vendredi 14 août 2009

Ep5 - Deuxième invité surprise


Avec un élégant mouvement de rotation, j’immobilisai ma motograv face au gigantesque portail dont les grilles ouvragées semblaient sortir d’un autre âge.
Un boîtier de surveillance électronique déparait l’ensemble. J’étais en train de me faire reconnaître du système, en plaquant successivement ma pupille, ma paume gauche et mon pouce droit sur les plaques de détection correspondantes, lorsque mon attention fut attirée par un autre engin qui venait de se garer juste à côté de moi.

C’était une superbe Manta couleur de nuit dont les ailes profilées luisaient doucement dans la pénombre. A l’avant, je distinguai des lettres de feu : «Black Stallion». La visière avant s’ouvrit vers le ciel en émettant un imperceptible chuintement et je pus distinguer le propriétaire du bolide. Il était vêtu de sombre. Son long manteau noir s’ouvrait sur une chemise immaculée. Son pantalon foncé s’escamotait dans de hautes bottes souples. Difficile de voir ses traits : des mèches ébène et rebelles se disputaient son front.

Alors qu’il activait le verrouillage de la Manta, je l’entendis pester :
«J’espère au moins que cette soirée ne va pas s’éterniser!».
Je ne pus m’empêcher de répondre :
«Bien d’accord avec vous ! Je vois que vous appréciez autant que moi les soirées mondaines…»

Il me regarda quelques instants avant de répliquer :
«C’est déplorable… On n’y croise que des squacks et des tromps.»

Pour ceux qui ne le sauraient pas, je me permets de préciser que des squacks sont des gens sans intérêts qui ne pensent qu’à leur look et que les tromps sont considérés comme des pompes à fric.

«Que venez-vous faire dans cette galère?», m’enquis-je, tout en remarquant soudain un sigle imprimé sur le col de son manteau : une tête de robot avec deux yeux rouges et une rangée d’engrenages en guise de dents.



«Je n’en sais fichtre rien, mais gageons que nous allons bientôt le savoir!», me lança-t-il, tout en se faisant reconnaître du portail électronique.

<---PREC                                                                 SUIV--->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...