vendredi 14 août 2009

Ep10 Le jeu de la vérité


C’est avec soulagement que je vis notre robote favorite nous apporter l’entremets destiné à clôturer ce dîner d’exception…

Enfin un plat qui avait l’air « normal ». C’était une crème fruitée. Quant à vous dire de quel fruit il s’agissait… Mystère et gummy-boule ! Au moins, je me régalais.

Tout en enfournant une cuillère de la douce substance sucrée, j’interrogeai mon voisin, désireuse d’en apprendre davantage sur lui :
« Vous faites quoi exactement comme job ?
- Hum, fit-il en aspirant délicatement le contenu de sa cuillère, hum… Je suis dans l’import-export.
- Tiens donc… Et de quelle marchandise ?
- Un peu de tout !
- Vous travaillez en zone extra ou intra-galactique ?

vaisseau spatial Terre
Illustration réalisée à partir d'une photo du domaine public de la NASA et d'un clipart de https://openclipart.org/

- Cela m’arrive d’aller en extra… Vous êtes bien curieuse… Et vous ?
- Je change de métier environ tous les deux mois. J’ai fait un peu de tout : space-taxi, livreur ambulant, reporter photo pour un mag de géographie spatiale. Bref ! Le dernier en date, c’est chasseuse de zarbis. C’est pour cela que je suis ici, j’ai ramené un gloubi à Gordo !
- C’est quoi un gloubi ?
- Un volatile ridicule !
- Rien d’étonnant ! On ne doit rien espérer d’autre d’un tromp comme Gordo Laps !
- Et vous ? Pourquoi avez-vous atterri ici ?, m’enquis-je.
- Parce que ma manta était en panne… Non, je plaisante ! J’ai fait une livraison spéciale pour lui.
- Spéciale ? En quoi ?
- Parce qu’elle n’était pas habituelle…, fit-il avec un sourire ironique.
- Très drôle ! Vous pouvez garder vos petits secrets, ils ne m’intéressent pas !, fis-je, la bouche pincée.
- Les femmes veulent toujours mettre le bout de leur nez là où il ne faut pas !
- Je m’abstiendrai de répondre !
- Sage décision, j’ai toujours raison ! »
J’allais rétorquer de manière cinglante quand la robote, avec un souple mouvement tournant, vint s’incliner vers nous pour nous inviter à la suivre vers les appartements de Laps.

« On remettra cette petite conversation à plus tard, grommelai-je.
- C’est ça ! »
Lark déplia sa longue carcasse pour m’emboîter le pas derrière la silhouette nickelée de notre messagère.



<---PREC                                                                 SUIV--->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...