samedi 15 août 2009

Ep13 Le prix du danger

Demander une rémunération plus conséquente me paraissait logique et je citai machinalement un slogan archaïque pour appuyer ma requête :
« Oui, travailler plus pour gagner plus ! »

Mais Lark ne laissa pas le temps à Gordo de me donner une réponse :
« Vous êtes fou ! Vous n’iriez pas confier cette mission à une femme ! Tout le monde sait que les femmes courent un danger mortel en pilotant des vaisseaux interstellaires rapides, sans parler de leur incapacité à prendre les bonnes décisions…
- De quoi vous vous mêlez, rétorquai-je, je croyais que vous vous retiriez de la partie… Et c’est quoi cette histoire ridicule de risque mortel?
- Oh, vous savez bien que certaines, euh…, parties de votre corps peuvent exploser en cas d’accélération brutale…
- Pardon ? Lesquelles ? Je serais curieuse de le savoir.
- Dois-je en déduire que vous souhaitez participer à la mission M.Dorado?, s’enquit Gordo avec un petit rire, en nous interrompant. Mais, sans présence féminine à vos côtés peut-être… Ce serait dommageable, croyez-le, la spécialisation de Mlle Zowak est un atout important dans la réussite de ce projet.
- J’irai seule, m’écriai-je. Pourquoi l’emmener? Ce n’est pas la première fois que je vais chercher des zarbis.
- Des œufs ça ne nécessite pas beaucoup de compétences, ironisa Lark.
- Détrompez-vous, M.Dorado, voilà les consignes à suivre pour leur transport. Et il nous tendit une micro-capsule de stockage. Les données représentent l’équivalent de 2000 pages.
- 2000 pages ! Pour s’occuper d’œufs !
- Ce dossier reprend l’itinéraire à suivre, les routes de convoyage spatiales à respecter, les soins à procurer aux œufs. Je crois que Mlle Zowak a une couveuse de grande taille et que vous disposez d’un vaisseau ultra-perfectionné mais… dont vous avez encore quelques traites à payer… Vous êtes donc faits pour vous entendre. Je ne confierai pas cette mission à une seule personne.
- Mon vaisseau n’est pas du tout prévu pour ce genre de choses…Vous le savez j’imagine… , ajouta Lark, l’œil lourd de sous-entendus. Vous ne nous cachez rien ? Vous êtes sûr…
- Voyons, M.Dorado, je ne suis qu’un honnête commerçant, moi…, répondit Gordo, avec un drôle de sourire en coin. Alors? Quelle est votre décision?




- Pour moi, c’est d’accord, lâcha Lark entre ses mâchoires crispées. Puis si Miss Zowak veut nous quitter plus tôt que prévu, c’est son problème…
- Heureusement que la prime est élevée. Je crois que j’aurais besoin d’y repenser souvent étant donné le contexte, fis-je en jetant un regard glacial à Lark.
- Quel bonheur de travailler avec des gens raisonnables!», s’exclama Gordo en guise de conclusion.

<---PREC                                                                 SUIV--->

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...