Nouveau sur Futur en Folie Tous les billets concernant les tweets accessibles sous un même libellé.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

Qui sont les tweeteurs Ummites ?

mercredi 16 novembre 2016

Les ratons des nouveaux ummites

Les tweets dont les rédacteurs se présentent eux-mêmes comme des extraterrestres venus d’UMMO ont déjà fait couler beaucoup d’encre virtuelle sur ce blog.

Nous sommes tout un groupe à les suivre assidûment, à les commenter, en bien ou en mal, bref à en faire des gorges chaudes.
Et il semblerait bien en vérité que toutes nos réactions sont décortiquées, analysées, compilées par les tweeters derrière leurs écrans. En clair nous ressemblons tous à des rats de laboratoire, à qui on soumet des morceaux de gruyère (les tweets). Beaucoup attendent avec impatience une malheureuse réponse, récompense suprême du raton bien élevé, à une de leurs nombreuses questions. D’autres affamés, mâchouillent les miettes des autres en attendant des jours meilleurs.

Il faut bien reconnaître que certaines rations de fromage sont très indigestes car trop amères et plusieurs petits rats du groupe commencent à avoir un début d’ulcère à l’estomac dû à l’inquiétude…

Je vous raconte cela mais peut-être connaissez-vous ces ratons pour les avoir fréquentés sur le réseau social. Si tel n’est pas le cas, je me permets de dresser en quelques traits les portraits des plus marquants d’entre eux.

Si vous ne vous reconnaissez pas et que vous faites partie des abonnés aux tweets ummites, pardonnez-moi, je ne pouvais tous vous citer... 


Le raton Amigo del Mundo est un rat blanc très calme et empathique. Toujours conciliant et amical, il poursuit son chemin, ramassant et goûtant un bout de fromage par-ci, un bout de gruyère par là. Il n’hésite pas à en faire une analyse détaillée en bon rat scientifique qu’il est.

Le raton Avé2019 aimerait vraiment croire que les laborantins veulent le bien des rats mais il ne comprend pas trop, tout comme les autres, ce qu’on attend de lui. D’un caractère équilibré, il échange son point de vue avec ses compagnons d'infortune cherchant une réponse existentielle dans les jets de nourriture.

Le raton Baignoire-I-Voire est emballé par le parfum de fromage qui traîne dans les allées du labyrinthe. Il a même cru voir un moment des miettes de comté voler au-dessus des murs, formant un signe amical à son attention. Mais ce cas restera à jamais étiqueté FVI (Fromage Volant Immangeable).

Le raton Didier_Raymond Binoclo est tombé amoureux de ses tourmenteurs. Il leur a dédié des concerts de couinements et revend sous le manteau de vieux tessons rognés pour ressembler au sigle du laboratoire.

Le raton Bisou repeint les murs du labyrinthe, y met de la couleur et de la gaieté. Il ne s’intéresse pas plus que cela aux morceaux de fromage qui tombent. C’est un artiste talentueux.

Le raton Caïus Tondisse n’en peut plus. Il est excédé de voir les autres rats se goinfrer de ce fromage qui pour lui a tout du gruyère moisi. Il a même imaginé une pièce de théâtre où les laborantins se ridiculisaient, faisant erreur sur erreur avec leurs rongeurs de victimes.

Le raton Complotaro  s'évertue à créer un plan du labyrinthe. Mais horreur, il se rend compte que les dédales forment une sphère de Riemann ceinte dans un hypercube, lui-même entouré d'un glacier en forme de ruban de Möbius... L'espace autour du dédale n'est qu'un leurre que les expérimentateurs avec l'aide de rats complotistes sournois ont construit de toutes pièces....

Le raton Crockett sait que les gens en blouse blanche qui se cachent derrière les murs ne lui veulent que du bien. Il a foi en eux et les considère comme ses grands frères.

Le raton Francis_Joane a oublié ses couinements de rongeur. Il ne s’exprime plus que par des émissions sonores aiguës supposées ressembler à la langue des expérimentateurs. Il cherche ainsi à établir un dialogue avec eux, sans grand succès apparemment.

Le raton Il_est_où_le_BB fait partie de ceux qui essaient de trouver leur voie dans le labyrinthe sans se laisser acheter par les friandises lactées.

Le raton Il_vit_Haut_Folin ne couine presque jamais mais, assis les papattes croisées, en lotus, inspirant et expirant, laissant entrer en lui le souffle divin, il ne perd pas une miette de ce qui se passe dans le labyrinthe.

Le raton LongNeck est l’ardent défenseur des expérimentateurs en blouse blanche. Il admire leur tactique de nourrissage, les considère comme ses sauveurs et plébiscite la qualité du fromage servi.

Le raton MadFut a une certaine influence dans le groupe parce qu’il est bavard. N’étant pas enfoncé au plus profond du labyrinthe, il raconte au monde extérieur ce qui s’y passe et parfois, ce faisant, il hérisse le poil des autres. Il aimerait bien que les ratons retrouvent un peu de leur honneur de rats bien nés et quittent l’attitude soumise qu’ils adoptent trop souvent. Il leur rappelle que les morceaux de fromage ne sont pas une manne divine et qu’il convient de vérifier leur fraîcheur au lieu de se jeter sur eux en poussant des couinements d’extase.

Le raton Mayfly vit caché. Il épie, écoute, apparaît et disparaît. Il porte une blouse blanche. On se demande vraiment qui il veut imiter. Que manigance-t-il ainsi costumé ? Voudrait-il transformer le gruyère en fondue ou psychanalyser les ratons en déroute ?

Le raton Octachore a l’esprit qui pétille. Il est prompt à tordre la langue de mille façons et échange ses bons mots autour des bribes de pitance servies aux rongeurs.

Le raton PourCoiFer observe dans son coin derrière ses lunettes noires équipées d’une interface vidéo. Il est fasciné par les reflets de la lumière sur les murs du labyrinthe. Il se plaît à dire qu’il espère un jour passer à travers ces parois, qu’elles ne sont qu’une illusion inventée par des êtres trompeurs avides de se repaître de l’angoisse existentielle des rongeurs dont il fait partie bien malgré lui.

Le raton Quadrilogic n’est compris par personne. Il doit venir d’une région exotique. Il soliloque dans son jargon très particulier et dessine de curieuses pancartes fléchées en croix. Ce n'est pas avec cela que les autres vont trouver la sortie...

Le raton Roi_d_Uruk, raton laveur suprême, se définit lui-même comme le seul raton apte à poser des questions pièges pour vérifier si le fromage présenté comme un grand cru n'est pas en réalité du cheddar industriel. Il a de l'expérience en la matière. Qu'on se le dise !

Le raton SuperX est un raton métamorphe, il change de sexe, de nom, d’humeur et même de couleur de poil. Il pique des colères mémorables si les autres osent critiquer sa déesse : la jeune laborantine blonde qui jette du fromage dans le labyrinthe. Il mord, il griffe, il cajole et poursuit inlassablement certains autres ratons auquel il est très attaché pour quelque obscure raison.

Le raton x70000, lui, il s’engage. Il ne veut pas rester les pattes ballantes. Lorsqu’un message des expérimentateurs a annoncé une future pénurie brutale de fromage, il s’est tout de suite dit : « Voilà un job pour x70000. Organisons-nous, faisons des provisions, montons des barricades. Tous au boulot ! ».

Le raton Zeus_et_Apollon ne supporte plus d’être traité comme un animal de laboratoire. Il fait la grève du fromage. La faim le rendant irritable, il a tenté de mordre les doigts très sensibles des laborantins. Par chance, il n’a pas de 357 Magnum entre les pattes, sinon il ferait un carnage dans les blouses blanches. 

Et vous ? Quel raton serez vous ?

Billet suivant

dimanche 13 novembre 2016

Le modèle cosmologique JANUS de Jean-Pierre Petit

Si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez où Jean-Pierre Petit a puisé les idées qui l'ont amené à construire ce modèle cosmologique qu'il a baptisé JANUS et qu'il décrit dans ce document du 12 novembre 2016 :

Le modèle cosmologique JANUS - Quarante années de travail

Toute ressemblance avec un certain tweet 59 d'un certain OAXIIBOO 6 n'est ni fortuite ni aléatoire...

Que nous promet ce modèle ?
Le mieux est bien entendu de lire le résumé très didactique qu'en fait son auteur.
Mais s'il fallait le décrire en quelques mots, voici les points qui ressortiraient :

- Les constantes de la physique varieraient conjointement. Elles seraient quasiment stables depuis que l'univers est passé du stade de plasma radiatif (âge inférieur à 380 000 ans) à celui de la formation de matière (température inférieure à 3000°C). Mais plus on s'approcherait de t=0, plus elles tendraient vers l'infini (vitesse de la lumière, constante de gravitation) ou vers 0 (masse, charge électrique unitaire, constante de Planck).

- Notre univers aurait un jumeau en interaction avec lui, les deux univers étant repliés sur eux-mêmes à la manière d'une surface de Boy. Dans cet univers jumeau où la flèche du temps serait inversée, on trouverait des conglomérats de masse négative où aucune étoile ne s'allumera jamais et où la vie serait donc absente.

- Les masses négatives repousseraient tout et les masses positives attireraient tout.

- Dans ce modèle, l'équation de champ d'Einstein serait remplacée par un jeu de deux équations :
Image tirée du document de Jean-Pierre Petit

- Il y aurait donc deux façons de mesurer une longueur, deux métriques, qui dépendraient de l'observateur. Un observateur de masse positive utiliserait une métrique différente de celle d'un observateur de masse négative. 

- Le modèle JANUS permettrait de modéliser la formation des galaxies spirales et galaxies spirales barrées.

- Les conglomérats de masse négative de l'univers jumeau pourraient être mis en évidence par un effet de lentille divergente.

- La singularité t=0 (instant initial du big-bang) n'existerait pas.

- L'énergie sombre et la matière noire n'auraient pas lieu d'être.

Jean-Pierre Petit essaie vainement de faire passer ses idées alors que d'autres modèles (théorie des cordes, gravitation quantique à boucles) tiennent le haut du pavé.
Ce serait dommage de faire l'impasse sur ses études sous prétexte qu'elles se basent sur un certain dossier controversé, non ?

Billet suivant