Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

Qu'avez-vous prévu pour 2019 ?

samedi 29 août 2009

Ep20 Comment se noyer dans l'espace


«Il est grand temps de mettre votre masque si vous voulez continuer le voyage autrement qu’à la vitesse d’un coucou début XXIème siècle, poursuivit Lark.

- Pourquoi j’enfilerais ça? On ne doit pas pouvoir respirer là-dessous!
- C’est plutôt tout le contraire, croyez-moi.»

Et avec un grand rire, Lark pianota sur son engin avant d’enfiler très rapidement son masque.
Je ne voyais plus que la partie haute de son visage au travers de la partie vitrée frontale. Il avait un air comique engoncé dans ce vêtement étroit et légèrement brillant qui le couvrait de pied en cap. Je le vis relever ses sourcils d’un air moqueur tandis qu’il lançait une œillade vers le sol.

Je suivis son regard. Un cri d’effroi m’échappa tandis que je voyais suinter sous les parois une sorte de fluide épais qui se répandait partout dans l’habitacle.
«Qu’est-ce que c’est que cette horreur?», m’écriai-je.
Mais Lark ne pouvait ou ne voulait pas me répondre…

La masse gélatineuse m’arrivait déjà aux genoux. Énervée, je lançai subitement un coup de pied rageur dans la marmelade. A ma grande surprise, le fluide sembla résister à l’impact, se densifier sous le choc. Je renouvelai plusieurs fois l’essai avec le même résultat. Si on bougeait doucement, le produit semblait très fluide, mais si l’on faisait un mouvement brusque, sa viscosité apparente augmentait.

Pendant ce temps, visiblement hilare pour ce qu’en laissaient voir ses yeux, Lark m’observait: "Non ! Ce gel n'est pas thixotropique. Ce qui vous donne cette impression, c'est que vous n'avez pas l'habitude de nager dans une substance épaisse."
Il tendit un doigt vers mon masque. Je me résignai et l’enfilai. Il sembla se souder au reste du costume comme par magie.

J’étais désormais complètement enfermée dans une sorte de scaphandre et à travers mon «hublot», je me voyais progressivement m’enfoncer dans un produit gluant et surtout opaque. La sensation d’oppression était franchement insupportable. Des peurs ancestrales me remuaient les entrailles.

Illustration originale réalisée à l'aide d'un clip-art de https://openclipart.org


Machinalement, je levai le regard. Dans la partie interne supérieure du masque, en haut de mon champ de vision, des symboles colorés étaient allumés. Je fixais le premier du regard me demandant ce qu’il signifiait. C’est alors que ma vision changea du tout au tout…

<---PREC                                                                 SUIV--->

3 commentaires:

  1. Quel fantasme ! Un produit gluant ! Le placenta ? C'est freudien :)))

    SNAKE

    RépondreSupprimer
  2. Curieux comme les individus masculins voient des allusions cachées autour de sujets parfaitement innocents comme la technologie ummite...

    RépondreSupprimer



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis ! Si le cadre de saisie ne s'affiche pas, assurez vous que vous avez activé le javascript sous votre navigateur.

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite... Mais ne vous inquiétez pas, tous ceux respectant le cadre légal de publication sur le net, la bienséance et la politesse seront mis en ligne. Sauf le SPAM, et les commentaires anonymes ne précisant pas de pseudo...
ATTENTION : Si vous postez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !