vendredi 14 août 2009

Ep6 Préparatifs pour le festin


L’antique portail s’ouvrit automatiquement pour nous laisser passer. Un long tunnel de verre opalin protégeait l’allée qui menait dans une demeure futuriste digne des rêves les plus fous d’un G.M. (giga-milliardaire). Nos pas résonnaient étrangement sur les dalles luminescentes qui restituaient la lumière du jour. Une plaque cristalline coulissante s’effaça devant nous révélant un décor étrange. Un corridor immense couvert d’écrans films s’animait à notre passage. Il représentait l’espace stellaire. Des météorites semblaient se précipiter vers nous et nous suivre dans notre progression. « Déplorable ! », grinça mon compagnon d’infortune entre ses dents.


Une boule d’accueil anti-grav, vint nous inviter à la suivre, dardant sur nous deux énormes yeux électroniques : « Ella Zowak ! Lark Dorado ! Vous êtes attendus en salle de réception. Vous êtes en retard. Veuillez me suivre, s’il vous plaît. »
boule robot antigravité futurenfolie

Nous obtempérâmes, en renâclant un peu. Lorsque nous arrivâmes dans l’immense pièce où étaient déjà installés les convives, nous échangeâmes spontanément un regard où la surprise se mêlait à l’envie de claquer la porte : dans un décor du plus mauvais goût où des chérubins joufflus et dorés avoisinaient des serveurs robotisés, plus de 500 invités de toutes les origines galactiques s’entassaient, s’agglutinaient autour d’une pantagruélique table en téflon.


Les trompes de Bolteks s’entortillaient avec les antennes d’Annatars qu’évitaient les yeux en orbite d’horribles Krotchks. Tout ce petit monde était vêtu à la dernière mode de la planète correspondante ce qui donnait quelque chose de visuellement indescriptible. Spontanément, le sieur Dorado et moi-même, nous installâmes côte à côte, entre une Krill et un Tritan. La soirée promettait d’être longue…

<---PREC                                                                 SUIV--->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...