Nouveau sur Futur en Folie Tous les billets concernant les tweets accessibles sous un même libellé.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

samedi 17 septembre 2016

Les documents UMMO devancent Pioneer

Ceux qui ont étudié les lettres ummites savent combien elles fourmillent de détails, au point qu'il est nécessaire de les lire plusieurs fois pour en percevoir toute la richesse et la complexité.

Aujourd'hui, je vais vous faire découvrir quelques lignes perdues au milieu de la lettre D57-3 de 1967, qui décrit, rappelons le contexte, l'arrivée sur Terre des expéditionnaires de la planète UMMO.

Voici le passage en question :
"Les expéditionnaires portaient un message avec des instructions complexes qui pouvaient permettre une transcription relativement rapide en langues terrestres, dirigée par le Conseil Général de UMMO au Conseil ou Chef des habitants de cette Planète, pour le cas où les terrestres intercepteraient nos frères.

Cette lettre, imprimée sur une lame de GUU (alliage de fer, carbone et chrome-vanadium) portait une série d'images idéographiques, représentant des attitudes et des gestes humains, combinés avec des figures géométriques et des chiffres en système binaire. L'interprétation de son contenu par les experts en philologie et sémantique terrestre n'aurait pas été difficile en permettant ainsi la probable première communication de nos expéditionnaires avec ce que nous supposions être le GOUVERNEMENT GÉNÉRAL DE OYAAGAA (Planète Terre).
"

Message ummite sur lame de GUU


On y découvre que nos visiteurs extraterrestres, imaginant le pire à leur débarquement, avait pensé qu'il serait bon de transporter avec eux un message destiné aux aliens que nous étions à leurs yeux.
Le terme "lettre" qu'ils emploient à ce propos semble bien incongru puisque le message en question est gravé dans ce qui ressemble bien à un alliage d'acier.
Cette mini Pierre de Rosette, sous la forme d'une plaque de métal, comportant des éléments de gestuelle et des symboles mathématiques évoquera immédiatement chez ceux d'entre vous qui ont un certain âge une autre plaque, envoyée par la NASA dans l'espace à bord de la sonde Pioneer 10 (1972) :

Par Vectors by Oona Räisänen (Mysid); designed by Carl Sagan & Frank Drake; artwork by Linda Salzman Sagan — Vectorized in CorelDRAW from NASA image GPN-2000-001623, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1433765


Là-aussi, on retrouve des éléments picturaux regroupant des informations scientifiques (système solaire, raie d'émission de l'hydrogène, etc) et le dessin d'un couple adressant un geste symbolique de bienvenue. Les éléments présents sur la plaque ont été choisis et dessinés par Carl Sagan, son épouse et Frank Drake.
Mais l'idée de cette bouteille jetée dans la mer de l'espace reviendrait à Eric Burgess, un ami de Arthur C. Clarke qui aurait approché Sagan lors de la mission Mariner 9 (1971).

On remarquera que la lettre ummite est antérieure de quelques années à la mission Pioneer.
On peut trouver à cela plusieurs explications si l'on réfute l'hypothèse de la source extraterrestre :
- une simple coïncidence
- une intuition géniale (encore une) de José Luis Jordán Peña qui a revendiqué être l'auteur des documents ummites
- un contact entre les auteurs des lettres, bien terriens, et une des personnalités en rapport avec Pioneer
- un Sagan (ou un Burgess) ayant trouvé l'inspiration dans les documents ummites (dont il était peut-être destinataire)...

Alors, les ummites, extraterrestres ou pas ? À vous de décider...

Billet suivant

samedi 16 juillet 2016

La guerre des comptes ummites

Tous ceux qui suivent de près l’affaire UMMO savent désormais que plusieurs comptes Twitter se sont relayés depuis 2012 laissant suggérer à leurs abonnés une origine ummite.

Les derniers comptes ouverts, ceux de OYAGAA AYOO YISSAA (alias OAY) et de OOMO TOA  (alias OT) ont été créé en avril 2015.

J’ai déjà exprimé mes doutes concernant leur origine, mais là n’est pas la question.

Ces comptes devenus inactifs ou presque, deux nouveaux comptes sont soudainement apparus, entrant en compétition avec eux  : EYAOLOOWA  bientôt suivi par Oaxiiboo  sorte de compte miroir du 1er.



Ces deux nouveaux comptes apparurent très vite encore plus sujets à caution que les premiers.

Pourquoi EYAOLOOWA et le 2ème compte qui lui est associé Oaxiiboo me paraissent-ils si peu crédibles ?
Nous allons l'examiner sur l'heure.

Vous êtes peut-être intéressé par l'historique de l'apparition de ces comptes parce que vous n’avez pas tout suivi...
Je passe la main à l’auteur du site PataPròôt qui vous expliquera cela par le menu.

Regardons maintenant les messages tweetés de plus près :

Par commodité, je rebaptise EYAOLOOWA par EYA...

EYA donc, voulut d'abord taper fort et marquer les esprits en utilisant l'anglais. Visiblement peu à l'aise dans cet exercice, il décida d'essayer de mettre en défaut les suiveurs par des messages codés en binaire. Le codage se limitant à une vulgaire conversion ASCII/binaire, la traduction mise à disposition par les outils du moteur de recherche le plus utilisé ne se fit pas attendre.

Cette énigme complexe immédiatement déjouée, nous eûmes droit à un nouveau changement de stratégie : des captures d'écran de pages de textes en police courrier (il faut faire ummite voyons…) et cette fois en français (c'est tout de même plus facile dans sa propre langue).
Mais des textes longs, cela prend du temps, cela augmente le risque de se faire coincer en sortant une contradiction avec le corpus de lettres d'origine.

Alors notre ami (ou nos amis…) tenta une nouvelle approche : les tweets en ummite.

Il faut savoir que sur FaceBook, deux pages sont dédiées à l'exercice que j'estime, quant à moi, plus que périlleux, de la version ummite/français. Et comme rien ne les effraie,  les auteurs ne dédaignent pas non plus le thème, osant pérorer en ummite sans aucune base de grammaire…
De là à dire que EYA est affilié à l'auteur d'une de ces pages, il n'y a qu'un pas, que je vous laisserai franchir. Voir à ce propos : http://oumo.fr/1641

A côté de ces pages de traductions, on trouvera dans ces tweets de belles perles .

Vous y trouverez la description d'un jeu de balle où 144 joueurs doivent permuter leur place pour former toutes les combinaisons possibles de 12 cercles de 12. Même si vous n'êtes pas excellent en maths, vous devez bien comprendre qu'il y a comme un os dans les règles.

Le clou ou la cerise sur le gâteau, comme vous préférez, venant avec l'image du système de propulsion à anti-matière de leur vaisseau.
Vous trouvez que l'image ressemble furieusement à une image de synthèse ? Vous avez raison.
Il s'agit en fait, merci aux abonnés ayant retrouvé l'original, d'une image de sous-marin tirée d'un jeu-vidéo (Subnautica : salle des machines du sous marin Cyclops).

Entre temps, notre ami , histoire sans doute d’asseoir sa notoriété s’amusait à multiplier les comptes clones du premier à d’infimes variantes près (tel  le compte https://twitter.com/BUAWABIAEI).

OAY, muet depuis de longues semaines, réagit par un tweet demandant de ne pas accorder d’importance à ces comptes tenus par un individu en recherche de notoriété.

Mais l’histoire n’allait pas en rester là.
En mai 2016, on voit apparaître deux nouveaux comptes clones d’EYA reprenant les avatars, la bannière et le pseudo de OAY et OT, l'intitulé du compte Twitter étant le même à une lettre près. Le risque de se tromper pour les abonnés étant alors maximal, cette opération n'étant rien moins qu'une usurpation d’identité pure et simple.

Le 14 juillet 2016 connaît deux rebondissements qui apparaîtront bien mineurs lorsque cette journée, qui restera tragiquement marquée dans nos mémoires, se termine endeuillée par le massacre atroce d'innocents :
- OAY changea d’avatar subitement, remplaçant sa soucoupe ummite par une photo apparemment retouchée représentant un individu blond qui fut perçu comme le portrait robot typique d’un ummite (réel ou fantasmé par les divers « témoins », c’est une autre histoire…). OT suivit le mouvement peu de temps après.
- EYA obtient une réponse (sérieuse ?) de Jean-Pierre Petit (en personne ?) après avoir tweeté un texte en rapport avec la topologie.

Dès lors, les grandes questions à se poser sont :
- Les deux groupes de comptes Twitter (OAY/OT et EYA and co) sont-ils vraiment indépendants ou pas ? C’est plus que probable car ils sont très différents dans la forme et surtout dans l'esprit, mais pas totalement certain.  On pourrait y voir un test visant à examiner les réactions des suiveurs face à un conflit cognitif.
- Qui est derrière les comptes OAY/OT ?


Si vous suivez les développements de l'affaire, vous savez certainement que tout le monde soupçonne tout le monde...

Billet suivant

samedi 14 mai 2016

Les ummites et la prière

Je vais aujourd'hui me livrer à un exercice périlleux : expliquer pourquoi je pense que des tweets de 2015 ont une faible probabilité d'être de la même source hypothétiquement extraterrestre « ummite » que des lettres ou des coups de fil plus anciens.


J'ai déjà développé ce point de vue dans de multiples billets mais on m'a demandé des précisions sur un point de détail : l'emploi de prières, conseillé par les tweets, pour éviter une crise économique grave…

Illustration originale réalisée à partir d'un clipart du site : https://openclipart.org/

1) Pour que mon lecteur comprenne mieux, il convient de rappeler le rituel de prières décrit par les tweeteurs soi-disant originaires d'UMMO pour nous éviter un éventuel effondrement économique vers 2019.


Pour résumer :
La prière se fait à 7. Elle est répétée quotidiennement pendant 7 jours.
Les participants se recueillent pendant 7 minutes, adressent ensemble un souhait précis verbal à un proche défunt et font à nouveau silence pendant 7 minutes.
L'idée n'est pas de dialoguer réellement avec un parent décédé, je le précise, mais de créer un contexte motivant à la prière.

Tout cela ne durant pas plus d'une vingtaine de minutes (21 ?).

W1 TWEET 143-1  (5 juin 2015)
"Les prières sont plus efficaces quand elles sont conduites par de nombreux petits groupes se concentrant en parallèle sur des buts précis.
Avant de finalement fermer ce canal, nous allons accéder à votre requête et vous donner un moyen d'obtenir l'aide de BOUAWA BIAEII, pas pour conjurer les inévitables date limites qui approchent, mais pour en minimiser les conséquences en vous procurant l'inspiration et la synergie dont vous avez besoin pour aller de l'avant malgré l'adversité.
Il y a de nombreux moyens d'obtenir cette connexion privilégiée avec BB. Nous vous en offrons une.
Formez des groupes d'au moins sept personnes, mais pas plus que le triple de ce nombre.
Formez ces groupes par affinité ou langue commune.
Décidez de ce que vous voulez demander, au niveau du groupe.
Écrivez-le dans un texte simple et de longueur modérée, avec des phrases courtes.
Mémorisez ce texte, avec une compréhension complète de chaque demande.
Chaque jour pendant une semaine, chaque membre du groupe doit PRIER ce texte au même moment (IMPORTANT).
Il n'est pas nécessaire de le faire en se regroupant physiquement, mais vous devrez coordonner l'ensemble du groupe pour être sûrs que chaque membre est disponible pour se joindre à la prière au même moment.
COMMENT PRIER EFFICACEMENT
Choisissez une personne décédée pour laquelle vous aviez une intense tendresse (mère, père, grand-parent, ami sincère...). Vous pouvez choisir une personne différente chaque jour. Certains de vos frères choisissent systématiquement l'image archétype du Christ (Jésus) avec lequel ils n'ont jamais eu d'interaction durant leur vie. Ceci n'est PAS efficace, à moins de Lui porter une réelle et intense dévotion.
Vous devez observer le silence durant 6 à 7 minutes pour vous recueillir avant de demander, en vous concentrant profondément sur cette personne, l'imaginant en train de vous regarder et prête à vous écouter.
Récitez le texte mentalement, en prononçant les mots lentement et clairement. Essayez de prononcer vos phrases avec une voix mentale forte, comme si vous communiquiez par télépathie avec cette personne décédée (ceci est une image, nous espérons que vous comprendrez ce que cela signifie).
Vous devez avoir une réelle conviction dans l'importance de votre requête, de sorte qu'elle soit telle que vous l'avez exprimée. Vous devez adopter la posture humble et modeste du suppliant qui demande une grande faveur à la seule personne qui soit capable de vous l'accorder.
Vous devez enfin observer le silence durant 6 à 7 minutes, en vous recueillant après la prière en remerciant et en prenant congé de la personne décédée.
Vous devez répéter cette prière tous les jours pendant 7 jours consécutifs (pas plus, pas moins). Cela ne devrait pas durer plus de vingt minutes par jour."


W2 OAY1 (2 mai 2015)
Q : Un salut amical. Comment nommez-vous les "psychovirus" dans votre langue ? Comment les détecter et s'en prémunir ?
R de OYAGAA AYOO YISSAA ‏ :

EDDIAYAYOEE BIEE. Méditation rétrospective quotidienne afin de détecter nos comportements auto-induits et d'analyser leurs causes.
 
W2 OAY27 (3 juin 2015)
Q : Plus de 6 ? Les grandes manifestations/prières "papales" (des millions de fidèles unis) n'auraient-elles pas eu d'effet ?
R de OYAGAA AYOO YISSAA :

Oui. L'effet de seuil potentialise l'intention, et pas/peu le nombre. http://www.osservatoreromano.va/fr/news/priez-pour-moi-fra "Priez par moi" (à travers moi).

W2 OAY33 (18 juin2015)
Q : Même si, on peut comprendre la nécessité d'un nombre minimum (7) de personnes pour obtenir l'effet de seuil (la connexion privilégiée), on peut également comprendre la nécessité d'un nombre minimum de sessions (7 aussi), pourquoi le nombre de sessions doit-il être strictement limité à sept?
R : Si BB ne traite pas la demande après sept fois, il ne le fera pas, même si la prière continue.

Q : Quand nous nous dirigeons vers un être décédé avec qui nous avons eu des relations spéciales de tendresse, pouvons-nous utiliser des photographies dans le but de parvenir à un plus grand lien émotionnel?
R : Oui. Une image est un excellent véhicule pour renforcer le lien affectif par l'afflux de souvenirs.


2) Que nous dit la source des premiers documents ummites à propos de la prière ?


Clairement, la prière est toujours associée dans les premiers textes à la méditation.
Elle n'est pas destinée à exprimer une requête, une demande mais c'est un acte introspectif individuel où il s'agit :
- de réfléchir sur soi et sur les liens que l'on peut entretenir avec l'univers qui nous entoure,
- de favoriser les processus intellectuels,
- de s'émerveiller et de remercier le créateur (les Ummites sont croyants) de la perfection de cet ensemble.
Elle dure assez longtemps : 24 UIW, les ummites comptant en base 12, c'est à dire largement plus qu'une heure.
Elle est quotidienne et des périodes méditatives particulières sont prévues lors des moments importants de la vie.



D41-2 1966
"Une fois le GEE (MARI) et la YIE (FEMME) assis, une fois l'IAXAABI allumée avec une faible lumière Cyan, se déroulent les 24 UIW (1 UIW = 3,1 minutes) que les OMGEEYIE consacrent à la méditation et à la prière qui précède le sommeil."

D41-7 1966
"Rejetez donc l'idée que nous sommes (comme vous) esclaves de la technique. Pour nous, tous ces équipements que nous utilisons sur le UMMO sont simplement des MOYENS AUXILIAIRES qui nous aident dans notre progrès intellectuel et moral et qui nous permettent de nous forger une idée chaque fois mieux ajustée du WAAM (UNIVERS). Et ainsi, comme une personne sensible et intelligente de la Terre, au fur et à mesure qu'elle se plonge dans l'étude et la méditation, voit s'ouvrir devant elle des perspectives les plus larges de la vérité, et ressent une jouissance ineffable quant elle découvre de nouvelles facettes de son monde, nous aussi nous nous sentons plus libre par la connaissance à chaque fois plus profonde des lois qui dirigent l'espace n-dimensionnel, quand nous observons la grandeur qui se cache derrière les facteurs de l'homme et quand nous découvrons de nouveaux mondes habités."

D41-9 (1966)
"Vers 575 UIW, tous les habitants du XAABIUANNA (MAISON) se retirent pour commencer leur repos. Dans un rapport antérieur nous vous avons indiqué comment nous consacrons quotidiennement une fraction du temps au sublime objectif de la méditation et de la prière. Cet intervalle est rarement inférieur à vingt UIW. "

D47-2 1966
"Ceux qui n'ont pas assez de patience pour l'étude, la méditation et l'analyse, peuvent se considérer comme TOTALEMENT CONDAMNÉS.
[…]
Nous continuerons notre cycle à partir des premiers jours de septembre. Bons amis de la terre, nous vous recommandons paix et tranquillité, étude et méditation."


D102 1972 

"Les deux doivent alors attendre le premier cycle d'ovulation de la jeune fille, dont la date est connue avec suffisamment d'avance et avec une marge d'erreur réduite. Jusqu'à ce moment-là ils ne peuvent communiquer par moyen phonique (naturel ou artificiel) ni par moyen télépathique. Ils sont entrés dans une phase que vous pourriez dénommer du terme de méditation pré-conjugale."
 
H2 Conversation téléphonique avec Luis Jiménez Marhuenda  22/03/1987, de 12h45 à 14h45
"Autres question formulées et non transcrites : A quoi sert la prière ?
-> La prière sert quand c’est un acte de dévouement et d’amour. Non comme une DEMANDE. Il est absurde de demander à Dieu, qui sait ce qui nous convient. C’est quasi un blasphème de penser que Dieu peut modifier ses desseins, qu’il ne va pas nous concéder l’adéquat. Il ne nous paraît pas ainsi mais ils sait nos desseins et il va plus loin que ce que nous demandons pour le moment immédiat. La prière est bonne comme méditation, comme acte d’amour, elle sert toujours de vibration harmonieuse de générosité."

 
NR18 20/12/2003
"Vous pouvez également remarquer, au centre de ce lac, l'île WOABAAAE où l'on peut admirer un grand bâtiment en forme d'œuf translucide de couleur feu, dédié à la méditation et au culte religieux."

Elle ne passe pas (ou tout du moins ce n'est pas mentionné…) par l'évocation de défunts.
De toute façon, il n'est pas possible de communiquer avec eux (tout du moins de son vivant) selon les premiers documents ummites. Mais toutefois, nos disparus peuvent nous influencer par le subconscient ou les rêves et intervenir dans une certaine mesure dans nos vies par l'intermédiaire de la conscience collective qu'est BB.


D731 20/03/87
"Nous savons qu'à notre mort surviendra une fusion, une intégration, une liaison étroite de la psyché, de notre "esprit " (ni matériel ni immatériel mais matrice de toute l'information de notre vie) avec le psychisme collectif "universel".
Nous pourrons nous connecter plus intensément avec les êtres chers, communiquer avec les esprits des autres frères décédés, participer à la connaissance planétaire de toute la biosphère, non seulement des OEMII qui viennent de mourir, mais encore avec tous les humains depuis que naquit la vie sur OYAAUMMO (et, bien sûr, pour vous, depuis les Homo habilis jusqu'au dernier de vos frères).
[…]
Ceci signifie que l'OEMMII décédé, par l'intermédiaire de sa Psyché peut d'une certaine façon influencer ses êtres les plus chers grâce aux inconscients et, à un certain degré aussi les choses qui les entourent, dans la mesure où la biosphère modifie le milieu physique ambiant par l'intermédiaire des êtres vivants.
[…]
Le Psychisme d'un être frère décédé peut, et de fait le fait parfois, nous assister, nous protéger et parfois en interagissant de façon TRÈS ACTIVE, mais la plupart du temps, en modulant doucement notre inconscient à travers l'information que nous recevons du BB"


D1751 14/01/1991
"Nous vous souhaitons grande paix et sérénité et, avec notre main tendue vers votre poitrine, nous n'oublions pas vos frères défunts, et nous les respectons profondément. Nous savons qu'à travers l'esprit collectif (BUAUUE BIAEII) ils ont connaissance de notre lettre."

H1 Conversation téléphonique 10/03/1987, 14h45
"Qu'y a-t-il après la mort ? Y a-t-il un ciel ou un enfer comme dit la religion ?
->Il me dit que c'était pareil mais pas comme nous l'imaginions. A la question sur les contacts avec les morts, il me dit qu'ils n'existaient pas. A la question sur le spiritisme, il me  dit que c'était une imposture, qu'après la vie on ne pouvait prendre aucun contact."


H9 Conversation téléphonique du 10/04/87
"Si vous ne pouvez communiquer avec les morts, comment avez-vous appris tout ce que vous nous dites dans les rapports récents à Juan Dominguez et Rafael Farriols ?
->  (JB. Il me fait un laïus assez embrouillé mais, en résumé, il s’agit de chercher ce qui se passe dans les chaînes d’atomes de Kr de milliers de personnes et les interférences que provoque en elles le WAAm de C = infini). Analyser les résonances mutuelles qui s’établissent. C’est quelque chose comme lorsque vous pouvez connaître la composition du Soleil par analyse spectrale et que vous pouvez obtenir des données de la structure interne des autres étoiles et astres chauds,… ainsi comme de la vitesse et la distance.)"


H17 Conversation téléphonique 22/01/88
"Notre frère Dionisio Garrido insiste pour savoir si la communication avec les morts existe. Il la croit certaine comme beaucoup de personnes sur Terre.
-> Nous sommes en contact avec le B.B. par le biais de notre subconscient. Dans ces conditions la communication est possible, mais dans la pratique il est difficile de le savoir (de le vérifier).
Les phénomènes médiumniques de communication ne sont pas toujours réels, mais ils peuvent l’être. Il s’ensuit qu’il est difficile de savoir si elle a passé par le canal télépathique et l’on peut se tromper."


Conclusion :


Personnellement, les différences me sautent aux yeux.
Seul le tweet OAY1 me paraît conforme à ce qui est décrit dans les 1ères lettres.
D'autres persistent à penser que les tweets apportent des informations nouvelles non contradictoires avec le précédent corpus.
Et vous ? Quel est votre avis ?

mercredi 17 février 2016

Une coque de vaisseau qui cicatrise, une idée Ummite...

Les engins spatiaux voient leurs parois mises à mal par les impacts réguliers de micrométéorites. Aujourd'hui, en 2016, Timothy Scott et son équipe de l'Université du Michigan, en partenariat avec la Nasa, fortement intéressée on peut le concevoir, viennent de mettre au point un nouveau matériau capable de cicatriser extrêmement rapidement après avoir été percé.
Révolutionnaire ? Pas si sûr, un dispositif très semblable (et même infiniment plus sophistiqué) est décrit dans des lettres dont les auteurs se présentent comme des extraterrestres venant de la planète UMMO.


Et de quand date ce document de source ummite ? De 1968...

Revenons sur ce nouveau matériau auto-cicatrisant mis au point en 2016 :

Il s'agit d'emprisonner un gel entre deux couches de polymères d'un millimètre d'épaisseur pour former une sorte de peau protectrice. En cas d'impact perçant ces couches externes, le tributylborane contenu dans le gel se solidifie en quelques secondes au contact de l'oxygène pour venir combler le trou.

On pourrait assimiler cette solution à la coagulation du sang autour d’une plaie.

Gros bémol : comme la réaction ne se fait qu'en présence d'oxygène, elle exclut l'emploi du matériau pour la paroi externe de vaisseaux spatiaux, mais il pourrait être employé avec succès pour protéger leurs cloisons internes ou les coques des avions.

Spectaculaire en tout cas !


Sources :
- ACS Publications : Rapid, Puncture-Initiated Healing via Oxygen-Mediated Polymerization
- New Scientist : Terminator-style ‘skin’ quickly repairs itself after a gunshot

Impressionnant certes, mais bien loin d'atteindre le degré de technicité décrit dans la lettre ummite D69 de 1968…

Et si nous comparions avec la membrane auto-réparatrice des nefs ummites ?

Les vaisseaux ummites (UEWA OEMM) sont protégés par une membrane d'une extrême sophistication qui :
- informe l’ordinateur central des paramètres environnementaux
- adapte sa rigidité, son élasticité, résiste aux températures extrêmes, aux phénomènes de résonance.
Cette membrane est recouverte par un revêtement de composition céramique que les ummites dénomment UOXOODINAA et qui se répare toute seule par un dispositif intégré à une sous-couche, la IASXOODINAA...

Pour la bonne bouche, voici quelques très courts extraits de la D69, dont je recommande la lecture à tout curieux voulant découvrir la complexité des documents ummites.

D69-2
« Toute la superstructure du vaisseau, comme nous l'expliquerons plus loin, est protégée par une substance céramique finement perforée, qui recouvre le blindage extérieur. »

D69-3
« Ce que vous appelleriez "revêtement de la structure" est qualifié par nous sous le nom ou phonème intraduisible de XOODI NAA. Assurément le vocable espagnol le plus proche pour la désigner serait "membrane " mais ce terme peut suggérer des propriétés purement statiques de protection, de barrière, alors qu'en réalité, comme vous pouvez le constater, elle possède des caractéristiques fonctionnelles dynamiques très complexes. Cette "MEMBRANE" possède des propriétés de résistance structurale très caractéristique car, grâce au UYOOALADAA, elle peut modifier ses coefficients d'élasticité et de rigidité mécanique à l'intérieur d'une ample marge de valeurs (UYOOALADAA - réseau vasculaire possédant des conduits à l'intérieur desquels s'écoule un alliage liquéfiable) Ces coefficients d'élasticité peuvent être modifiés à chaque instant en fonction des multiples paramètres dépendants du milieu et du déroulement du vol. La XOODI NAA [L] doit supporter aussi des températures élevées dues à la friction importante à laquelle elle peut être soumise en passant dans des atmosphères de compositions chimique particulières et de conditions thermiques variées. Elle peut aussi résister à l'abrasion continue de la poussière cosmique et aux impacts sporadiques d'un large spectre gravimétrique de " microcosmolites " (météorites ). Elle contient en plus en son sein, comme je vous l'expliquerai, une riche multiplicité d'organes sensitifs (transducteurs comme les appelleraient vos frères ingénieurs ), connectés avec le XAANMOO AYUBAA central.»
[…]
« Les problèmes d'ordre topographique qui surgissent lors de la planification de la répartition et l'adaptation de cette large gamme d'éléments dont certains n'occupent pas des volumes supérieurs à 0,07 mm3 (composés à leur tour de microdispositifs fabriqués à une échelle que nous pourrions appeler cellulaire) vous paraîtrons inimaginables car il a fallu harmoniser la fonctionnalité de ces composants et leur possibilité de récupération en cas de détérioration par l'action perturbatrice et destructrice des agents physico-chimiques du milieu. »
[…]
« UOXOODINAA. Il s'agit d'un revêtement poreux de composition céramique de point de fusion élevé (7260,64° C); son pouvoir d'émission externe est également élevé et sa conductivité thermique très basse (2,07113.106 cal/cm/s/° C).»
[...]
« La UOXOODINAA est pourvue d'une fine couche intermédiaire de platine colloïdal situé à 0,006 ENMOO de la superficie externe. La fonction de cette pellicule métallique est en relation avec un système de protection contre l'abrasion due à la poussière cosmique. »
[…]
«  IASXOODINAA. (formée par un matériau très élastique de conductivités thermique et électrique très faibles. A l'intérieur sont disposées des capsules (YAAEDINNOO) contenant une dose du même matériau nommé UYOOXIGEE (produit céramique ) qui forme la couche externe déjà citée [UOXOODINAA]. De chacune de ces capsules part un réseau de tubes quasi capillaires et une série de canaux d'information ULNII connectés avec le YAEDINOO jusqu'à une série de UAXOO (détecteurs) situés dans la masse de la première couche. Quand celle-ci se crevasse ou quand apparaissent des microfissures ou enfin quand elle est perforée par l'impact de petits météorites, ces détecteurs sont excités et activent le YAEDINNOO. Le produit céramique est fondu jusqu'à une température de 7655.8° C et il est conduit, fluide, en s'écoulant par le réseau vasculaire, jusqu'à la crevasse correspondante, pour souder ou pour remplir la cavité de la perforation. Chaque capsule du système protège une petite zone située au-dessus de la couche céramique, et les connexions vasculaires compensent les pertes du produit qui a pu être utilisé après une urgence. »

On le voit, les ummites n’utilisent pas un polymère mais un revêtement céramique pour assurer cette fonction d’auto-réparation. Il n’y a pas réaction chimique avec de l’oxygène, mais une fusion à haute température contrôlée par un jeu de détecteurs, ce qui autorise l’utilisation dans le vide spatial.
L’analogie avec le système de cicatrisation de la peau est encore plus forte puisque le matériau ummite contient tout un réseau de tubes capillaires.

Nous avons là un nouvel exemple d’une technologie actuelle ressemblant étrangement à celle décrite dans des documents vieux de presque 50 ans…

Billet suivant

dimanche 10 janvier 2016

Ummites et autres civilisations extraterrestres - La Terre en danger ?

Nous ne serions pas seuls dans notre galaxie. Les textes ummites nous décrivent petit à petit un univers digne d'un film de science-fiction. 
Prêts à embarquer et à apprendre à quelle sauce vous risquez d'être mangés ? Suivez nos guides ummites...



Plan du billet : 
1) D'autres civilisations extraterrestres que les Ummites
   1-a) Celles qui sont connues de UMMO
      Généralités
      Les DOOKAI-iens
   1-b) Celles qui ont pris contact avec la Terre
      Généralités
      La civilisation de Saliano (en rapport avec Roswell ?)
      Une civilisation très avancée mystérieuse
      Les extraterrestres de Varghina
      Les hommes en noir
      Les mutilations de bétail
      Des entités d'autres plans
2) Les extraterrestres : tous différents mais humanoïdes
   2-a) Les points communs
   2-b) Les différences
   2-c) Conditions d'apparition d'une forme de vie intelligente
3) Les mondes à portée de voyage
4) Le code d'identification binaire
5) Les intentions des visiteurs
6) Une morale cosmique
   6-a) Les règles morales en vigueur
      Les échanges avec les contactés
      La non-ingérence
   6-b) La communauté des civilisations de cette galaxie
   6-c) Les risques encourus par les réfractaires
Conclusion


Attention : dans les documents cités en référence (lettres ou messages Twitter), on doit toujours garder à l'esprit que plus le document est récent, plus son degré de crédibilité faiblit car le risque qu'il ait été rédigé par un faussaire s'accroît.
Les tweets ummites sont publiées sur ummo-sciences avec un certain délai.
Ceux d'Oaxiiboo sont consultables sur le document W1. Je les ai référencés ici sous la forme TW-O suivi du numéro du tweet s'il est publié à l'heure où j'écris.
Ceux d'OYAGAA AYOO YISSAA sont sous le document W2 (je les note TW-OAY), ceux d'OOMO TOA sous W3 (TW-OT) et ceux d'OOLGA WAAM sous W4 (TW-OW).
Les derniers tweets sont consultables sur oumo.fr.
Vous trouverez les autres documents, les lettres D et NR, sur le site ummo-sciences. Je n'ai pas mis les liens au cœur du billet afin de ne pas alourdir le document.

1) D'autres civilisations extraterrestres que les Ummites


1-a) Celles qui sont connues de UMMO


Généralités :

Les ummites ont reçus et décryptés pour une partie des messages radioélectriques d'origines exotiques.

Exemple : D41-16 : « Les premiers messages codés du système OOYAUMME (étoile que nous n'avons pas identifié sur les tables astronomiques de la Terre). »

Ils ont pu dans un cas visiter la planète source d'un de ces signaux pour constater que les habitants avaient été victimes de leurs propres armes au plasma. Ils ont été aussi survolés par des milliers d'engins. Mais des contacts directs ont été établis :

D41-16 (1966) :
« Nous avons établi le premier contact réalisé au moyen de nos OAWOOLEA OEMM [L] (nefs spatiales) avec la planète IEYIOBAA (la dénomination phonique de ses habitants était approximativement ainsi FRRRANSSSS). Ce groupe est situé autour de l'astre OOYAUNMEEEI (Sur les tables terrestres il figure avec la dénomination 70 du Serpentaire)
Le second (an 501/978,56 avec la planète OOYAWIIA et ses habitants qui tuèrent ses six membres d'équipage).
 »

Les ummites, si l'on en croit les tweets, connaissent dans notre galaxie 74 planètes hébergeant des humanoïdes intelligents.
28 ont accès au voyage spatial galactique, 15 le font librement. Une des espèces est plutôt hostile et a pris sous son contrôle en fondant des nids (je tente d'interpréter le graphe ci-dessous) deux ensembles de civilisations regroupant respectivement 6 et 7 planètes. Ces civilisations sous domination sont qualifiées d'essaims.
En prime, nous avons eu droit à un dessin sommaire d'un représentant d'un de ces deux groupes.
On ne peut s'empêcher à ce stade de penser aux gris insectoïdes tels que je les ai décrits dans ma galerie humoristique. Pourtant, on le verra plus loin, les espèces humanoïdes seraient toutes apparentées aux mammifères.
Nous risquons, on va le découvrir, de faire partie prochainement de la liste des civilisations sous la férule de ce groupe hostile.
On verra aussi que 3 autres civilisations voyageuses sont référencées par les ummites mais ne sont pas vraiment connues d'eux.

TW-O97 :
« Combien de planètes le peuple de Ummo connaît-il ? Combien avec des OEMMII?
→ 1581 AYOU-OUBAAYII, 74 avec des OEMMII »


TW-OT 13/12/15
« Je suis horrifié ! Combien de civilisations voyageuses sont sous contrôle de l'hostile? Est-ce que notre BB pourrait éviter cette domination ?
->Graphe des 74 civilisations
Veuillez vous reporter au graphe joint. Pour éviter une domination, ne signez aucun pacte.»


TW-OT 14/12/15
« Ne vous inquiétez pas à propos de celle qui est hostile. Des deux autres, une est déjà bien identifiée (cf dessin en lien). La seconde est plus sombre.»

TW-OT 28/12/15
« Ummo a-t-elle fait l'objet de tentative de mainmise? Comment l'avez-vous surmontée? Voisinage galactique + sympa?
-> OUMMO ne subit jamais de tractation d'origine exogène. Exposé formel des Règles et Contraintes fondant les relations de réciprocité. »



Les DOOKAI-iens :

D41-1 (1966)
« Quand l'OIWI (an) 75.231 de notre temps (nous définissons l'an comme la dix-huitième partie du temps de translation de UMMO autour de IUMMA - Wolf 424), arrivèrent des nefs spatiales de la planète TOOKAAIA, leurs équipages, bien qu'ils moururent, présentaient cependant la même organisation cellulaire. »

NR13 (2003)
« Le premier contact officiel avec des OEMMII provenant d'une autre planète eut lieu en l'année 75 de notre ère (environ 1255 ans terrestres avant la date actuelle si l'on veut tenter un synchronisme illusoire entre la Terre et OUMMO) par des frères pacifiques venus de la planète DOOKAAIA en réponse aux signaux émis depuis OUMMO. 11 XEE avant cela, ils avaient envoyé deux nefs automatiques en reconnaissance préalable pour vérifier notre réaction en réponse à une incursion patente et non fugitive dans notre espace aérien. Auparavant, notre planète avait également connu ce que vous appelez les vagues d'OVNI qui sont des OUEWA envoyés en reconnaissance par les OEMMIl voyageurs de différentes planètes de cette galaxie. »

1-b) Celles qui ont pris contact avec la Terre


Généralités

Les Ummites connaissent la plupart d'entre elles mais pas toutes.

D21-c (1966)
« Sur UMMO nous avons officiellement établi des contacts avec d'autres civilisations, mais nous désirerions connaître comme vous l'origine de celles qui arrivent sur Terre. Mais ici nous n'avons pas les moyens techniques pour les identifier. »

D176(1983)
« Bien que nous ne connaissions pas l’identité de quelques-unes des civilisations qui vous visitent  »

NR13(2003)
«  Nous savons reconnaître la signature des différents OUEWA visitant notre galaxie, à condition d'avoir été en contact préalable avec un même modèle. Vous serez ainsi surpris de savoir que nous connaissions un nombre restreint d'OEMMII parmi ceux qui ont visité votre planète depuis notre arrivée. Les technologies d'environ 10% de ces OEMMII étaient totalement exotiques vis à vis des nôtres, leur développement technologique ayant pris d'autres voies pour aboutir au voyage galactique ou ayant évolué au-delà de notre entendement.»

TW-O105 :
« .. et des 74, combien sont sur Terre à nous étudier / nous aider / nous utiliser ?
→ Des 74 + 3 inconnus: 31 ont accès au voyage galactique, 23 au moins ont voyagé jusqu'à vous , 18 fréquemment, 3 amoraux, 1 ≈ hostile.


TW-OAY16
« Combien de signatures vous faudrait-il pour au moins confirmer aux terriens l'existence d'autres civilisations E.T. ?
→ La phase d'intensification d'apparitions furtives des OUEWA est déjà en cours. La prise de conscience globale progresse. »


La civilisation de Saliano (en rapport avec Roswell ?) :

On notera que les lettres NR semblent faire le pont entre la civilisation de Saliano et l'affaire de Roswell et que par la suite les tweets vont plus loin et révèlent que deux civilisations extraterrestres amorales essaient de prendre contact avec la Terre sous le contrôle d'une autre, hostile et colonisatrice. La civilisation menant l'expérience Saliano semble correspondre à l'une de ces deux espèces amorales. On ne sait pas très bien s'il s'agit de la même que celle de Roswell.

D53 (1966 à Sesma):
« Quand nous avons établi un contact avec vous, nous n'avions qu'un seul mobile: La découverte que dans vos allusions concernant ce mystérieux être que vous appelez Saliano, vous faisiez allusion à des mots prononcés par lui, mais dont une analyse rapide montra l'existence d'un message codé connu par tous ceux qui ont atteint un niveau technologique capable de nous permettre de voyager au dessus des limites imposées par les phénomènes et les lois physiques d'un cadre de l'espace tridimensionnel. »

« En l'année 1946 sont arrivés sur Terre des êtres originaires de l'OOYAA (PLANETE) que nous avons codé en l'année terrestre 1966 sous le nom de OOYAAUYIEE WEE [L] , située dans le Cadre Tridimensionnel physique accessible par voie directe à 96,885 années-lumière de la Terre et à 107,4443 années-lumière (unité terrestre) de notre UMMO.
Nous n'avons jamais reçu de messages de la part de cette planète ni par voie de vibrations électromagnétiques ni par voie gravitationnelle.
L'objectif de ces très petits individus qui se trouvent sur cette Planète ( entre 13 et 9 OEMII) est de réaliser exclusivement des expériences psychiques et parapsychiques sur les OEMII terrestres sans désirer avoir accès à d'autres domaines du complexe culturel terrestre.
Leur niveau techologique est inférieur au nôtre et supérieur de beaucoup au vôtre. Mais dans le domaine de la psychologie, ils sont beaucoup plus avancés que nous et ils accordent une grande importance aux manifestations artistiques accessibles par voie acoustique (musique et parole) et par voie gustative.
Ils ont une Philosophie très particulière, Monothéiste comme la nôtre, mais ils ont aussi un cadre moral qui n'est pas universel, selon lequel il n'est seulement valable que pour les OEMII qui vivent sur leur Planète. Ils considèrent qu'il est éthique et permis de réaliser tous les types d'expériences sur des êtres étrangers à leur astre.
Cette morale les rend très dangereux pour vous et pour d'autres planètes visitées et leur objectif actuel est de créer chez les OEMII terrestres des UIIORAA EUUNNA [L] ( cadre psychique anormal et différent des coutumes habituelles) pour observer les réactions des sujets soumis à une telle expérience et pouvoir connaître ainsi leur psychisme. Une telle technique est connue par nous mais à un niveau très rudimentaire.
Grâce à vous, monsieur Fernando Sesma Manzano, nous avons pu établir un contact avec l'un de ces êtres vivant à la date de nos deux entrevues (décembre 1966) à - - MADRID ESPAGNE.
Lors de ces deux réunions ils se montrèrent :
- Soucieux de ne pas nouer de relations et de ne pas collaborer avec nos frères d'UMMO.
- Ils avouèrent avoir un rapport direct avec l'expérience "SALIANO" vécue selon eux par de nombreux hommes de la TERRE.
Leur identité en tant qu'extraterrestres est évidente mais l'attitude adoptée par le seul OEMII avec qui nous avons parlé (il a essayé de nous "embrigader" dans ses techniques d'expérimentation pour faire de nous de simples cobayes) ne donna aucun résultat. »


NR13 (2003)
« Nous avons l'accord de nous immiscer au sein de votre réseau social depuis votre année 1948. Auparavant tout accord pour visiter votre système stellaire nous avait été refusé. Nous ignorions jusqu'à votre existence.
Nous en comprenons aujourd'hui les raisons car vous vous trouviez dans une phase critique de votre histoire qu'il vous fallait surmonter seuls.
Des infractions à cette interdiction avaient cependant été récemment commises par d'autres visiteurs
provenant d'un système stellaire que nous ne connaissions pas. Ces OEMMII de petite taille disposaient de technologies rudimentaires mais non conventionnelles qui ont surpris les frères qui surveillent habituellement votre planète. Ces derniers n'ont pas eu le temps d'entrer en contact avec eux pour les dissuader d'interagir. Vos gouvernements ont alors eu accidentellement connaissance de la présence de ces visiteurs et de leur technologie, avancée de votre point de vue. Cette situation non souhaitée par nous a nécessité une rupture de la stricte politique de non ingérence qui était en vigueur envers votre planète. »


TW-O107
« Les humanoïdes amoraux et hostiles ne connaissent-ils pas l'existence de B, de BB, de OEMBUAW ? La perspective néguentropique de la morale ?
→ Ils connaissent BB mais nient l'existence de B et de WOA. On les instruit depuis leur jeunesse à dissimuler les sentiments. Ils agissent comme des fourmis. »


TW-OAY5
« Cette race hostile, continue-t-elle à intervenir activement ? Avec quel objectif ?
→ Elle veut développer ses colonies jusqu'à OYAGAA, sans doute en vous obligeant à la soumission. Nous ne le permettrons pas. »


TW-OAY30
« S'agit-il de l'espèce hostile colonisatrice déjà évoquée par vous?
→ Elles ne sont pas hostiles mais souhaitent une alliance bilatérale exclusive. Elles proposent, en échange, des solutions miraculeuses a vos maux. Toute alliance serait dommageable à long terme sur le plan de votre évolution en tant qu'OEMMII »


TW-OT 01/01/16
«Comment éviter qu'un pacte soit signé en notre nom ?
→ CHARTE DES NATIONS UNIES. CHAPITRE 1. ARTICLE 1§2. Invoquez : menace au principe d'autodétermination »


TW-OT 04/01/16
«Les armées ne peuvent signer des traités légaux de leur propre chef. Un traité légal nécessite un vote politique, de même que la révélation de l'existence ET...
→ Les armées peuvent recourir à des entrepreneurs privés en matière de sécurité ou de technologie. Des contrats licites existent depuis 1966. »


TW-OAY30
« Les 2 espèces ET avec lesquelles vous œuvrez sur Terre pourraient-elles se fondre parmi nous ?
→ Non »


TW-OAY31
« Si l'affaire de Roswell ne s'était pas produite, nous n'aurions rien su de votre existence ? cf NR13 (voir ci-dessus)
-> L'établissement d'un contact officiel en eût été grandement facilité. Les conséquences ont énormément compliqué les règles d'ingérence avec votre peuple »


Pour la petite histoire, la civilisation de Saliano, qui est peut-être celle de Roswell, aurait communiqué la liste des ET nous visitant (dont les ummites alias les UMO pour Saliano) cf  NRE1 : Document reprenant un message de Saliano reçu par Sesma.

Et qu'on ne vienne pas associer les ummites et les groupes de civilisation en rapport avec l'expérience Saliano :
 D56 (1967 à Sesma)
« Nous vous répétons solennellement, même si vous cherchez des identités et des interprétations qui disent le contraire, QUE NOUS N'AVONS AUCUN LIEN CONNU AVEC SALIANO ET SES GROUPES. »

Une civilisation très avancée mystérieuse

NR13(2003)
« Il existe ainsi une race d'OEMMII dont la technologie est au-delà de notre compréhension et qui semble surveiller différentes planètes en sondant les OUEWA qui y font incursion. Nous pouvons affirmer que des OUEWA ont été délibérément dématérialisés au sein même de votre atmosphère par ce que nous avons interprété comme un OAWOLEIIDA provoqué de façon exogène à ces nefs, nous supposons, par ces OEMMII à technologie avancée. »

Les extraterrestres de Varghina

TW-OAY31
« L'affaire de Varghina au Brésil en 1996 met-elle en scène des créatures extraterrestres ? des créatures créées sur Terre par génie génétique ?
→ Êtres extraterrestres. Rencontre accidentelle. »


Les hommes en noir

TW-OAY31
« Qui sont les Hommes en noir ? Des êtres physiques ? Des artifices psychiques ?
Physiques. Il s'agit de représentants de l'une des races qui interfèrent avec vos instances militaires. »


Les mutilations de bétail

J'aurais peut-être dû placer ce tweet dans le paragraphe « Saliano », mais dans le doute, je le mets à part.

TW-OAY31
« Les mutilations de bétail sont-elles perpétrées par des extraterrestres ? Dans quel but ?
→ Oui. Avec le concours des forces militaires »


On peut trouver aussi une allusion à des entités d'autres plans…
NR2 (1990)
« Mais n'oubliez pas qu'existent diverses entités de divers plans, dont les projections mentales ou des manifestations diverses acquièrent parfois des degrés de similitude avec nos propres messages de concrétisation d'idées ou d'objets. »Attention, c'est une lettre récente NR qui évoque ce cas.

2) Les extraterrestres : tous différents mais humanoïdes


2-a) Points communs :


D41-1 (1966)
«Les habitants de UMMO possèdent un corps dont la morphologie physiologique est étonnamment analogue à celle de l'Homo sapiens terrestre. C'est logique si l'on considère que des lois biogénétiques semblables règnent dans tout l'Univers. »

D41-15 (1966)
« Mais dans un autre couple de cosmos on pourra avoir des cas d'êtres vivants dont le constituant fondamental soit le silicium, dont les atomes posséderaient une structure différente. Mais jamais il ne sera donnée aux êtres de notre univers de vérifier cette hypothèse tant que nous vivons dans l'enveloppe de notre corps physique tétradimensionnel.»

D58-3 (1967)
« Même si le nombre de formes de vie compatibles est très élevé, nous vous prévenons que nous avons pu vérifier que certaines formes de vie NE SONT ABSOLUMENT PAS POSSIBLES. Par exemple penser que, dans des Astres pouvant être habités, se seraient développés des êtres vivants basés sur des bases biochimiques différentes n'a pas de fondement. Basés par exemple sur la Chimie du Silicium ou sur la Chimie du Germanium.
Toute forme biologique est nécessairement liée à la CHIMIE DU CARBONE. »
« Il se produit un phénomène analogue dans la zone de convergence. Les différents XUU s'orientent
jusqu'au BUT de cette PHYLOGENÈSE: l'OEMII ou CORPS HUMAIN. Ce point de convergence (U) se ramifie de nouveau en milliers de XUU possibles (RACES HUMAINES).
Le nombre possible de sous-espèces pour l'homme, analysé par nous, est de 9.10^6. Le fait que de telles races existent ou non sur une Planète dépend d'autres facteurs comme nous le verrons par la suite.
Finalement on trouve un nouvel IBOZOO DAO (NOEUD) qui constitue le point de convergence définitif.  Aucune des Humanités connues n'a encore atteint ce point. »
«Entre les NOEUDS (U) et (X) des millions de mutations possibles provoquent des altérations (rarement régressives) dans la structure somatique de l'OEMII, en affectant spécialement le neurencéphale dont le développement continu se traduit par de nouvelles dotations dans la gamme des fonctions intellectuelles humaines. »


TW-OT 25/12/15
« Bonjour. Toutes les races humanoïdes d'autres astres froids que vous connaissez sont-elles des mammifères ? merci de vos réponses.
→ Oui. Assimilables : viviparité, homéothermie, respiration pulmonaire, lactation. Non caractéristique : cœur à quatre cavités. »


2-b) Différences :


D41-15 (1966)
« Il peut exister de multiples formes d'un être vivant. D'ailleurs dans nos laboratoires [...] nous avons obtenu des milliers d'êtres vivants différents au moyen de ces mutations sévèrement contrôlées.»

D58-2 (1967)
« Tous ces facteurs donnent des caractéristiques particulières à chaque macrogroupe social planétaire car le milieu écologique à été différent même si la structure somatique des hommes est similaire sur toutes les planètes habitées par des êtres rationnels. »

D99 (1971)
« vous pourriez croire que sur des planètes à différences " géophysiques " très marquées (voir note 27) " peuvent exister " des êtres pensants fabuleux avec une structure somatique qui vous paraîtrait monstrueuse. […] Rien n'est plus éloigné de la réalité. En effet : les astres froids que nous avons nous-mêmes connus et dont les caractéristiques atmosphériques, de masse, de l'étoile autour de laquelle elle tourne, etc., différent de la Terre et d' UMMO, abritent dans certains cas des êtres humanoïdes avec une structure mentale similaire mais dont les corps présentent seulement des différences anatomo-physiologiques accidentelles (différentes statures, épidermes variés, organes développés, circonférence crânienne et surface encéphalique étendues, etc.). »

«Les frères intelligents qui les peuplent possèdent des traits anatomorphiques très spécifiques (boîte crânienne étendue, organes génitaux avec un clitoris développé, doigts des extrémités réunis par l'intermédiaire d'une membrane, épiderme légèrement écaillé, paupières cornées, villosité sur les fesses, dans certains cas absence de molaires, poumons volumineux, pharynx protégé par des membranes perméables...).»


2-c) Conditions d'apparition d'une forme de vie humanoïde intelligente


D99 (1971)
« Spectre des conditions physiobiologiques pour que soit possible la genèse d'OEMII à partir d'AYUUBAAYI (êtres vivants) inférieurs :
- Température superficielle de l'étoile "solaire" : 6170° K à 4552° K.
- Excentricité de l'orbite planétaire : 0 à 0,1766 ± 0,0002.
- Temps ou période de rotation : 16 h 31 mn à 84 heures.
- Spectre de température sur la surface de la planète : 241° K à 319° K.
- Masse de la planète : 2,65.1027 g à 12,01,1027 g.
- Pourcentage de gaz atmosphérique à proximité de la lithosphère :
- Oxygène : 18 % comme minimum.
- Azote : 64 % comme minimum.
- Radiation cosmique (valeurs moyennes) inférieure à 0,48 nucléons/cm2 (s) (stéréo-radiant) pour 1,8 GeV/nucléon.
Mais nous répétons que ce ne sont que quelques facteurs d'environnement parmi les plus importants »


3) Les mondes à portée de voyage

Les ummites ne sortent pas de notre galaxie dont ils n'ont visité qu'une infime partie.

D99 (1971)
 « Note 29 : Nous avons eu directement accès à quelques planètes et nous avons reçu des informations de quelques autres. Nos voyages ont à peine dépassé (quand les conditions de "courbure " spatiale ont été optimum) une limite de 1266 années-lumière. Notre Galaxie possède une dimension maximale de 117 312 années-lumière et nous ignorons totalement les autres civilisations qui se trouvent certainement en dehors de celle-ci. »

TW-O88 :
« L'exoplanète la plus proche avec des OEMII est-elle située à une distance inférieure, presque égale à ou supérieure à 14,4 a.l. ?
→ < »


TW-0107
« Y a-t-il déjà eu des voyages extragalactiques (par exemple entre notre Voie Lactée et la galaxie d'Andromède) ?
→ Le voyage extragalactique reste inenvisageable dans l'état de nos connaissances cosmologiques.
Aussi inaccessible pour nous que le voyage interstellaire pour vous. »


TW-O132-12 :
« Savez-vous si la Galaxie a déjà été explorée entièrement par une de ses civilisations ?
→ Il ne semble pas. Nous n'avons nous-mêmes exploré qu'une infime partie de la Galaxie : < 0,1% »


Quant aux passages d'un univers à un autre de notre multivers, ils ne peuvent se faire sans la protection de la coque des nefs :

TW-OT 07/12/15
« Un être d'un WAAM "X" peut-il vivre dans un WAAM "Y" ?
→ Only within the OOEWA OEMM transfer shell, itself protected by an external magnetic shield to ensure its insulation/cohesion.»


Les ummites sont pourtant persuadés que la vie intelligente existe dans d'autres univers même s'ils n'ont pu détecter de signaux permettant de le confirmer.

TW-OT 12/12/15
« Han contactado Vds. (o alguna civilización conocida) con EESEOEMMII de otro WAAM? Es posible la comunicación?
→ Sabemos que existen, aunque no hemos detectado ninguna señal cuya naturaleza sea artificial sin lugar a dudas. »


Ils connaîtraient donc 74 civilisations dans notre galaxie recensant quelque chose comme 234 milliards d'étoiles. Si les ummites en connaissent 0,1% (en calculant sur la base d'une répartition homogène des étoiles), ils sont à portée de voyage d'un peu plus de 200 millions d'étoiles.
Et les tweets précisent que 1,2 millions de civilisations colonisent la galaxie. Ce qui fait environ 1 civilisation intelligente pour près de 200 000 étoiles.

Les ummites auraient donc eu des contacts avec 74 civilisations sur le millier de celles qui potentiellement pourraient être présentes dans leur champ d'exploration.

TW-OT 15/01/16
" Nous estimons que 1,2 millions de civilisations coexistent de manière permanente dans notre galaxie. On atteint un cumul de 18 millions en intégrant les temps passés."

4) Le code d'identification binaire


Il semblerait que les Ummites et les autres civilisations disposent d'un code d'identification qui leur est propre.

D21-c (1966)
« Si dans ce cas la personne qui se prétend voyageur spatial, offre un minimum d'arguments cohérents et apparemment sérieux, donnez lui ou lisez lui cette série de chiffres (en prenant le risque que son identité soit usurpée). […] 1 0 1 1 0 1 0 1 1 1 - 1 0 0 1 0 1 - 1 0 1 0 0 0 1 0 0 1 1 1 »
Les Ummites ont cherché à savoir par le biais de ce code qui se cachait derrière le visiteur « Atienza » de Donis Ortiz.

D88 (1969 à M. Donis)
« Dans le rapport se référant aux contacts maintenus par vous avec le visiteur Atienza, Vous dites que l'on continue à maintenir des relations de communication idéographique de caractère télépathique avec lui. Nous lui demandons que parmi les questions formulées par vous, soit vérifié simplement s'il est disposé à nous adresser (puisque jusqu'à présent la possibilité d'initier un contact avec cette civilisation ne fut pas propice) une réponse formulée au moyen d'un code binaire.
Simplement - NOUS RÉPÉTONS - savoir s'il est disposé à satisfaire cette réponse.»


D89 (1969 à M. Donis)
« Aujourd'hui, nous vous transmettons le texte codé que nous vous supplions de faire parvenir à votre étrange communicant Francisco Atienza venant d'une planète, pour nous inconnue, URLN , aussitôt que se présentera une conjoncture favorable pour cette communication orale, télépathique, idéographique ou transmise par quelque moyen estimé techniquement idoine. 1011010111 100101 101000100111 - 110101111110 0100111 [...] Nous vous informerons sur le moyen de communiquer avec nous dès que vous nous aurez fait savoir qu'une telle réponse a été obtenue. Elle constituera pour nous un critère qui nous confirmera le caractère idoine du témoignage de F. Atienza, et la base pour savoir s'il désire de nouvelles communications de nous (trois derniers nombres codés).»

Les twitteurs dans le descriptif associé à leur bannière ont repris ce code suivi d'un point d'interrogation ce qui n'a pas manqué de soulever des questions.

TW-O107 :
« 1011010111 100101 101000100111 110101111110 0100111 ? c'est destiné à qui ?
→ La question est destinée à qui pourra la comprendre et y répondre. »

5) Les intentions des visiteurs


D53 (1966)
« L'objectif de ces très petits individus qui se trouvent sur cette Planète ( entre 13 et 9 OEMII) est de réaliser exclusivement des expériences psychiques et parapsychiques sur les OEMII terrestres sans désirer avoir accès à d'autres domaines du complexe culturel terrestre.[..] Ils ont une Philosophie très particulière, Monothéiste comme la nôtre, mais ils ont aussi un cadre moral qui n'est pas universel, selon lequel il n'est seulement valable que pour les OEMII qui vivent sur leur Planète. Ils considèrent qu'il est éthique et permis de réaliser tous les types d'expériences sur des êtres étrangers à leur astre.
Cette morale les rend très dangereux pour vous et pour d'autres planètes visitées et leur objectif actuel est de créer chez les OEMII terrestres des UIIORAA EUUNNA [L] ( cadre psychique anormal et différent des coutumes habituelles) pour observer les réactions des sujets soumis à une telle expérience et pouvoir connaître ainsi leur psychisme. Une telle technique est connue par nous mais à un niveau très rudimentaire..»


D176 (1983)
« Les unes (en parlant des civilisations qui visitent la Terre) font des expérimentations sur vous à des fins d’analyse physiologique et d’autres, dont nous sommes, se limitent, comme nous vous l’avons expliqué dans des occasions antérieures, à une étude ample et aseptique autant des caractéristiques morphologiques de cet astre que de sa biosphère et de l'ourdissage social humain dans son devenir historique.»

TW-OAY5
« Cette race hostile, continue-t-elle à intervenir activement ? Avec quel objectif ?
→ Elle veut développer ses colonies jusqu'à OYAGAA, sans doute en vous obligeant à la soumission. Nous ne le permettrons pas. »

 
TW-OAY30
« S'agit-il de l'espèce hostile colonisatrice déjà évoquée par vous?
→ Elles ne sont pas hostiles mais souhaitent une alliance bilatérale exclusive. Elles proposent, en échange, des solutions miraculeuses a vos maux. Toute alliance serait dommageable à long terme sur le plan de votre évolution en tant qu'OEMMII »


TW-OT 17/12/15
« Question sur les races colonisatrices. Merci
Il semble que les races capables de venir jusqu'à nous ont probablement la capacité comme vous de transmuter n'importe quel élément en un autre, de recopier au niveau moléculaire n'importe quelle technologie ou même peut-être des tissus vivants. Donc quel peut-être le but que poursuivent ces races colonisatrices, que peuvent-elles bien chercher chez nous qu'elles ne puissent trouver ailleurs ? Cela me paraît vraiment étrange...
→ Étendre leurs territoires d'influence en dominant d'autres peuples par la crainte et l'adulation. »

6) Une morale cosmique


6-a) Les règles morales en vigueur


Les échanges avec les contactés

D21-c (1966)
« Nous avons des raisons pour penser que, de même que nous sommes venus vers vous, il existe un certain degré de probabilité pour que ces autres êtres s'ils établissent des contacts dans un pays quelconque le fassent avec des gens favorables à cette hypothèse plausible. »

D53 (1966)
« Qu'un espagnol puisse avoir des contacts de cette nature nous parut surprenant car nous pensions que d'autres probables visiteurs de la Terre, en établissant des relations avec ses habitants, ne pouvaient le faire (comme nous) qu'avec des personnalités des Nations plus évoluées dans le domaine Social et Scientifique. »

D89 (1969 à M. Donis)
« Il est certain que dans des occasions déterminées il nous est arrivé d'offrir des preuves irréfutables de caractère personnel à certains de vos frères de la Terre, bien qu'alors nous ayons adopté des précautions sévères pour éviter qu'une indiscrétion ou un changement d'attitude avec nous de tels oemmii puisse violer gravement nos normes de réserve. »

La non-ingérence

La non-ingérence avec les civilisations naissantes est de rigueur. Une civilisation peut aussi refuser explicitement une ingérence extérieure.

D75 (1969)
«Une morale cosmique que nous partageons nous interdit respectueusement d'intervenir, sauf en des cas limites imprévisibles. »

D84 (1969)
« Nous ne prétendons pas interférer dans l'évolution sociale de votre planète pour deux raisons transcendantes. Une morale cosmique interdit toute attitude paternaliste sur des réseaux sociaux planétaires qui doivent être formés graduellement et par chacun d'eux. Qui plus est, en plus de toute intervention publique de notre part - notre propre présentation officielle - produirait des altérations graves, des perturbations sociales incalculables et de cette façon, l'étude et l'analyse de votre société ne seraient pas possible dans les conditions actuelles de virginité.»

D57-2 (1967)
« Nous n'avons malheureusement pas pu atteindre notre second objectif. Passer inaperçus face aux organismes techniques d'États »

D119 (1980)
« Nous désirons, monsieur Luis Jiménez que vous, expert en moyens de communication sur lesquels vous travaillez, soyez aussi conscient de l'immense péril qu'entraînerait l'injection dans le processus mental de vos frères de fausses espérances sur nos hommes d'Oummo ou des autres civilisations qui, en ces moments, vous explorent et qui sont régis par des modèles hautement intellectualisés, et dont il n'est pas prévisible qu'ils altèrent le pénible flux évolutif de la société d'OYOGAA.. Nous, peut-être, avec moins de doses de maturité qu'eux, nous entamons une timide attitude de rapprochement avec vous et quel mal nous vous avons fait!»

D176 (1983)
« C’est la raison pour laquelle, nous et d’autres êtres qui sommes arrivés à vous explorer, nous passons dans vos cieux et nous foulons vos structures édaphiques, sans pratiquement vous adresser parole, silencieusement, sans pratiquement tenter un transfert de données par le biais du moindre canal informatif.»

On notera d'ailleurs que les Ummites, bien que n'approuvant pas l'expérience Saliano précédemment mentionnée, décident de laisser faire.

D53 (1966)
« Nous avons adopté un compromis formel de ne pas nous immiscer mutuellement dans les expériences d'étude que nous faisions, malgré le fait que leur attitude envers les terrestres nous paraisse immorale.Nous avons fait ce compromis sans garanties qu'ils soient fidèles à leurs engagements.
Tout ceci nous amène à être extrêmement réservés, car il est évident que de tels OEMII existent et que leur origine a été vérifiée indépendamment des témoignages oraux, on peut se demander jusqu'à quel point ils disent la vérité dans leurs autres affirmations.
Nous savons que de telles expériences de UIIORAA EUUNNA [L] sont effectivement en cours et nous jugeons immorales la façon dont elles se déroulent, mais comme elles ne nous causent pas de grave préjudices et que les OEMII sont libres d'accéder à la vérité scientifique par leurs propres méthodes, nous préférons ne pas nous immiscer. »


NR13 (2003)
« Comme vous le supposez, il existe un pacte tacite de non ingérence au niveau des différents OEMMII voyageurs qui visitent d'autres astres habités par une forme de vie plus évoluée que les simples organismes pluricellulaires. C'est une simple règle de bon sens qui consiste à ne pas influer sur le développement d'une planète si cette influence n'est pas nécessaire ou souhaitée de façon explicite par la race des OEMMII qui la peuplerait. » 
Par la suite, si la civilisation est  suffisamment évoluée et jugée apte à les intégrer, d'éventuels apports technologiques, scientifiques, etc sont envisageables.

NR13 (2003)
« L'ingérence dans notre évolution ne s'est effectuée qu'à minima, se bornant à impulser des travaux théoriques déjà avancés, et parce que nos frères de DOOKAAIA avaient jugé notre stabilité sociale suffisante pour nous permettre d'accéder à un niveau de technologie supérieur, bien que toujours très inférieur au leur.
Nos frères de DOOKAAIA nous ont également impulsé dans le domaine psycho-émotionnel car nous étions à cette époque un peuple éminemment pragmatique et notre compréhension du WAAM-WAAM omettait alors l'intégration dans notre modèle cosmologique global des composantes transcendantales que sont WOA et BOUAWA. »


De plus, les ummites n'interfèrent pas avec les contacts initiés par d'autres civilisations.

TW-O138-6 :
« ->Nous ne sommes pas les seuls à vous rendre visite et nous devons respecter toutes les instructions données par l'autre OEMMII voyageur quand nous réussissons à établir un contact officiel avec eux. Certains dont nous connaissons l'origine nous demandent de rester discrets sur certaines informations. D'autres ne nous disent pas ou même falsifient leur origine.»

6-b) La communauté des civilisations de cette galaxie


Une civilisation comme celle des ummites ne décide pas seule du niveau d'ingérence à respecter lors des prises de contact avec une nouvelle civilisation.
Elle demande l'avis de ses pairs plus évolués.

NR13 (2003)
« Nous avons ainsi nous-mêmes accès aux voyages intra galactiques depuis une époque relativement récente et notre intégration dans la communauté des frères de cette galaxie est une expérience transcendante pour nous au fur et à mesure de notre développement psycho-émotionnel. »
« Nous avons comme règle tacite de référer aux autres frères OEMMII plus évolués avec lesquels nous sommes en contact pour tout voyage exploratoire que nous désirons effectuer. La règle est encore plus forte en cas de volonté d'incursion dans le réseau social d'une planète à OEMMII non voyageurs : nous sommes tenus moralement d'en faire mention officielle auprès de nos frères galactiques, avec les motivations légitimes qui nous la semblent imposer. Il est fréquent, au vu de notre relative inexpérience, qu'un voyage soit déconseillé. Les motivations de ce refus sont rarement explicitées mais nous nous y tenons strictement. Dans ce cas nous différons notre mission en attente d'un accord ultérieur. »


6-c) Les risques encourus par les réfractaires


Les règles ne sont pas toujours respectées. Les voyages dans l'espace ne se font pas sur un long fleuve tranquille.
La lettre D69-2 décrivant les astronefs d'UMMO précise :
« La fonction cinématique est très compliquée, fonction dont les multiples paramètres correcteurs dépendent par exemple […] d'éventuelles attaques de vaisseaux étrangers »

NR13 (2003) A propos des violations de règle de non-ingérence :
« La seule sanction de bon sens que nous appliquerions à des OEMMII qui violeraient cet accord tacite serait un refus total de coopération avec eux et la mise en œuvre de moyens spécifiques, éventuellement coercitifs, destinés à contrecarrer leurs actions. Une sanction punitive destructrice envers ces OEMMII visiteurs ne saurait être édictée, sauf en cas de volonté manifeste de nuire, ce qui à notre connaissance ne s'est pas strictement produit sur Terre. Dans ce cas, le groupe d'OEMMII le plus à même d'intervenir est libre de le faire à condition de pouvoir justifier de cet acte de légitime assistance envers les autres OEMMII frères de la galaxie. »

Certains pourraient même voir leur nef subir un changement forcé et subit de cadre tridimensionnel :

NR13 (2003)
« Nous pouvons affirmer que des OUEWA ont été délibérément dématérialisés au sein même de votre atmosphère par ce que nous avons interprété comme un OAWOLEIIDA provoqué de façon exogène à ces nefs, nous supposons, par ces OEMMII à technologie avancée. »
La planète Terre serait elle-même en danger, certaines civilisations souhaitant s'assurer une alliance exclusive avec nous qui serait dommageable à terme pour notre développement.

TW-O108 :
« 3 amoraux, 1 ≈ hostile. Pourquoi laissent-ils faire? (lien avec NR13)
→ Ils interviennent. Un imposant OUEWA indésirable fut dématérialisé au dessus de la ville de Maroua, Cameroun, le 30 mai 1988. »


TW-OAY5
« Cette race hostile, continue-t-elle à intervenir activement ? Avec quel objectif ?
→ Elle veut développer ses colonies jusqu'à OYAGAA, sans doute en vous obligeant à la soumission. Nous ne le permettrons pas. »


TW-OAY30
« Prendriez-vous des risques physiques Importants en vous opposant éventuellement à elles ?
->Oui. Pour celles (2) qui interfèrent avec vos puissances militaires. »



Conclusion :

On remarquera qu'au fil du temps, des lettres D aux tweets en passant par les lettres NR, on est arrivé dans un scénario digne des plus belles théories du complot ou de StarWars. Tout au plus évite-t-on les reptiliens chers à Icke. Tout du moins pour l'instant.
L'ancien ministre de la défense canadien, Paul Hellyer, n'a qu'à bien se tenir avec ses 80 espèces extraterrestres.
Je ne sais où est la vérité, ni même s'il y a une once de vérité dans tout cela.
À vous de vous dessiner la vôtre.

Billet suivant