mercredi 9 octobre 2019

UMMO, chroniques d'un naufrage

J’ai pensé qu’il était bon de reprendre un historique simplifié, mais à jour, de l’affaire UMMO.
J’en avais fait un dans un précédent billet mais depuis, de l’eau a coulé sous les ponts.

Beaucoup de suiveurs sont arrivés en cours de route et risquent fort de s’égarer dans des méandres habilement tissés par des manipulateurs consommés.
Cet historique devrait permettre à ceux encore capables de changer d’avis, de revoir leur position.

UMMO aux oubliettes, le naufrage ummite
Illustration réalisée sur la base d'une photo de Pixabay avec les logiciels Gimp et G'Mic

Alors, si vous le voulez bien, revenons quelques années en arrière…

28 mars 1950 : ce serait la date de l’atterrissage près de Digne de la 1ère nef d’UMMO.

fin 1965 : Un amateur d’ésotérisme espagnol, Fernando Sesma, publie dans le Diez Minutos des informations qu’il aurait obtenues d’une source extraterrestre nommée Saliano via des lettres (comme la E36)  et des coups de fil. Il était en contact avec cette source depuis le début des années 60.
Cette année-là, il dit avoir reçu, télépathiquement, la permission de publier ses contacts sous la forme d’un livre qu’il intitulera : « Moi, le confident des hommes de l’espace » cf E40.

1966 : Sesma est le premier, au sein d’un petit groupe d’Espagnols (principalement Fernando Sesma, Alicia Araujo, Enrique Villagrasa et Manuel Campo), à recevoir des lettres d’une autre source extraterrestre, les Ummites, après que ces derniers se soient présentés au téléphone en janvier. Les ummites écrivent avoir contacté les Espagnols pour se mettre en relation avec cette autre ethnie extraterrestre, Saliano, qu’ils ne connaissaient pas. Les courriers ummites, très pointus et abordant des sujets multiples, vont s’accumuler pendant plusieurs années. Ils sont authentifiés par un « sceau » tenu secret.

6 février 1966 : atterrissage à Aluche d’une nef d’UMMO. 4 témoins: Jordan Peña, Vicente Ortuño, Maria Ruiz Torres, et le berger Juan Jimenez Dias

juin 1966 : 1er courrier d’un dactylographe cf E1

1967 : survol de Valderas et atterrissage à Santa Monica. Témoins : Jordan Peña et Ortuno.

2 août 1968 : Fernando Sesma reçoit par téléphone le message suivant : « Ne cueille pas de roses avec 3 mains, enterre plutôt ton pied dans le sable. Les nuages couvrent la nudité de la jeune fille quand elle se prépare à tuer le cochon doré. » Je vous laisse en déduire ce que vous voulez, l’explication la plus simple étant que cet appel était l’œuvre d’un plaisantin.

Fin 1973 : les Ummites déclarent quitter la Terre (voir D113 et D214) car le risque d’une guerre nucléaire devient non négligeable. Ils donnent des consignes au groupe des contactés pour s’abriter dans un refuge.

Janvier 1974 : Les Ummites seraient apparemment déjà revenus (voir D112). Mais les lettres vont se raréfier sans toutefois disparaître.

1977 : Poher conclut que les photos de Valderas indiquent une supercherie.

1982 : Peña déclare qu’en 82, une astrologue lui aurait avoué qu’elle, un aristocrate et un artiste peintre avaient inventé Saliano.

1985 : Javier Sierra identifie les auteurs des messages de Saliano. Il s’agit du peintre japonais Takeshi Mochizuki et de Victoria Iruretagoyena, astrologue et chercheuse de généalogies royales.

Mars 1987 : Une nouvelle forme d’échanges avec les Ummites s’établit, via le téléphone, et en parallèle, les lettres reprennent de plus belle, toujours porteuses du sceau. Les destinataires ont cependant changé ; ce sont désormais Rafael Farriols, Jorge Barrenechea, Juan Dominguez et Juan Aguirre.

1988 : Paralysé pendant la nuit dans un hôtel de Madrid, Jean-Pierre Petit subit un prélèvement de sperme et aperçoit un des intrus qui ressemble à Kurt Jurgens. Le lendemain, il constate la présence sur son blouson d'une mystérieuse goutte de laque. Pastor a la même sur son chapeau. Source : « Enquête sur des Extra-Terrestres qui sont Déjà Parmi Nous » page 119.

12 mars 1988 : José Luis Jordan Peña est victime d’un AVC.

13 juin 1988 : dernier coup de fil « ummite » par l’intermédiaire de Marisól.

1989 : Jean-Pierre Petit, à son domicile, se retrouve avec une cicatrice autour du nombril après une sieste.

1990 : Au domicile de Farriols, pendant la nuit, Jean-Pierre Petit est victime d'une visite en chambre où il aperçoit des pieds de 10 cm.

1991 : José Luis Jordan Peña commence à se remettre de son attaque.

5 septembre 1991 : Sortie du livre de Jean-Pierre Petit qui va populariser les Ummites en France: « Enquête sur les extra-terrestres qui sont déjà parmi nous »

30 septembre 1991 : 1ère lettre reçue par Jean-Pierre Petit.

2 avril 1993 : Farriols reçoit une lettre (dite « de Cuba » D2583) lui suggérant d’interroger José Luis Jordan Peña.

11 avril 1993 : José Luis Jordan Peña avoue être l’auteur des lettres d’UMMO.

Octobre 93 : date de réception de la dernière lettre de Jean-Pierre Petit.

26 août 1996 : la lettre ummite D4147 introduit un nouveau sceau, le « code Farriol », pour toute correspondance future.

2002 à 2010 : Nouvelle phase de contacts supposés exogènes avec des Français via la liste Ummo-Sciences (affaire Seth Bundle Fly qui va faire porter les soupçons sur Mel Vadeker) et par des lettres sans sceaux adressées à Pierre Martin, Alban Nanty et Jean François Dupouy, les NR.

Novembre 2010 : José Luis Jordan Peña complète ses aveux. 

2011 : Un groupe d’Espagnols va commencer à recevoir une nouvelle série de lettres référencées GR. Ces lettres, peu scientifiques mais porteuses des 2 sceaux, le 1er et celui introduit en 1996 (« code Farriol »), vont mettre en avant des thèmes comme la surveillance du groupe par les renseignements, David Icke, les extraterrestres gris, la réincarnation et vont préciser que la source des documents de Jean-Pierre Petit n’est pas ummite.

2012 : Neuf personnes connaissent le « code Farriol » dont 5 dans le groupe de destinataires secrets baptisé GR1.

Juin 2012 : Un compte Oaxiiboo 6 est créé sur Twitter et commence à interagir. Ce compte donnera par la suite via message privé un mot qui avait été modifié dans la NR20 avant sa publication, montrant ainsi qu’il était soit à l’origine de la NR20, soit très proche de son destinataire. Il sera reconnu comme étant de source ummite par Ummo-Sciences.

5 octobre 2013 : les membres du GR1 sont informés du mot changé dans la NR20. Auparavant, 2 personnes seulement le connaissaient : le destinataire de la NR20 et une personne d’Ummo-Sciences.

14 mai 2014 : réception de la dernière lettre GR, la 11ème. Les Espagnols destinataires ont fondé un petit groupe secret, le GR1, sans jamais diffuser ces lettres. Certains d’entre eux, entre temps, ont fui en criant au scandale ne croyant pas du tout en l’origine exogène de ces courriers.

9 septembre 2014 : décès de Jordan Peña

Début 2015 : apparition sur Twitter d’un suiveur très particulier, que nous nommerons CD, musicien de son état, qui se déclare abducté, victime guérie d’un cancer et doté d’un QI absolument hors normes. Il développera un site dédié à l’idée surprenante que 2=1 et se lancera avec un autre suiveur, que nous baptiserons OF, dans l’étude de la langue ummite en recréant même une grammaire (ce qui donnera la page FB « UmmoCode »). Lors d’une conversation en messages privés, il accusera Xav d’être derrière le compte OAY et moi, d’être un de ses amis et complice. Pour qui connaît Xav, cette idée est loufoque. Accessoirement, il montrera un intérêt marqué pour la culture de l’Inde, faisant référence aux rats du temple de Karni Mata et aux déités locales.

25 avril 2015 : 3 nouveaux comptes ummites sont créés : OYAGAA AYOO YISSAA, OOMO TOA et OOLGA WAAM. Oaxiiboo 6 ayant introduit le compte OOMO TOA dans sa bannière, il ne fait aucun doute que ces 4 comptes sont liés. Par la suite, les suiveurs prendront d’appeler OYAGAA AYOO YISSAA, OAY et  OOMO TOA, OT. Les comptes annoncent qu’une guerre civile mondialisée devrait éclater avant 2021, que le remède possible à beaucoup de nos maux est la prière  à 7 et que l’humanité est aux prises avec des ethnies extraterrestres amorales. Bref, ils ne font guère crédibles.

Juillet 2015 : Les comptes Twitter Oaxiiboo 6 et OOLGA WAAM ferment.

13 décembre 2015 : OT tweete un dessin d’alien amoral façon « Soupe aux choux » (OT42) ressemblant comme un frère à un dessin de la lettre GR1-7 non encore publiée. OAY/OT sont donc soit à l’origine des GR, soit très proches du groupe secret formé autour des destinataires.

Mai 2016 : création sur Twitter de comptes clones des comptes ummites officiels qui vont usurper leur identité en prenant quasiment les mêmes pseudos. Ces comptes vont ouvrir une multitude de variantes et même un compte FB « Eyaoloowa » publiant à l’infini les mêmes tweets et se référençant les uns les autres de manière à augmenter artificiellement leur visibilité. Ils vont s’opposer à la théorie de l’effondrement, écrire des pages entières en langage supposément ummite, s’intéresser à la médecine et accuser Lexav (notre troll préféré) d’être derrière les comptes ummites officiels. Vous avez un sentiment de déjà lu quelques lignes plus haut ? Il se pourrait bien qu’il soit justifié.
Dès le début, ces comptes se feront repérer par une suite d’énormités indiquant clairement qu’ils ne sont pas extraterrestres (le soin par les cristaux, la photographie du moteur de leur vaisseau qui était tirée d’un jeu vidéo, des règles d’un jeu collectif impossibles à respecter mathématiquement parlant, etc). Par la suite, ils vont interagir avec une pseudo-représentante des ummites, alias AUYAOEMI alias Shanaavaa, bien terrienne elle aussi, et même avec un compte américain tenu par une certaine Su Walker, artiste et télépathe de son état, qui canaliserait une équipe d’extraterrestres gris (SandiaWisdom).
Les comptes de Eyaoloowa seront appelés pour simplifier EYA puis AOIO par les suiveurs.
La publication du billet cité en tête de ce paragraphe me vaudra par la suite d’être systématiquement bloquée par tous les comptes de EYA/AOIO.
Remarque : CD et Eyaoloowa suivaient, comme par hasard, la même page UmmoCode sur FB.

Juin 2016 : OAY s'abonne à mon compte. Pour quelques heures, je figure aux côtés de OT. Je pourrai ainsi accéder aux messages privés de OAY.

25 octobre 2016 : Un tweet de OT est mis en ligne par Jacques Pazelle. OAY et OT expliqueront qu’il s’est agi d’un bug Twitter. Je ne dis rien sur le moment, mais je note...

Octobre 2016 : OAY muet depuis un certain temps réapparaît, expliquant que c’est sur ordre d’une nouvelle hiérarchie qu’il avait fermé son compte. Il demande aux groupes de contactés secrets de se montrer au grand jour.  Ce qui ne sera suivi d’aucun effet… Soit ces groupes n’existent pas, soit ils ne sont guère convaincus qu’OAY est ummite.

04 février 2017 : Une erreur ayant été commise, 20 personnes connaissent désormais le « code Farriol » dont 16 dans le GR1.

18 avril 2017 : témoignage de Peter Heubi (E47)

8 mai 2017 : Le like 35 de OAY sur Twitter évoque le ballet de Heubi, comme l’avait souhaité l’équipe Ummo-Sciences dans une discussion sur sa liste privée. OAY/OT suivent aussi la liste privée.

24 février 2018 : Décès de Jacques Costagliola

10 mars 2018 : Je publie un billet mettant en lumière le bug Pazelle de 2016. Ce « bug » semble indiquer que le compte de OT est tenu par Pazelle.

4 avril 2018 : fermeture des comptes OAY et OT officiellement offusqués par quelques taquineries de l’équipe des sceptiques (un photomontage avec la photo de leurs avatars).

22 novembre 2018 : le compte OT ouvre très furtivement juste au moment où un amateur d’ésotérisme, d’informatique et de clips vidéos (un certain MD) cherche à consulter son compte. Il appelle 2 amis pour leur faire constater les faits.

13 ou 14 décembre 2018 : réouverture de OAY pour valider la solution d’une énigme relative au code binaire des Ummites et à Saliano qui est au passage associé à l’étoile HD23065.

22 décembre 2018 : réouverture de OT qui like un tweet en rapport avec 85 Pegasi.

17 janvier 2019 : OT est supprimé des abonnements de OAY et devient inactif.

22 ou 23 février 2019 : OAY clôture à nouveau son compte.

7 mai 2019 : AOIO alias EYA annonce qu’il arrête de communiquer sur Twitter : OAY était inactif depuis février, donc AOIO n’avait plus de raison d’être.

Avril 2019 : Les comptes ummites Oaxiiboo 6 et OOLGA WAAM sont récupérés à leur libération par un suiveur fidèle qui ne souhaitait pas qu’un tiers les reprenne.

2 août 2019 : réouverture inattendue de OAY qui a légèrement modifié son nom de compte et qui évoquera un séisme en Californie puis les émeutes de Hong Kong, avant de repartir sur l’effondrement.

Depuis, le suiveur qui avait repris les comptes de Oaxiiboo 6, OOLGA WAAM et OT a voulu se moquer de ceux qui croient en l’authenticité de EYA. Il a donc pris en charge le compte abandonné UmmoOyaa en mettant en avant la forfaiture de EYA. Mais voilà, il ne pouvait s'occuper de ses multiples comptes (il y en a largement plus d’une dizaine) et il s’est fait déborder: un tiers, dont j’ignore encore l’identité, a eu la mauvaise idée d’accaparer un de ceux-ci, le compte OomoToa5 pour remettre une couche d’huile sur un feu déjà bien attisé.

Bref, tout cela vire à une pagaille indescriptible qui n’aura qu’un effet sur le dossier UMMO : le couler.
On ne peut blâmer ceux qui voient en l’affaire une succession d’arnaques :
- un Sesma dont la crédulité est exploitée par le couple Mochizuki, Iruretagoyena,
- un Peña, qui, écoutant Sesma à La Baleine Joyeuse, s’inspire de Saliano pour créer UMMO,
- un passionné d’ethnométhodologie qui, sur la liste Ummo-Sciences, crée le mythe SBF,
- quelques plaisantins français qui envoient les NR,
- un ami de Thomas Allen qui se moque de lui par mail en se faisant passer pour un ummite,
- un scientifique mystérieux qui envoie des courriers à JPP (certains diront que JPP les a écrits seul),
- des membres proches du groupe GR1 qui envoient les GR puis créent les comptes Twitter OAX, OW, OAY, OT,
- un jaloux (EYA/AOIO) qui ouvre une multitude de comptes clones destinés à contrer OAY,
- un défenseur de OAY qui reprend un compte dormant de EYA
- un tiers inconnu qui s’approprie un autre compte dormant de EYA…

Il y a clairement de quoi être dégoûté, d’autant que les insultes pleuvent. Ceux qui suivent mon compte Twitter peuvent le constater. J’ai dû le protéger tellement cela devenait pénible.
Même moi qui ai ouvert ce blog, fascinée que j’étais par le dossier UMMO, j’en viens à ne plus avoir envie d’en parler.

Pourtant, et j’invite mes lecteurs à faire de même, chaque fois que je relis les premières lettres, les D, je retrouve l’élan qui m’a poussée à dédier une partie de mes loisirs au dossier.
Et puis, il y a les ponts entre le dossier UMMO des premières heures et la science d’aujourd’hui qui sont là pour attester qu’il y a bien un fond d’inexplicable dans les prémisses de l’affaire...
Et c'est ce fond-là qu'il faut creuser, et non la lie nauséabonde qui est venue le noyer.

samedi 3 août 2019

OAY réapparaît le 03 août 2019

Pour ceux qui s'intéressent aux péripéties des tweets ummites, j'écris ce bref billet pour signaler la réouverture du compte ummite d'OYAGAA AYOO YISSAA.



Petit historique :
- Ce compte et celui d'OOMO TOA avaient fermé le 5 avril 2018 suite à quelques remous où j'étais impliquée.
- Il est réapparu le 14 décembre 2018 pour valider la solution de l'énigme du code binaire, à savoir le code écrit en clair dans la E36 et surtout pour y associer l'étoile HD23065 que la plupart ont donc compris être l'étoile de l'ethnie Saliano.
- Le 22 ou 23 février 2019, il ferme à nouveau.
- Il ouvre une nouvelle fois son compte aujourd'hui en pointant dans son profil un séisme récent (02/08/19 12h18) de magnitude 3,6 dont l'épicentre a eu lieu à 19,9 km au NNE de Ridgecrest en Californie.

Copie d'écran tirée du site : https://earthquake.usgs.gov/

Attention : il a changé son compte Twitter passant de @oyagaa_ayuyisaa  à @oyagaaayuyisaa !

Maintenant, tous les suiveurs vont y aller de leur interprétation concernant ce retour pour une durée indéterminée :
- les ummites auraient évité une catastrophe de grande amplitude ?
- Ridgecrest abrite une base secrète ?
- c'est HARP qui a encore frappé ?
- la Californie va sombrer ?
- l'apocalypse financière se rapproche ?
- notre nouveau suiveur de Mongolie (qui n'est pas OAY, qui n'est pas Saliano, qui est bien un homo sapiens originaire de notre Terre et qui est bien lui-même, même si j'ai loupé l'occasion de m'en assurer) n'y serait pas étranger ?
- OAY réagirait  à mon précédent billet ?
- autre ? à vos plumes...

Ajout en date du 07 août 2019

Plusieurs de mes suiveurs se sont étonnés de voir qu'OAY avait changé de compte Twitter sans perdre ses abonnés.
C'est pourtant très facile. Tout utilisateur de Twitter peut changer son nom d'utilisateur (ce qui figure derrière le @) et certains en abusent même un peu...
Je cite le centre d'aide du réseau social : "la modification de votre nom d'utilisateur n'affectera pas vos abonnés existants, ni vos Messages Privés ni vos réponses."
Ne voyez donc pas là une prouesse que seul un hacker extraterrestre saurait réaliser.   ;)

Billet suivant