jeudi 31 octobre 2019

Lettres ummites - Modus operandi

Le billet d’aujourd’hui est destiné à ceux qui n’ont pas lu le dossier ummite dans son intégralité et qui ne savent pas trop comment les lettres ummites sont supposées avoir été rédigées.

Considérez que ce billet est écrit au conditionnel puisque nous ne savons pas du tout si ce qui suit est vrai…

Dactylographe ummite
Illustration réalisée avec Gimp et G'Mic à partir de photos de Pixabay et d'une lettre ummite

Les sources sont les lettres des dactylographes (classées E chez Ummo-Sciences : document E3, document E5, document E27, document E28, document E29) et les lettres ummites D.

Résumé du mode opératoire :

Les lettres ummites étaient tapées à la machine, par plusieurs dactylographes, rémunérés pour ce faire, à qui elles étaient dictées par les ummites. Et ce n’était pas du channeling, non, les ummites s’installaient bien tranquillement chez leurs hôtes, dans le salon, pour leur dicter le texte. Ils arrivaient chez lui avec le papier et les enveloppes.

Les ummites se chargeaient des illustrations et apposaient un sceau ressemblant à une empreinte de pouce ou à un la trace d'un bâtonnet de crème glacée, diront les mauvaises langues.

Ils relisaient aussi les textes tapés et les corrigeaient. Des copies étaient faites et le dactylographe était chargé de les expédier aux destinataires prévus à une date bien précise.

L’enveloppe :

Les ummites venaient chez leurs dactylographes avec des enveloppes déjà rédigées et timbrées.

E3 : « Le plus curieux est qu’ils me portaient des feuilles et une enveloppe timbrée avec le nom d’une firme commerciale madrilène. »

Le papier :

Le papier, les calques sont fournis par les ummites. Ce n’est pas le cas des crayons de couleur.

E27 : « eux-mêmes m’apportaient le papier en grande quantité (celui-là même est de ce qui me reste) mais sans marque d’origine »
E27 : « ils ne voulaient pas que j’utilise mon papier calque et m’en apportaient de nombreuses marques, chaque fois ils me disaient quelle marque utiliser. »
E29 : « Il m’avait fait acheter une boite de crayons de couleur que je conserve encore. »

La machine à écrire :

Le modèle de la machine à écrire est connu. Si José Luis Jordán Peña est bien l’auteur des lettres ummites, comme il l’a prétendu plus tard, il lui fallait expliquer pourquoi les lettres étaient apparemment toutes tapées sur la même machine. D’où peut-être cette précision de la lettre D393 (1987) :
D393 : « Nous avons cru efficace de changer la typographie de la machine en prenant celle du même modèle HISPANO OLIVETTI Studio 46 avec laquelle nous avons écrit en Version castillane nos premières lettres à ce merveilleux pays. Le but est évident, contribuer à ce qu’elles ne soient pas confondues avec des lettres apocryphes. »

Commentaire de Villagrasa au sujet du document E29 : « La lettre écrite par Antonio Pardo à Marius Lleget dont j’ai une photocopie est de la même machine que celle de la lettre du professeur, qui fut aussi écrite par lui selon ce qu’ils me dirent un peu plus tard ; les chiffres décimaux sont écrits avec la virgule au-dessus au lieu d’en dessous et l’espace entre le guillemet et le mot est le même. »

La phase de dictée :

Les ummites dictaient de mémoire, dans une langue étrangère. Ils sont vraiment doués…

E27 : « Il s’asseyait sur le canapé qui était dans la salle à manger ou dans mon fauteuil, si nous passions dans le bureau que j’ai dans mon appartement, et il fermait les yeux pour dicter. »

Et comme si cela ne suffisait pas, ils pouvaient détecter à l’oreille des fautes de frappe.

E27 : « c’est vrai, je reste stupéfié, il suivait les yeux fermés. Je lui demande s’il savait par un truc de télépathie et il me dit en souriant que non, qu’il n’y a aucun mystère sinon qu’à force de m’entendre taper, il avait remarqué que chaque touche avait un son différent »

E29 : « Celui qui était le plus souvent venu était le sieur « DEI-98 ». Il s’asseyait dans la salle à manger avec moi et se mettait à dicter très lentement, parce que moi, en réalité, je ne tapais pas vite à la machine. Il me disait l’espace que je devais laisser pour des formules ou pour des dessins. »

Pendant toute la phase de dictée, parfois, la scène pouvait être enregistrée par de minuscules petites sphères volantes de surveillance.

D2655 : « Nos UULUUEWAA rendirent nerveux le frère dactylographe (il s’agit de petites sphérules qui possèdent en leur sein des détecteurs pour capter de l’information et qui orbitent comme des insectes. Si l’on observe leur présence elles ont l’aspect de moustiques qui effectuent un vol régulier et de grande précision). »

Les ummites incapables de taper à la machine ?

Qu'on se le dise, les ummites auraient pu faire le travail eux-mêmes, même si cela pouvait blesser leurs doigts sensibles.

E27 : « Mais un après-midi, un de ces messieurs s’assit et écrivit quelques lignes, et je remarquais qu’il tapait avec un seul doigt, le majeur droit, il tapait vite comme moi ou plus. »

Les dessins :

Ce sont les ummites qui complètent les courriers par des illustrations qu’ils dessinent très rapidement, sur place, et avec des crayons de couleur.
Le procédé très primitif peut surprendre. On rétorquera aux sceptiques que cela ne laisse aucune preuve de l’origine extraterrestre des courriers.

Toutefois si ce sont les ummites qui dessinent, pourquoi leurs illustrations ressemblent-elles tellement à celles de José Luis Jordán Peña, qui, rappelons-le aux novices, a déclaré être l’auteur de la supercherie UMMO ? Même en imaginant que Peña était un de leurs dactylographes (Ortuno en étant un second), on doit bien reconnaître qu’il y a là une belle incohérence. Serait-ce Peña qui aurait imité après coup les ummites, au risque de leur faire du tort ?

E29 : « Il [DEI-98] m’avait fait acheter une boîte de crayons de couleur que je conserve encore, puis ils s’asseyaient, lui et son compagnon, et ils commençaient à dessiner. Lui et le sieur "DAA-3" s’adonnaient au dessin merveilleusement. Quasiment aucun n’utilisait de règle et ils dessinaient des appareils avec une très grande rapidité. »

La procédure de vérification :

Les ummites sont des maniaques. Ils ne laissent rien passer.

E27 : « Depuis il n’y a pas de copie du premier original sinon celle que j'ai faite depuis. Je l’ai copié le plus parfaitement que j’ai pu, car en cela ils sont des plus scrupuleux. »
E27 : « l’autre monsieur, dont je recevais les dictées et dont je dis dans l’autre lettre qu’il était plus sévère, il écrivait puis corrigeait jusqu’à la frappe si elle était forte ou faible »
E27 : « Bon il dit que je devais m’efforcer de copier de façon à respecter les lignes, les traits d’union et tout comme ils veulent. Il revoit les chiffres pour le cas où j’aurais fait une erreur et tout en général. Si j’ai fait quelque erreur, ce qui s’est passé parfois, puisque c’est inévitable et aussi les signes de ponctuation, bien qu’il constate que déjà dans l’original manquaient des points et des virgules, car jusqu’ici elles étaient rares, ils en corrigent quelques-unes et me disent de ne pas envoyer les autres »
E29 : « Ensuite il lisait les feuillets et barrait parfois des paragraphes entiers. »

Mais pourtant, les ummites font parfois ajouter de fausses fautes de frappe :

E27 : «  Ils faisaient des choses bizarres, par exemple ma machine a deux signes d’interrogation ¿ et ? car bien qu’ils sussent qu’en castillan le premier se met dessus, ils me les faisaient mettre dans certaines lettres à l’envers, soit les deux dessous, par contre dans d’autres non. »

Les copies :

Il faut distinguer les copies faites par les dactylographes (des photocopies) et la sauvegarde « photographique » par les ummites.
Les dessins sur les copies semblent bien difficile à reproduire pour le dactylographe qui peut, soit les redessiner, soit photographier l’original.

E27 : « Comme je dessine mal et de plus ils ne sont pas égaux, à part de donner beaucoup de travail, je donne les dessins à mon beau-frère pour qu’il fasse des copies et après je découpe le texte à la machine et je les colle entre les feuillets. »
E28 : « Quand j’ai préparé les copies du rapport que je vous envoie, il se trouva à l’envoi que les photocopies de certains dessins n’étaient pas bien sorties, alors que d’autres étaient moins floues, précisément celles qui étaient dessinées à l’encre, par contre les dessins en couleurs sortaient très mauvais. »
E28 : « Alors, sur le conseil d’un familier qui connaissait un photographe de toute confiance et sans lui dire de quoi il s’agissait, j’ai fait des photographies pour sortir des copies. »
E29 : « Je faisais deux copies, comme ils le demandaient depuis que j’avais plus confiance en eux. Et après, quand c’était terminé, ils agrafaient feuillets et dessins avec une petite pastille de métal, posaient le paquet bien fixé sur la table et le photographiaient. »

Tampon et signature :

Avant expédition, les courriers sont relus une dernière fois et un tampon encré est apposé.
On ne sait pas trop ce que fournit le dactylographe : l’encre ou le tampon lui-même.

Là-encore, le procédé est grossier, à la limite du ridicule pour des extraterrestres avancés.
Il est pourtant supposé servir de sceau de validation.

E29 :« ils revenaient lire les pages et sortaient une sorte d’anneau qui se mettait au doigt et je leur donnais un tampon pour qu’ils mettent leur sceau. Ensuite ils fermaient l’enveloppe prête à envoyer. »
D28 : « Vous éviterez la reproduction graphique de notre TIMBRE SIGNATURE )+( . Ceci pour éviter la diffusion de faux rapports. »

J’imagine que c’est à ce moment-là que les ummites signent le document. Au sujet des signatures, j’invite mon lecteur à se reporter à la section d’analyses qui leur est dédiée sur le site Ummo-Sciences.

On retiendra ce passage :
« Presque chaque fois qu’une lettre est signée, le nom du signataire apparaît soit dans le contenu de la lettre, soit en complément de la signature. Cette mention en clair dans la langue de rédaction de la lettre n’est jamais manuscrite. Ce qui permet de distinguer deux notions:

-  La signature "idéographique", laquelle est toujours manuscrite. Dans l’état actuel de mes connaissances de l’écriture ummite, plusieurs paramètres semblent certains dont: la reconnaissance des nombres et la reconnaissance d'identité de groupes de signes.
-  La signature "revendiquée" en clair et directement lisible. »

L’expédition :

Prévue suivant un calendrier adapté à chaque destinataire, elle peut être annulée au dernier moment.
Le dactylographe attend une confirmation avant chaque envoi.

E3 : « mais en revanche ils se désintéressaient davantage de cette affaire car, avant, dès qu’un document était écrit il était vérifié par leur supérieur qui s’appelait Dei 98 et qui m’ordonnait de l’expédier immédiatement par courrier. Maintenant à l’inverse, ils me dictaient plus de choses et me donnaient une espèce d’agenda avec des instructions pour que je les envoie séparément à des dates distinctes à chaque personne. »
E5 : « ils m’avaient demandé que je vous envoie ces choses-là tous les lundis (sur ce point ils sont très bizarres puisque pour chaque personne ils ont diverses méthodes pour l’envoi des lettres. Il y en a pour qui je dois envoyer chaque semaine sans jour précis, et pour d’autres ils indiquent même que cela doit être le lundi) »
E29 : « Mais ils changeaient souvent d’avis et demandaient de barrer l’envoi dans l’agenda. »
E29 : « s’ils ne confirmaient pas dans les jours d’avant l’envoi je ne devais pas le faire »

La rémunération des dactylographes :

Les dactylographes s’engageaient au secret et recevaient bien une certaine somme en contrepartie.

E29 : « l’unique faveur qu’ils nous demandaient, qui était le secret. »
E7 : « Vous comprendrez que ce n’est pas parce qu’ils m’ont rémunéré plus ou moins pour ma collaboration que ceci serait une trahison, puisque s’ils ne m’avaient pas payé, je ne pourrais pas non plus rompre cet engagement. »

Pourrait-on analyser les lettres ?

On ne trouverait pas les empreintes des dactylographes qui portaient des gants...

E27 : « Ils tenaient à ce que je porte des gants élastiques. »

La salive sur l’enveloppe, je pense qu’on peut l’éliminer d’office.

Cela dit, comme on est sûr de rien, le mieux serait tout de même de vérifier. Les lettres des dactylographes ne sont pas forcément à prendre au pied... de la lettre.

On l’a vu, les ummites venaient avec le papier, sans marque. On ne sait pas si les feuillets étaient identiques ou quel était leur grammage. Le type de papier a-t-il évolué dans le temps ? Seuls ceux qui ont eu les originaux en main le savent. Les ont-ils analysés ? J’en doute, mais il est probable qu’on ne trouverait rien dans les 2 cas de figure : source terrienne ou extraterrestre. Le papier est certainement banal.

On pourrait aussi comparer les encres de couleur des sceaux. Là encore, on ne sait pas si cette question a été abordée. La taille et l’allure des sceaux étaient-elles même vérifiées ? Comment la fausse lettre NR19 a-t-elle pu passer ?

Des témoins visuels :

Il est clair quand on lit les lettres des dactylographes, que les ummites ont le look scandinave et interagissaient souvent avec eux.
Si les ummites ne sont pas extraterrestres, tout cela n'est que fadaises.
Si par contre, ils le sont, on a deux possibilités :
- ou les ummites nous ressemblent bien comme des frères, et les lettres des dactylographes sont crédibles, si ce n'est pour les dessins ressemblant un peu trop à ceux de Peña,
- ou les ummites sont bien différents et alors, ces lettres sont un tissu de mensonges...

30 commentaires:

  1. Il n'y avait pas de sceau sur la NR-19. Toute la série NR- n'avait AUCUN élément de validation, dont le sceau, pouvant indiquer sa filiation avec les lettres classiques. La confiance du clan Ummo-Sciences et l'analyse linguistique de Pollion ont suffit...


    Gilles Gamèche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le papier, l'enveloppe ? Rien ne pouvait indiquer qu'il s'agissait d'un faux ?
      L'adresse aussi avait-elle été contrefaite en s'inspirant de courriers anciens ?

      Supprimer
    2. Scoop, le nouveau sceau depuis les NR. https://i.pinimg.com/originals/7f/df/12/7fdf12ea7cc06839b9effe7e6e849acc.jpg
      U-Sc certified.

      Supprimer
    3. Les arcs de cercle, les crosses en U. Et il y a une allusion aux ratons. Oui c'est ummite.

      Supprimer
  2. Papier ordinaire pour imprimante ordinaire. Enveloppe ordinaire. Adresse de AJH trouvée sur internet, pas d'adresse de retour. AUCUN élément de «validation» pour initié seulement dans la série NR- dont la NR-19.

    Le club Ummo-sciences, conforté par l'analyse linguistique de Pollion, a décidé de leur authenticité parce qu'il avait confiance au contenu et à «Pierre Martain».

    Gilles Gamèche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette précision Gilles Gamèche, nous sommes éclairés sur les pratiques du club Ummo-sciences.
      Le Veilleur

      Supprimer
    2. Bonsoir Le Veilleur,

      Je suis contente de vous voir passer. Avez-vous pu retrouver vos archives et scanner un certain document ?

      Supprimer
  3. "Les rapports, sont destinés à des récipients qui sont capables de retirer les informations importantes ‘sous le maquillage’ supposé ôter toute crédibilité. 85 % vérité, 15 % pour tout décrédibiliser.
    Derrière les rapports, il y a des personnes : qu’elles soient terrestres, ou extra-terrestres importe moins que les informations importantes dont l’analyse nécessite un bagage scientifique qui n’est pas celui de l’homme de la rue, et un esprit plus audacieux que celui du (pseudo) scientifique carriériste qui ose à peine sortir du cadre de la relativité d’Einstein-Friedmann.
    Croire ou ne-pas-croire n’est pas ce qui est attendu du lecteur des rapports ; ce qui est est attendu de lui , c’est sa curiosité qui lui permettra (notamment) d’étendre son savoir au-delà des limites de la science de son temps." Observation n°6 page 4 13/11/19

    Ne devenez pas l'élite de votre bêtise, ceci n'est ni plus ni moins que de la manipulation mentale pour déstructurer toute approche rationnelle, méthode sectaire de séduction.

    Pas la peine de vous dire que j'anticipe déjà vos réactions... On ne "sauve" pas ceux qui ne veulent pas l'être, c'est malheureux, je vole toujours avec vous.

    https://youtu.be/NEkMw7wz_eA


    SimpleX

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ SimpleX

      "Ne devenez pas l'élite de votre bêtise"
      -> Je ne comprends pas le sens de votre phrase. Je dois vraiment être bête...

      "ceci n'est ni plus ni moins que de la manipulation mentale pour déstructurer toute approche rationnelle, méthode sectaire de séduction."
      -> Cessez de croire que je suis une pauvre damoiselle en détresse susceptible de se laisser embobiner par quelque gourou de passage. Le jour où j'entrerai dans une secte, les poules auront des dents. C'est à dire que l'évolution aura régressé vers la Préhistoire.
      Il se trouve que j'ai eu l'occasion de dialoguer avec l'auteur de ce passage que vous citez. Il ne se prétend aucunement E.T. Que dit-il dans son journal ? Que les lettres ummites comportent du vrai et du faux et qu'elles sont une prodigieuse source d'enrichissement personnel dès lors qu'on se penche sur leur contenu. Eh bien, figurez-vous que je suis d'accord avec lui. Les lettres touchent à de multiples domaines. Essayer de les comprendre, de trier le vrai du faux, exige d'accroître considérablement ses compétences.

      Alors, je vois bien ce qui motive votre commentaire. Cette personne a l'habitude de s'exprimer d'une façon très particulière, jouant sur des double-sens et laissant libre cours à plusieurs interprétations pour chacune de ses affirmations. Bien sûr, certains en profitent pour rêver... Ils ne sont pas forcément tous dupes pour autant.

      Mais je retiens que vous voulez me sauver (mais de quoi, grands dieux ?) et que vous volez avec moi... Je vous pardonnerai donc votre excès de zèle.

      Supprimer
    2. - "Je ne comprends pas le sens de votre phrase. Je dois vraiment être bête..."

      Non vous ne l'êtes pas justement.

      - "Cessez de croire que je suis une pauvre damoiselle en détresse susceptible de se laisser embobiner par quelque gourou de passage."

      Je ne parlais pas que de vous.

      - "Il ne se prétend aucunement E.T."

      Et son dessin "autoportrait" devant une soucoupe et quelques autres détails ?

      - "Que dit-il dans son journal ? Que les lettres ummites comportent du vrai et du faux et qu'elles sont une prodigieuse source d'enrichissement personnel"

      C'est vous qui le dites pour l'enrichissement personnel, un peu comme toutes les pseudo-sciences de "développement personnel"

      - adoption d’un langage propre au groupe
      - situation de rupture avec la famille ou le milieu social et professionnel
      - perte d’esprit critique
      - réponse stéréotypée à toutes les interrogations existentielles.

      https://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/comment-la-d%C3%A9tecter

      - "Mais je retiens que vous voulez me sauver"

      Non, je ne l'ai pas écrit, ce qui m'inquiète c'est que vous êtes enseignante et que vous avez déjà un pied dans la machine depuis de longues années, ce qui pourrait et je dis bien pourrait être un potentiel négatif, 85% de vrai et 15% de mensonge pour décrédibiliser tout le reste afin de pousser à une hypothétique "curiosité" disait t-il ? D'accord, et vous le remplaceriez par quoi ce curieux vide ? Ah oui, je cite "d’étendre son savoir au-delà des limites de la science de son temps", rien que ça !

      - "Alors, je vois bien ce qui motive votre commentaire."

      Non vous ne l'aviez pas vu, je vous pardonnerai donc cet excès d'égocentrisme.



      SimpleX

      Supprimer
    3. Il est quelque peu exagéré de dire que le petit groupe autour d'EJ est une secte.

      Supprimer
    4. @ SimpleX

      Comme je suis très égocentrique, je tiens à préciser que je ne me reconnais nullement dans cette liste :
      "- adoption d’un langage propre au groupe
      - situation de rupture avec la famille ou le milieu social et professionnel
      - perte d’esprit critique
      - réponse stéréotypée à toutes les interrogations existentielles."

      Et que vient faire ma profession dans cette histoire ? En quoi cela aurait-il un potentiel négatif ?

      D'autre part, si vous voulez sauver ceux qui sont prêts à croire n'importe qui et n'importe quoi, d'abord je vous souhaite bon courage et ensuite je me demande pourquoi vous attaquez l'auteur de ces pages que vous citez. C'est la mauvaise cible, ne pensez-vous pas ?
      Il n'est pour rien du tout dans les dérives de certains, car je vous concède que certains ont dérivé.
      Il s'est dessiné à côté d'une soucoupe. Et alors ? Les dessinateurs créent. Ce n'est pas un témoignage. Juste une expression artistique. Si vous y voyez un témoignage, c'est que vous êtes comme ceux justement qui sont avides de sensations E.T.
      Un peu d'esprit critique... ;)

      Supprimer
    5. - "Et que vient faire ma profession dans cette histoire ? En quoi cela aurait-il un potentiel négatif ?"

      Une source d’inquiétude sans gravité aucune ni animosité de ma part, parce que vous n'êtes pas bête heureusement.

      - "si vous voulez sauver ceux qui sont prêts à croire n'importe qui et n'importe quoi, d'abord je vous souhaite bon courage"

      En effet... J'en suis bien conscient, il y a peut-être une sélection qui doit se faire en permanence...

      - "je me demande pourquoi vous attaquez l'auteur de ces pages que vous citez. C'est la mauvaise cible, ne pensez-vous pas ?"

      J'observe, c'est encore une question pas une attaque.

      - "Un peu d'esprit critique... ;)"

      Dans la mesure de mon possible, je retourne voler telle une ombre sur le sol.


      SimpleX

      Supprimer
    6. @ SimpleX

      Vous devriez lui exprimer votre inquiétude sur Twitter, non ?

      Supprimer
  4. Non, car je ne m'adresse pas à lui ni à personne en particulier, inquiétudes généralistes sur beaucoup d'autres thématiques également.

    J'avais fait une réponse plus argumenté et sourcé mais malheureusement cela ne passe pas...

    Le dossier est un terreau fertile, c'est ce que fait le MENSONGE (les fameux 15%), ce sont des chrysanthèmes qui poussent sur les tombeaux des vérités et de l'innocence, et ça c'est factuel et vérifiable.

    Je ne suis pas mandaté, je n'accuse personne, manifestement je ne suis pas seul à observer.


    XelpmiS

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut couper en morceaux les réponses très longues et toujours sauver son commentaire avant de le valider.

      Les 15% de mensonges sur lesquels poussent vos chrysanthèmes sont mis en place par les U, ne l'oubliez pas.
      Mais belle phrase ! Elle pourrait figurer avec brio dans un discours de politicien.

      Et question observateurs, vous ne croyez pas si bien dire, il n'y a que cela en ce moment. Tout le monde observe.

      Supprimer
    2. J'ajouterai que différencier les plants surgis du terreau est le b.a.-ba du jardinage.

      Supprimer
    3. Le fait de vous faire accepter l’inacceptable comme le mensonge saupoudré d'un argument fallacieux montre que si ils existent ils sont faibles, sans honneur ni morale.

      Visualisez, une civilisation tellement avancée qu'elle serait venue à nous en dépassant des problématiques que nous n'arrivons pas à envisager, une civilisation qui aurait une technologie tellement avancée qu'à nos yeux ce serait de la magie, une civilisation ayant une intelligence tellement fantastique qu'elle aurait 100, 1000, 100 000 mille coups d'avance sur n'importe laquelle de nos tentatives d'intrusions dans leur périmètre de sécurité si tenté que nous puissions la détecter.

      Une telle civilisation n'a aucunement besoin d'un artifice aussi minable et finalement très humain que le mensonge...


      SimpleX

      Supprimer
    4. Vous n'accepteriez jamais que des "élites politiques psychopathes" (coucou Pti Pote) vous mentent les yeux dans les yeux avec un tel aplomb, ce serait bien évidement un scandale dans une société saine, expliquez-moi pourquoi cette renonciation dans votre groupe.

      Dépoussiérez votre plus beau cerveau reptilien, sublimez votre meilleur instinct de survie, redevenez humaine, oubliez juste deux minutes cette novlangue grotesque de "non-vérité", de "tétravalence" entre autres concepts visant à vous embrouiller et répondez sincèrement.

      Rien d'autre à ajouter.


      SimpleX

      Supprimer
    5. Contrairement à vous, je pense qu'une civilisation extrêmement avancée pourrait très bien mentir pour éviter un changement de paradigme trop brutal. Ce ne serait ni un signe de faiblesse, ni un signe d'immoralité.
      Le risque de déifier une civilisation très en avance est important. En vérité, je ferais exactement comme eux si j'étais à leur place.

      Nous ne sommes pas du tout dans le même cas de figure que des élites psychopathes qui mentent dans leur propre intérêt, quitte à nuire à la communauté.

      Maintenant, soit dit entre nous, que vous vous offusquiez des 15% de mensonges que comporteraient les lettres est du plus haut comique venant de vous... Je ne rentrerai pas dans les détails mais vous me comprendrez.

      Si vous lisez mon blog, vous remarquerez que je ne mets pas la tétravalence, la néguentropie à toutes les sauces, comme le font certains. Je ne suis nullement sous influence et je ne pense pas m'exprimer en utilisant une novlangue.

      Et si mon cerveau reptilien s'attendait à ce que des dieux parfaits viennent du ciel nous apporter la sagesse et la vérité ultime, je ne l'écouterais pas tant il serait ridicule. Son rôle, c'est d'activer les actions réflexes en situation de survie, point barre.

      Supprimer
    6. Merci pour votre sincérité, vous acceptez avec résignation le mensonge, vous êtes convaincue que c'est pour votre bien, vous avez la certitude qu'ils agissent dans l'intérêt de tous, même si vous n'en avez jamais eu aucune preuve, c'est un détail.

      Maintenant, soit dit entre nous, 15% me semble un curseur très bas, j'aurai tendance à dire 100%, il ne s'agit pas de moi, je ne suis qu'un homme avec tous les défauts de mon espèce et peut-être plus dû au passif social, culturel probablement, je ne saurais me juger et je fais confiance à votre couperet, une chose est sûre je ne me présente pas en grand sage chamanique ni en extraterrestre.

      Tout est dit, tout est clair, bien.

      Cordialement.

      SimpleX

      Supprimer
    7. Ah mais non !

      Je vous ai dit qu'une civilisation avancée pourrait mentir pour notre bien.
      Mais bien entendu, elle pourrait aussi bien le faire pour nous nuire.
      Ne commettez pas d'erreur de logique.

      En ce qui concerne les ummites, je ne sais même pas s'ils existent...
      Les lettres peuvent être entièrement fausses ou presque entièrement vraies, je n'en sais fichtre rien. Et c'est pour cela que ce blog existe d'ailleurs, parce que je m'interroge.

      Comme je m'interroge sur vos motivations et le sens de vos interventions. Que voulez-vous au fond ? Quel est votre problème avec le fait que des gens lisent des lettres de prétendus extraterrestres et se demandent jusqu'à quel point leur contenu est valide ?
      Où est le problème ? Si encore vous veniez vous plaindre de vos craintes de dérives sectaires sur un site qui en fait l'apologie, mais pourquoi ici, un blog suffisamment critique pour s'être fait incendier par bon nombre de défenseurs de la cause U ?

      Supprimer
    8. Allons allons, il n'y a aucun problème détendez-vous, votre blog est incontournable et mesuré et vous avez une personnalité intéressante, voilà ce qui attire les fous du futur :)

      Je n'ai aucun objectif précis, je l'ai déjà précisé, vous pouvez continuer je ne suis pas une menace.


      SimpleX

      Supprimer
    9. Je me doute bien que vous n'êtes pas une menace. Et je suis parfaitement détendue au chaud dans mon canapé.

      C'est vous qui parlez d'"inquiétudes généralistes" et qui voulez sauver je ne sais qui d'on ne sait trop quoi... Le savez-vous vous-même ? Je finis par me le demander.

      Supprimer
    10. Je propose un élément de réflexion sur la duperie, le mensonge, la duplicité du dossier, c'est le cœur de votre blog la réflexion.

      Ces éléments sont souvent utilisés dans l'art de la guerre, la politique, la domination et vous faites une fixette sur ma petite personne, ce qui vous l'avouerez est sans intérêt.

      Il n'y a presque rien à "sauver" c'en devient une fatalité cristalline et nous allons au gouffre, même si je le voulais je n'ai pas ce pouvoir magique, notez les guillemets dès la phrase de départ que vous avez d'abord pris pour vous, étrangement vous continuez de vous mentir par omission.

      Même une déclaration d'amour ou de bonnes intentions teintées d'humanisme et de fraternité peut être un stratagème mensonger, regardez notre monde et dites-moi que vous n'êtes pas un peu inquiète de façon généraliste, ne me le reprochez donc pas si c'est le cas.

      Vous, vous essayez de décortiquer un mensonge sans fin qui s'auto-alimente c'est votre droit, moi j'essaie de comprendre ce monde et jusqu'à preuve du contraire, vous et tous les autres (et moi-même) faites partie de ce monde, c'est bien la seule vérité inexorablement vraie.

      Vous trouverez encore bien des détails pour continuer je n'en doute pas, pour ma part j'arrête ici, ce fût un plaisir.


      Cordialement.

      SimpleX

      Supprimer
    11. Eh bien dites-moi...
      Vous ne seriez pas en train de nous expliquer que nous vivons dans un océan de mensonges dans lequel vous noyez "allègrement" le dossier UMMO, la société terrienne, vos amis et même vos amours ?
      "Nous allons au gouffre."
      "Il n'y a presque rien à sauver."

      Je ne suis pas de ceux qui pensent que tout va bien dans le meilleur des mondes, mais vous, visiblement vous êtes de ceux pour qui tout va de mal en pis sur la pire des planètes.

      Ambitieuse mission que vous vous donnez là : "comprendre ce monde" ! Rien de moins.
      Je me contente d'en décortiquer, à mes heures perdues (et j'en ai peu) une infime parcelle: l'affaire UMMO et c'est déjà un imbroglio incroyable.

      Vous dramatisez trop. La vie n'est qu'une vaste plaisanterie, un jeu de rôle parfois atroce malheureusement, parfois agréable.
      Apprendre en est un but. Et UMMO permet d'apprendre, même si c'est 100% faux.

      Supprimer
    12. Ah, carrément, on est bien dans la plaisanterie c'est sûr... C'est votre méthode pédagogique de faire apprendre des choses fausses du moment qu'on apprend quelque chose ?

      En partant de ça on peut refaire l'histoire et cela porte même un nom, on peut également raconter des fables, faire du storytelling et dire que le père noël vient en Ferrari pour faire son relevé de compteurs, mais comme ce n'est qu'un jeu rien n'est grave, la vie est une grosse blague, vous êtes en habit de clown string-claquettes j'espère... Il y a de quoi dramatiser, je ne sais pas si vous vous en rendez compte, j'en doute maintenant, tout s'explique, j'en ai assez lu.


      SimpleX

      Supprimer
    13. Prouvez-le qu'il n'y a que du faux dans le dossier UMMO, avant de vous en prendre à ceux qui se posent des questions.
      D'autre part, je n'enseigne rien ici.

      Vous continuez votre rhétorique basée sur des amalgames à la limite du ridicule.
      Il vous faudra trouver des arguments plus solides pour défendre votre point de vue (si vous en avez un...).

      Supprimer
    14. Non, vous avez raison je n'ai rien à vous opposer je n'ai aucune preuve, je suis ridicule et je fais des amalgames, je n'ai plus d'arguments et je trace la route, merci maîtresse, au revoir.


      SimpleX

      Supprimer
    15. Bon voyage donc. Les mots creux et le trollage sont sans intérêt aucun.
      Revenez quand vous aurez de vrais arguments.

      Supprimer



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...