Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

vendredi 14 août 2009

Ep4 Excès de vitesse en motograv


Quelque temps plus tard, par une chaude soirée terrienne, à la sortie du bar où je venais de fêter la réussite de ma mission (je crois que j’avais légèrement abusé du dernier cocktail exoterrestre à la mode), je me demandai avec appréhension comment allait se dérouler la soirée de remerciement à laquelle m’avait invitée mon riche commanditaire. Son courrier électronique précisait que le gloubi que je lui avais ramené était un superbe spécimen en pleine santé et qu’il agrémentait de ses cris étranges son petit zoo personnel.

A quelques mètres de moi, un boltek complètement ivre, faisait rouler ses gros yeux et louchait en observant sa trompe, appendice aussi ridicule que la couronne de tentacules qui ornementait son front.


extraterrestre à tentacules FuturenFolie


Je le laissai prudemment s’éloigner dans la pénombre avant de me diriger vers ma motograv. «Identification palmaire» m’avertit sa voix sucrée.
J’empoignai le guidon fermement ce qui me permit d’avoir droit au lassant « Identification terminée» d’usage.

J’activai le mode manuel et allumai les puissants phares de l’engin. «Enclenchement du mode manuel en zone non autorisée! Infraction 85A29C!», gronda la voix.
J’attendis les 3 répétitions d’usage en pestant puis appuyai sur l’accélérateur avant de m’enfoncer dans la nuit. J’avais laissé activé le système de guidage visuel et, sur l’écran, une flèche m’indiquait en permanence le trajet à suivre dans un décor 3D parfaitement reconstitué. La motograv filait à 1 m du sol, silencieuse comme un souffle. La vitesse et la sensation de planer me procuraient un plaisir intense auquel n’était pas étranger l’alcool que j’avais précédemment ingéré... Tout était silencieux. Les energols, régulièrement espacés, imitations réussis d’arbres aux troncs tortueux, restituaient la lumière emmagasinée pendant le jour par leurs capteurs solaires en forme de feuille. Je m’amusai à faire des dérapages contrôlés, voire même incontrôlés, me précipitai sur les énergols dont le bouclier répulsif me renvoyait derechef comme une boule de billard.

J’espérais juste que le système de brouillage des détecteurs d’infraction, système que j’avais mis au point après de longs mois de recherches, allait fonctionner. Mais les meilleures choses ont une fin et j’arrivai bientôt devant la luxueuse propriété de mon hôte.



<---PREC                                                                 SUIV--->


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis ! Si le cadre de saisie ne s'affiche pas, assurez vous que vous avez activé le javascript sous votre navigateur.

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite... Mais ne vous inquiétez pas, tous ceux respectant le cadre légal de publication sur le net, la bienséance et la politesse seront mis en ligne. Sauf le SPAM, et les commentaires anonymes ne précisant pas de pseudo...
ATTENTION : Si vous postez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !