Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

mercredi 19 décembre 2012

La solution ummite pour interagir virtuellement avec son environnement réel

Nous commençons seulement à être capable techniquement de permettre à un utilisateur de voir et d'interagir avec son environnement alors qu'il en est physiquement isolé par une paroi ou un écran.

On comparera dans ce billet deux exemples de développements récents dans ce domaine à une technologie décrite dans des lettres de 1968, prétendument écrites par des extraterrestres : les ummites.

La technologie des écrans transparents développés par Microsoft (2012)

L'écran transparent oriente la perspective en fonction des mouvements du sujet grâce à une caméra du type Kinect. La perspective donne un effet de fausse profondeur. L'utilisateur a l'impression d'interagir avec les fenêtres présentes sur son bureau.
Une petite démonstration valant mieux que de longs discours, je vous invite à regarder cette vidéo :




Rendre les montants de pare-brise transparents afin de limiter les angles morts (2012)

Les montants de pare-brise étant opaques, ils représentent un sérieux obstacle à la vision des conducteurs. L'idée, imaginée par Sang Hu Lee, est d'enregistrer en temps réel ce que le conducteur devrait voir par une caméra extérieure et de le projeter à l'intérieur sur un écran flexible superposé au montant du pare-brise. Une seconde caméra à l'intérieur du véhicule enregistre les mouvements de l'œil du conducteur, l'angle de son regard, afin d'ajuster l'image projetée à l'angle de vision.
 
Source : PCGerms - A plus pillar concept by Sang Hu Lee

Mise à jour du 17 décembre 2014 : 
Sang Hu Lee avait imaginé le concept et Jaguar l'a concrétisé...



Source : Futura-sciences : Jaguar développe un pare-brise virtuel à 360°

Mais si vous prenez l'avion plutôt que la voiture et que vous n'avez pas le mal de l'air, vous aurez peut-être le plaisir de profiter de cette future technologie :
Mashable : des avions sans vitres qui permettraient aux passagers de voir le monde extérieur


Les casques d'immersion 3D (2011)

Une célèbre société japonaise a mis au point un casque d'immersion totale 3D (audio et vidéo) que vous vous offrirez peut-être à Noël.
Vous en noterez les caractéristiques afin de pouvoir comparer avec les casques intégrés aux scaphandres ummites.

Mise à jour du 04/04/2015 : le casque de réalité virtuelle Oculus Rift DK2

Ce casque, muni d'un écran OLED, dispose d'un calibrage de la distance oeil-lentille pour s'adapter à la vision de l'utilisateur et détecte les mouvements de la tête. 
L'immersion est totale mais peut donner la nausée aux plus sensibles.

Sources :
http://www.entertherift.fr/dossier-22-oculus-rift-dk2-le-test.html

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2015/04/04/on-a-teste-pour-vous-les-jeux-en-realite-virtuelle-de-l-oculus-rift_4607507_4408996.html


La technologie 3D des scaphandres ummites permettant de recréer de toutes pièces la vision du monde extérieur (1968) :

Les ummites, de leur côté, utilisent des scaphandres lors de leurs voyages spatiaux équipés d'un écran très sophistiqué. Il faut savoir que lors de certaines phases de leurs voyages, les spationautes ummites sont plongés dans une masse gélatineuse qui évidemment les empêche de voir ce qui les entoure. C'est le système d'écran 3D équipant leur scaphandre qui leur permet d'évoluer dans leur environnement réel ou dans un environnement récréatif entièrement virtuel alors même qu'ils sont immergés dans cette substance.

Les lettres nous donnent quelques indices sur la technologie complexe utilisée. On notera la date des documents : juin 1968. Ce sont les mouvements des muscles du globe oculaire qui sont pris en compte et détectés grâce aux champs électriques qu'ils engendrent.

D69-1 :
"L'enceinte qui sépare l'épiderme du EEWE (Traduction : le scaphandre) subit, au niveau du visage, un élargissement considérable de forme tronconique. La base d'un tel tronc cernant depuis l’œil jusqu'à une distance de 23 centimètres, avec un angle de 130° sexagésimaux, représente un écran pourvu sur sa surface de quelque 16.107 centres excitables capables de diffuser chacun, avec divers niveaux d'intensité, tout le spectre électromagnétique entre 3,9.1014 et 7,98.1014 cycles/seconde. La définition des images obtenues est suffisamment élevée pour que les deux yeux ne puissent faire la différence entre les perceptions visuelles normales et celles engendrées artificiellement par cet organe. La vision binoculaire est réalisée grâce à la disposition prismatique de chaque centre émetteur. L'excitation de faces opposées, pour que un des deux yeux n'ait pas accès à l'image de l'autre, se réalise d'une manière très complexe. Un transducteur enregistre les champs électriques engendrés par les muscles oculaires des deux globes (véritables électromyogrammes). Le XANMOO (Traduction : l'ordinateur central) connaît ainsi, à chaque instant, l'orientation de l'axe de la pupille. D'autres part, les prismes excitables qui composent le panneau (ces derniers étant de dimensions microscopiques) sont situés sur la surface d'une couche d'émulsion visqueuse qui leur permet de tourner librement. Ces prismes sont contrôlés mécaniquement par un champ magnétique double, de sorte que la moitié d'entre eux obéissent à une composante horizontale et l'autre moitié à une composante transversale. De cette manière l'un et l'autre groupe orientant leurs faces indépendamment comme des stores vénitiens utilisés par les terrestres orientent indépendamment leurs lames quand on tire sur les cordes qui règlent l'angle pour l'entrée de la lumière (dans ce cas les "cordes" seront les deux champs magnétiques, et le facteur moteur la réponse du XANMOO aux micro-mouvements musculaires du globe oculaire).
La perception binoculaire offre des images en relief normal, pour que le sujet croit qu'il est en train de vivre un monde réel loin de l'environnement et de la masse gélatineuse qui l'entoure.
"
..."Les stimuli acoustiques sont synchronisés avec l'image. Le voyageur peut voir les visages de ses frères, parler avec eux ou se plonger dans le paysage figé d'ANAUGAA (espèce arborescente) de nos lointaines forêts de UMMO."

Conclusion : le ou les auteurs des lettres ne sont peut-être pas des extraterrestres. S'ils sont humains, ce sont des visionnaires.

Billet suivant

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis ! Si le cadre de saisie ne s'affiche pas, assurez vous que vous avez activé le javascript sous votre navigateur.

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite... Mais ne vous inquiétez pas, tous ceux respectant le cadre légal de publication sur le net, la bienséance et la politesse seront mis en ligne. Sauf le SPAM, et les commentaires anonymes ne précisant pas de pseudo...
ATTENTION : Si vous postez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !