Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

samedi 10 mars 2012

Le temps, une illusion pour les Ummites et pour Julian Barbour

Les Ummites dans leurs courriers, nous font découvrir une conception de l'espace-temps très différente de la nôtre. Pourtant, certains scientifiques prônent des théories qui s'approchent de plus en plus du contenu des missives et je ne parle pas ici de Jean-Pierre Petit mais de Julian Barbour.

Julian Barbour est un physicien britannique né à Oxford en 1937. Il est connu pour son approche originale (et donc contestée) du concept du temps.

Pour les lecteurs non anglophones qui souhaitent découvrir un aperçu de cette théorie, je leur suggère de regarder de bout-en-bout cet excellent documentaire qui a le mérite d'aborder :
- la notion de perception du temps, différente suivant les individus (fonction de l'âge, des événements, de la santé etc.)
- les idées de Barbour (à partir de 8:42) 

Si vous ne parvenez pas à regarder cette vidéo, voici un bref résumé de ce qui est dit en 2ème partie.
Barbour a voulu réconcilier la relativité d'Einstein avec la mécanique quantique, ceci en utilisant l'équation de Wheeler-DeWitt (1967) où le paramètre temps n'intervient pas. Qu'a donc imaginé Barbour à partir de ce constat? Voilà ce qu'il nous dit: 

"L'univers n'a pas besoin du temps. Les objets sont là d'abord et le temps en est déduit après coup.
L'ensemble du temps existe dans des tranches d'espace. Notre passé est un autre monde ou une autre configuration possible de l'univers. C'est un autre "Maintenant".
L'instant n'est pas le temps, le temps est dans l'instant.

Il n'y a pas de passé unique en mécanique quantique et si l'on veut réconcilier la relativité d'Einstein avec la mécanique quantique, on s'aperçoit que le paramètre temps n'existe pas.
Au niveau de réalité le plus profond, le temps n'existe pas, ce qui compte c'est la façon dont les objets interagissent dans des arrêts sur image d'espace.
Ma vision de l'univers, c'est une collection d'instantanés richement structurés. Ils ne sont pas en communication les uns avec les autres. Ce sont des mondes à eux seuls.
Notre cerveau assemble ces arrêts sur image et les repasse dans notre esprit de la même manière que des photographies passées à 24 images par seconde font que vous avez l'impression que les images que vous voyez en ce moment sont en mouvement.
Mais rien ne bouge.
Ce qu'on appelle le temps est une illusion. L'univers quantique est statique. Rien ne change. Tous ces instantanés de l'univers existent simultanément."



Les lecteurs anglophones pourront trouver des informations plus précises sur le site de Discover Magazine: From here to Eternity dont voici un extrait :

"Every possible configuration of the universe, past, present, and future, exists separately and eternally. We don't live in a single universe that passes through time. Instead, we— or many slightly different versions of ourselves— simultaneously inhabit a multitude of static, everlasting tableaux that include everything in the universe at any given moment. Barbour calls each of these possible still-life configurations a "Now." Every Now is a complete, self-contained, timeless, unchanging universe. We mistakenly perceive the Nows as fleeting, when in fact each one persists forever."

Quel rapport avec Ummo, direz-vous?

Eh bien, les ummites nous expliquent avec d'autres mots exactement la même chose et plus amusant encore Barbour dit en Anglais dans le reportage: "Our life is a pipe."(Notre vie est un tuyau.)

C'est exactement la métaphore employée par les Ummites qui en ont même une version illustrée!

En voici la preuve par quelques brefs extraits de la lettre ummite référencée D41-15 (1966) sur ummo-sciences :

"Les gens qui ont une faible formation scientifique jugent l'homme comme un être à trois dimensions (volume) vivant divers faits dans le flux du Temps. Pour lui, il existe seulement le souvenir des faits passés. L'unique réalité est le présent, et le futur n'existe pas encore.... Cette description du monde est aberrante et puérile.

Imaginez que sont disposés tout au long d'un axe qui représente la dimension TEMPS les divers situations (ÉVÈNEMENTS) qu'a vécu, que vit, que vivra un homme au long de sa VIE . 




Chaque situation a une FLÈCHE qui lui est associée. Bien:l'espace et le temps sont associés si étroitement que si nous unissons dans une même expression graphique, en une seule image, toutes ces situations ou faits que vit l’homme tout au long de sa vie, nous obtiendrons un ÊTRE étrange à quatre dimensions (volume + temps) qui ressemblerait à un énorme OEBUMAEI (espèce de "beignet" long ou de "boudin " très apprécié dans la région d'AADAAADA, sur UMMO), dont la section représenterai un bonhomme si nous la coupons en tranches.
Les cosmologues de UMMO appellent cet être tétradimensionnel : OEBUMAEOEMII




Que représente une coupe ou section de cet OEBUMAEOEEMII ? Simplement un fait ou événement dont notre corps est le protagoniste. Un tel fait est une illusion, une fiction. Comme le serait une tranche de l'une de ces charcuteries si on ne pouvait pas la couper, l'ensemble formant alors un TOUT inviolable.
[...]
Une comparaison simple vous aidera à mieux comprendre cette image : dans un grand jardin il y a un long passage ou tunnel qui serpente, construit entièrement en plastique ou en verre transparent, et tout au long de celui-ci on a disposé des meubles, des outils etc...

Ce grand tunnel représenterait le OEBUMAEOEMII.

Un homme (notre conscience (consciencia)) court depuis le début de ce sinueux corridor. Il fait nuit et il porte une lanterne. Durant son parcours il va en éclairant les objets accumulés dans le tunnel et de plus, comme les murs sont transparents, il peut contempler, faiblement éclairés par sa lampe, quelques secteurs du jardin proches du point où il se trouve à ce moment là.

D'autres fois, tout au long de ses pérégrinations dans le tunnel, il dirige le faisceau lumineux vers l'extérieur où il y a d'autres tunnels avec leur pèlerin armé de lanterne qui passe aux environs du jardin (d'autres HOMME-ÉVENEMENT).





Au moment de sa naissance, le tunnel et le jardin existaient déjà. Quand le voyageur pense que ce qu'il éclaire en ce moment (PRÉSENT) vient à peine de se créer, ou que ce qu'il a vu (PASSÉ) a cessé d'EXISTER, ou que les meubles qu'il verra n'existent pas encore (FUTUR)...n'est-il pas victime d'une illusion candide?."


Mais je vous invite à lire les textes ummites et les réflexions de Barbour pour en apprécier les similitudes.
Cela dit, la conception ummite s'étend bien au-delà de cette représentation de l'homme dans un tube de l'espace temps, idée directement déductible de la relativité restreinte d'Einstein (1905). En effet, les "Ummites" abordent des théories bien plus novatrices et affirment que non seulement le temps est une illusion, mais aussi l'espace et même ce que nous appelons particules. Je ne peux malheureusement résumer en quelques lignes leurs longs développements sur le sujet, tout étant lié à ce qu'ils appellent IBOZOO UU.  Les "Ummites" décrivent ainsi la notion d'univers multiples, d'univers à flèche du temps inverse, d'univers où tous les possibles existent.

Notions folles ?
En tout cas, elles reviennent régulièrement sur la sellette.

Grâce à un abonné fidèle, j'ai trouvé une autre vidéo à vous faire découvrir. C'est une conférence à l'IHES de Thibault Damour qui y est professeur en physique théorique.
Vous  y entendrez parler de relativité restreinte, générale, de flèche du temps variable, etc. Et vous y trouverez aussi, notre vieil ami le tunnel du temps pour l'homme:

La vidéo : conférence de Thibault Damour

Le fameux tunnel (image tirée de la vidéo):

On notera au passage que Thibault Damour ne réfute pas la possibilité d'existence d'une infinité d'univers composés de tous les possibles:

"Aujourd'hui, pourtant, une autre piste est ouverte avec la mécanique quantique. Cette dernière nous annonce en effet que l'univers est fait ... de tous les possibles, et que tous ces possibles se réalisent à la fois ! La vraie réalité physique serait plus riche que ce que l'on perçoit, et comprendrait une superposition de mondes différents." (Source : Propos sur l'univers par Thibault Damour).

Alors, que faut-il en conclure?

Barbour s'est-il inspiré (sans le savoir ou au contraire sciemment) de lettres extraterrestres?
Damour apprécie-t-il pour ses repas les OEBUMAEI?

Notre physique est-elle plus simplement en passe d'évoluer naturellement vers les idées d'Ummo?
C'est probablement le cas.
Jean-Pierre Petit ne sera donc plus le seul à évoquer des idées dérangeantes... Mais, il restera le seul à affirmer s'être inspiré d'Ummo.

Billet suivant

25 commentaires:

  1. Et pour Thibault Damour !

    http://www.psycho-energie.fr/double/79-astrophysique/150-propos-sur-lunivers-par-thibault-damour

    RépondreSupprimer
  2. Ne connaissant pas Thibault Damour, j'ai trouvé une vidéo d'une de ses conférences à propos du temps. Elle est longue : 1h20. Je ne sais si le concept du temps de Damour est bien le même que celui de Barbour ou des "Ummites". Pour l'instant, j'ai juste regardé le début de la vidéo où il explique le principe de la relativité et le célèbre paradoxe des jumeaux. Et je crois bien que je vais devoir ajouter un passage à mon billet grâce à toi... J'en saurai plus sur les idées de Damour dès que j'aurai trouvé le temps de visionner la conférence dans son intégrité.
    En tout cas, merci pour cette découverte. ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est tout à fait normal. C'est un peu ma fonction. ;)

    RépondreSupprimer
  4. Salut,
    oui il y'a aussi Carlo Rovelli , qui écrit pas mal en ce moment que "le temps n'existe pas". Il a utilisé aussi des bases a partir de l'équation de Wheeler-Dewitt, mais pas seulement.
    La théorie de la Gravitation Quantique à Boucles (Quantum Loop Theory) semble une alternative aux idées des Supercord(ist)es.
    Ca n'est pas une théorie du tout, mais seulement une tentative de faire cohabiter la MQuantique avec la Relativité.
    Carlo à une super intuition je pense, et il arrive de plus (enfin, c'est aussi son "job") à formaliser tout ça: le "temps" n'est pas une variable qui définit l'écoulement du flot des choses dans l'univers, c'est seulement une variable comme les autres.
    Il commence par dire qu'en Relativité la variable temps n'a pas du tout la même signification que considérée dans notre monde de tous les jours. C'est normal puisqu' en RG l'unité de base du "langage" c'est plutot un "evenement".
    Chaque évènement possède son temps propre (arretez moi si je dis une bétise)..
    Après il développe un formalisme applicable à la MQuantique ou il se débarasse aussi de la variable temps en temps que variable qui pilote un flot d'évènements (probabliste, ici).
    Par contre c'est comme tout ce genre de truc assez complexe, je ne maitrise pas du tout ces histoires de Hamiltoniens (un Lagrangien reformulé je crois. Donc bonjour la mécanique Lagrangienne et le Hamiltonien de la M.Q.)(c'es pas pour moi, tout ça :)
    Ceci étant comme il est bien obligé de réintroduire le temps dans le bazar, il le fait en utilisant.. quelque chose comme l' ENTROPIE.
    L'important c'est que je trouve tout ça très ummite, mais qu'il n'y a pas trop de gens sur cette planett' qui ont eu l'air de l'avoir remarqué: bravo, Isabelle !

    RépondreSupprimer
  5. De toute manière il y'a plein de théories spéculatives, mais la Quantum Loop Théory semble être un truc prometteur.
    Y'a pas que le temps, d'ailleurs, qui ressemble aux ummites la dedans.
    En ce qui concerne Thibaut d'amour j'avais pas l'impression que c'était un théoricien de la physique théorique mais je peux me tromper.
    (j'ai d'autre part la désagréable impression qu'il ne faut pas aller chercher les avancées en physique théorique chez les .. astronomes, mais je suis méchant).
    (mais j'ai le droit)(pourquoi, ça serait un peu longuet a expliquer).
    Le site de Sylvain Poirier présente une sérieuse présentation de la ... relativité.
    C'est comme un sorte de béton armé dans la pureté, sinon.
    Ce type ne raconte a priori AUCUNE connerie, c'est rare, sur le web,
    quel prof !
    http://spoirier.lautre.net/relativite

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai jamais compris ces histoires de temps "inexistant" ou "illusion", ou l'inverse... Par exemple, le scientifique nous dit "Ce qu'on appelle le temps est une illusion. L'univers quantique est statique. Rien ne change. Tous ces instantanés de l'univers existent simultanément"... Si tous ces instantanés existent simultanément, alors le temps n'a au contraire rien d'une illusion, il est encore plus "concret" que ce que nos sens nous en donnent à voir et comprendre...

    J'ai peut-être finalement trop pris l'habitude de penser en 4 dimensions à force de faire de l'animation 3D (ça aurait put être du dessins animé, c'est le même principe, mais avec une dimension en moins), ce qui apparaît "étrange" à d'autres me semble être d'une logique tout à fait limpide. Quelle est donc cette "illusion du temps" dont tout le monde parle ?

    Ce qui me fait rire en parallèle, c'est que ce chercheur nous dit que "tout est statique", autrement dit, ce chercheur semble avoir décidé que le libre-arbitre n'existait pas. Alors qu'il n'y a aucun problème a faire bouger un "bonhomme boudin" sur 4 dimensions, pourvu qu'on lui colle une 5 ème dimension qui permet d'avoir un degré de liberté dans les 4 précédentes (ça revient à faire plusieurs animations différentes coexistantes)... Au fond, ça nous donne 5 dimensions, et si on compte les "vecteurs inverses" pour faire des couples univers/anti-univers, ça fait un univers décadimentionnel... C'est logique, simple et esthétique. Bon, par contre, ne me demandez pas comment on intègre la relativité générale là dedans, c'est très au delà de mes compétences.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il suffit effectivement à un mathématicien d'ajouter une dimension supplémentaire pour avoir une vision d'ensemble des dimensions de rang inférieur.
      Un informaticien n'aura donc aucun mal à conceptualiser le temps comme une dimension semblable aux autres, très concrète, même si inaccessible à nos sens.
      Pourtant, dans la pratique, comme les autres, il n'aura pas accès au passé et encore moins au futur.
      Le terme illusion fait référence au fait paradoxal que le temps est lié à tout changement, par définition, alors que mathématiquement on peut le concevoir comme statique.
      Ce qui pose effectivement la question du libre-arbitre... inexistant, sauf à introduire des dimensions supplémentaires.

      Quant à dire que c'est là le secret des 10 dimensions ummites, je n'irais pas jusque là.
      On a plutôt l'impression qu'elles sont en rapport avec les orientations d'axes des IBOZOO UU et intègrent aussi le paramétrage de la matière, des particules.
      C'est loin d'être simple et mériterait des éclaircissements.

      Supprimer
    2. En même temps, si nous ne voyons ni le passé ni l'avenir, c'est peut-être uniquement parce que nous sommes myopes, ou volontairement restreint à cette forme d'exploration de l'univers: Comme des idiots dans un train en marche à regarder le décors qui défile… Quid des vaches qui regardent passer le train (et quid des aiguilleurs)…

      A un niveau élevé, ce modèle du temps peut expliquer le paradoxe parfois soulevé entre l'âme qui choisi sa vie et connaît son propre avenir, tandis que l'utilisateur ne fait que la voir défiler… Peut-être que contrairement à notre matière grise, l'âme, elle, dispose des outils de perception permettant de s'insérer dans ce méli-mélo hyperdimentionnel en connaissant très bien l'image globale, et qu'en plus, elle soit capable de « bouger » et de s'adapter dans une sorte d'hyper-temps… Les êtres conscients seraient alors des « spaghettis » qui s'entortillent et s'entremêle à travers l'espace et le temps… Imaginez une « guerre temporelle » à cette échelle. Si ça se trouve, en écrivant ça, je suis en train de foutre en l'air les plans de Dark Vador dans 170 ans qui travaille activement à conformer l'univers à sa vision impérialiste… par exemple en retenant les âmes prisonnières d'une boucle temporelle en les forçant à se réincarner https://www.youtube.com/watch?v=AkgBEUPWKbo « (Le Premier Archonte) tint (donc) conseil; il engendra la Fatalité et lia au moyen de mesure, de temps et de moments, dieux des cieux, anges, démons et hommes, afin que tous soient pris dans le lien de cette (Fatalité) qui règne sur chaque chose ; dessein mauvais et pervers ! » comme disent les gnostiques… bref. Ce ne sont que des expériences de pensée.

      J'avais aussi pensé à faire un roman de science fiction à ce sujet (mais je n'ai aucun talent pour l'écriture et ça demande trop de travail) et je me suis rendu compte récemment que d'autres avaient « volé mon idée », comment, je ne sais pas: https://www.youtube.com/watch?v=0rH8iAuvkR0

      Je ne m'amuserais certes pas à tenter de relier tout ça aux IBOZOO UU et à l'univers décadimentionnel ummit, quand ça devient trop algébrique, j'y comprends plus grand-chose, d'autant que pour moi, le dossier UMMO n'est qu'un élément parmi d'autres, pas l'envie de me focaliser dessus.

      Supprimer
    3. Oui, c'est un peu ce que l'on est en droit d'essayer d'imaginer, un corps myope et une âme clairvoyante. Je dis « essayer » parce que, dès lors, on commence à se représenter l'âme un peu comme nous, analysant et interagissant avec son environnement. Mais l'âme, dans ce cadre, est hors du temps, et là nos cerveaux sont incapables de conceptualiser l'atemporalité, donc toute action hors du temps. C'est flippant, comme dans votre 1ère vidéo.

      Cela ouvre des portes à l'imaginaire, oh que oui. Votre 2ème lien en est un exemple concret. Ce « Dan Burisch » parvient à rester sérieux. Il a du mérite, mais en même temps il doit se concentrer pour rester fidèle à ses thèses...

      Supprimer
    4. Je ne crois pas qu'il failler essayer de s'imaginer "l'atemporalité", on peut s'en sortir avec une sorte de "présent étendu". Je m'explique:

      Lorsque vous projetez de faire une action, typiquement : attraper un mug de café pour en boire une gorgée par exemple. Vous faites bien une sorte de "voyage dans le temps" mentalement : votre esprit pense à ce qu'il va faire avant que vous ne le fassiez. Vous voyez le mug, vous voyez l'espace qui sépare votre main du mug puis du mug de votre bouche, et vous projetez en un temps très court (par rapport à l’exécution de l'action) cette action : Pendant un court instant, vous avez « étendu le présent », votre esprit a englobé le présent plus un futur potentiel que vous avez ensuite réalisé.

      Nous faisons ça quotidiennement, tout le temps, mais à une échelle très courte… Maintenant, supposez que votre esprit soit une sorte de « Démon de Maxwell » spatio-temporel, il peut projeter dans l'avenir et se souvenir en même temps, son présent s'étend comme un « espace de jeu » supplémentaire. Supposez alors encore mieux : Le temps, est une boucle, c'est à dire que le futur est le passé et vice versa relativement à un moment présent arbitraire...

      Supprimer
    5. Si je suis bien votre idée, l'esprit, l'âme peu importe son appellation, acquiert de l'information, intègre les données en un delta de temps infinitésimal et modifie les "lignes de temps" quasi instantanément comme dans les processus d'intrication quantique, que ce soit vers le futur ou vers le passé.
      Cela aurait des implications vertigineuses...

      Supprimer
    6. Presque, votre esprit (votre processus cognitif conscient) le fait en un temps infinitésimal pour un temps infinitésimal (car votre esprit est "soumis" au temps, contenu "dans" le temps)... mais votre âme aurait le "full spectrum", le "big picture" en permanence, le terrain de jeu vu d’hélicoptère... mais vous avez compris le principe. Notez qu'avoir le "full spectrum" ne rendrait pas nécessairement omnipotent, il faut composer avec l’environnement, les autres, "tout le bazar". Et si ça n'était pas vertigineux, ça ne serait pas drôle à imaginer :p

      Supprimer
    7. Il ne reste plus à mon démon de Maxwell qu'à trouver le truc pour réussir à maintenir sa ligne de temps sur les bons rails sans se laisser éjecter par les autres. :)
      Oui, il y a de quoi faire un roman ou un bon film de SF...

      Supprimer
  7. Pour eux, le temps perçu c'est uniquement de l'information ( http://www.ummo-sciences.org/fr/D105-2.htm ) : l'incrément d'information C'EST le temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mon sens, oui et non, le temps c'est l'information accumulée, certes, mais dans le B. BIAEII. Le temps que NOUS percevons peut être envisagé de différentes façons, Sans compter qu'on peut aussi se demander quelle est la perception du temps qu'à le BUAUAA, quand il est en relation directe avec le BB, donc en dehors de notre temps d'existence. Si pour vous cela est clair, pour moi non !

      Supprimer
    2. Bien sur, il est impossible de savoir quelle sera notre "sensation" du temps lorsque nous serons "morts" (que notre Buawa aura intégré le B.B.)
      Je parlais seulement de la notion du temps, chez les terriens comme chez les oumains), de l'impression du temps qui passe, qui est une fonction de l'information reçue (quand on est dans le coma on ne peut ressentir le temps qui passe , car on ne reçoit aucune information).

      Supprimer
    3. Sur le principe, l'équivalence entre delta de temps et incrément d'information dans l'absolu me convient tout à fait.
      Mais c'est vrai que le reste est bien difficile à intégrer !

      Supprimer
    4. Je crois qu'il faut d'abord intégrer que la BUAWA ( activée au moment de la fécondation) "sait" tout notre devenir, que "nous" (notre conscience) n'allons découvrir qu'au fur et à mesure de notre vie. Le savoir de l'âme intègre évidemment les libres choix que nous ferons au cours de notre vie (pour, je ne me souviens plus exactement, environ 10% de nos actes et 17% pour les Oummains: l'évolution, c'est de plus en plus de libre arbitre semble t-il: nous ne sommes pas préprogrammés ...)

      Supprimer
    5. Oui, les lettres disent effectivement que l'âme, indépendante du temps, sait tout de notre vie et modèle notre "homme-boudin spatio-temporel" en une seule et unique fois et que nous pouvons être rassurés en ce qui concerne notre libre arbitre. C'est déjà ça. :)

      Mais quand on relie cela au fait qu'en parallèle, l'âme collective a besoin d'acquérir l'information collectée par exemple par nos sens (sachant que information=temps) et que cette âme collective se substituera à notre cerveau pour traiter l'information à notre disparition, cela se complique.

      Il y a un décalage difficile à cerner entre l'âme supposée avoir cette vision d'ensemble et notre corps (ou à notre mort le BB) qui lui servent d'unité de traitement de l'info :
      D357-2 : "Ce sont le cerveau de l'OEMII et le B.B. (BUAUUEE BIAEEII ) qui TRAITENT L'INFORMATION"

      Comment notre boudin peut-il être modelé en une fois indépendamment du temps (déjà, l'expression en soi est contradictoire) par une âme qui n'a pas les moyens de traiter l'information ?

      Supprimer
    6. Pour ce que j'en ai compris (sans garantie)

      Oui, c'est le cerveau qui traite l'information avec l'aide du BB. En plus de la 357-2 (le dernier dessin en bas est très explicatif), la lettre 41-15 est primordiale pour essayer de comprendre tout le système entre l'OEMII, le Buawa, le BB et WOA

      A mon avis, l'âme ne "traite" pas l'information, elle la stocke, la collecte, mais ( tweet 47) "A la mort individuelle du corps humain, la part utile d'information collectée via l'âme intègre consciemment le BB." ... donc seulement la part d'information après "reconformation" , celle qui ne risque pas de détruire BB.

      Supprimer
    7. Cette part utile d'information citée par le Tweet 47 serait donc un complément de celle accumulée en continu et transmise par notre cerveau au B et au BB.
      D357-2 : "mais une fois que le OEMBUAUU (chaîne d'atomes de krypton) a codé le message, la psyché BUAWUAA et B.B. reçoivent simultanément les deux informations, celle appelée LAAIYAA (émotionnelle) et la EESEE OU[L] (intellectuelle)."

      Supprimer
  8. Juste une "aide" qui permet une vue d'ensemble: une compilation des utilisation des termes Buawa et BB dans les lettres => http://www.ummo-sciences.org/fichiers-liste/buawa_et_%20buawe_biaei.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien.
      On en vient à faire tous la même chose : des recompilations de nos notes de lecture pour essayer d'y voir plus clair. :)

      Supprimer
  9. En oumain transcrit en lettre romaines, temps s'écrit UIW. D'après le décryptage de J.Pollion, cela peut être interprété comme "Lien (U) à une autre (I) information (W)", ou bien "tous les liens (UI) à l'information (W)".
    Ce sont des définitions très astucieuses du temps, de la part des auteurs des lettres Ummites. Cela résume le concept d'un temps dépendant de l'observateur plongé dans un champ informationnel. Autant l'on peut douter de tout sur les lettres oumaines, autant la puissance du langage suggéré est manifeste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps, même si l'on fait abstraction du langage et du mot UIW, est décrit dans les lettres comme un incrément d'information. C'est une vision très moderne.

      Supprimer



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis ! Si le cadre de saisie ne s'affiche pas, assurez vous que vous avez activé le javascript sous votre navigateur.

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite... Mais ne vous inquiétez pas, tous ceux respectant le cadre légal de publication sur le net, la bienséance et la politesse seront mis en ligne. Sauf le SPAM, et les commentaires anonymes ne précisant pas de pseudo...
ATTENTION : Si vous postez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !