mardi 25 février 2020

Réponse à une "source personnelle"

Je passe par ce biais pour vous répondre puisque c'est le seul moyen que vous me laissez. 

Sachez au passage que le mot "source" pour vous désigner ne me convient pas, pas plus que le terme "anonyme".
Je ne suis pas un papillon, les lumières artificielles ne m'attirent pas.

Image tirée du site https://pixabay.com/

Que mes lecteurs me pardonnent s'ils ne comprennent pas ce billet : il ne leur est pas destiné. 

Je n'ai pas besoin de faire allusion à quoi que ce soit, seuls des idiots ne feront pas le lien.

Vos convictions sur mes convictions sont à revoir... Imaginez un sourire sardonique.

Je ne diffuserai pas votre message en rapport avec mon billet sur les synchronicités et la rétrocausalité. Je n'ajouterai pas de bruit au bruit.

Tout d'abord merci et félicitations pour votre préambule. Je regrette de ne pouvoir en faire profiter mes lecteurs, peut-être moins avertis encore que moi qui avais déjà légèrement creusé le sujet. Vous avez très bien imité la méthode didactique de certains documents que je n'ai pas besoin de citer.

En ce qui concerne la suite de votre développement, elle est moins convaincante. Elle reprend des notions mises à l'honneur dans la GR1-4. Or il se trouve que, à mes yeux tout du moins, elles sont incohérentes avec le corpus initial. D'autres ont été séduits par l'idée.

Je pourrais en discuter avec vous si vous abandonniez votre posture ridicule, mais de toute façon ce n'est clairement pas votre objectif (imaginez ici un sourire en coin).
Comme je ne doute pas que vous ne changerez pas d'avis (à un certain stade, cela devient pathologique), nous en resterons là sur le sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. Enregistrez-vous sous Google ou Blogger avant de commenter !
En cas de soucis...