Nouveau sur Futur en Folie De nouvelles lettres datées de 2011: les GR.  
Derniers commentaires accessibles à partir de la colonne de droite du blog ou par le flux de commentaires.
Pour visualiser plus de 200 commentaires, n'oubliez pas de cliquer sur "Charger la suite". C'est tout en bas.
ATTENTION : Si vous commentez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !

Qu'avez-vous prévu pour 2019 ?

samedi 5 novembre 2011

Les lettres ummites - Un contenu multidisciplinaire


Si vous vous décidez à lire la totalité des lettres ummites, vous allez vite découvrir que pour pouvoir apprécier la qualité de leur contenu, vous aurez besoin de recourir aux compétences de nombreux spécialistes. 

Pour vous donner une idée de la précision du langage employé dans les multiples domaines que les "ummites" abordent, j'ai choisi de mettre en évidence quelques extraits choisis de leurs lettres. A chaque fois, je cite la référence de la lettre consultable dans sa totalité sur le site Ummo-sciences (Voir webographie). J'ai enlevé, quand c'était possible, les mots en "langue ummite" afin de simplifier la lecture.
Je conseille toutefois de ne pas se limiter à un survol lapidaire des documents. Car ce n'est pas tant la diversité des champs abordés qui frappera le lecteur que l'aisance du ou des rédacteurs à manier le lexique associé et à l'intégrer dans un ensemble parfaitement cohérent.

Les "ummites" et les sciences formelles :

Algèbre- Mathématiques- Géométrie :
D59-2 :
"Ainsi quand les mathématiciens de la Terre définissent un point comme une famille de courbes ou comme un ensemble ordonné de n nombres ou (n-tuple) P (a1 a2 a3 ...an) dans un n-espace, ils ont l'intuition de la structure d'un espace scalaire à N dimensions dans lequel le point sera défini à l'intérieur d'un cadre de référence par ses coordonnées correspondantes.
Selon ce concept une droite sera un ensemble de points en correspondance biunivoque avec l'ensemble des nombres réels, de façon à ce que la distance entre les deux points d'un espace Rn acceptés comme fondamentaux, puisse être définie.
"

Informatique :
D71:
« Au point de vue fonctionnel, nos XANMMO BAA sont simultanément numériques et analogiques. Par exemple, quand se pose un problème de géométrie analytique, les organes ou unités de sortie procurent aussi bien des résultats quantitatifs discontinus (digitaux) fournissant par exemple, en unités de superficie l'aire d'une hyperbole de révolution, que le graphique de son équation et la visualisation en 3 dimensions de son image (opérations analogiques).
Bien entendu la sélection de l'équipement analogique qui intervient dans le traitement a été pré-programmé dans ce que vous appelleriez des "routines intégrées dans une unité de mémoire périphérique" bien que le processus physique et les dénominations sont très différents, et par une opération de type digital en base 12, ces unités sont à leur tour projetées dans le processus global.
»

Logique :
D75:
« Nous nions le principe terrestre du tiers exclu (exclusion du moyen terme énoncé par Aristote) selon lequel les propositions ne peuvent être que VRAIES ou FAUSSES.
Une telle ligne dialectique déterminée exige de même que l'on refuse le principe que vous nommez de CONTRADICTION (par exemple dans le domaine que nous appelons théorie de BIEEWIGUU, qui peut se traduire par psychophysiologie).
Dans tous les cas nous respectons ce que vous appelez le principe d'IDENTITÉ.
»

Les "ummites" et les sciences naturelles :
 
Chimie :
D99:
" Comme curiosité nous vous indiquerons que dans nos cheveux se trouve un composé que nous n'avons pas trouvé dans les vôtres ! Il possède la formule chimique suivante:
"

Physique :
D58-5 :
« Vous êtes (à cause de l'état embryonnaire de vos recherches), incapables de donner par exemple une explication satisfaisante de l'effet, appelé par vous "de ZEEMAN"; vous créez le concept de moment angulaire du SPIN et vous construisez tout un modèle mathématique sur une hypothèse aussi fragile. Nous vous signalons qu'à lui seul ce faux concept a retardé, au niveau de la physique terrestre, l'élaboration d'un modèle atomique plus ajusté à la réalité. Ce que vous appelez SPIN est très différent de ce que vos mathématiciens postulent. »

Biologie :
D99:
« On peut observer dans notre épithélium olfactif une densité de 38000 cellules sensorielles par cm2 parmi lesquelles on peut en différencier quatre types : trois ciliés et une sphéroïdale. Leurs fibres traversent le bulbe olfactif (d'une structuration différente de l'OEMII terrestre, sans l'existence de glomérules ni de fibres mitrales). Par rapport à vous, nous pouvons nous considérer comme hyperosmiques. »

Systématique :
D731:
« (A. = ORGANISME VIVANT) Les premiers spécimens, c'est-à-dire les A. les plus simples, sont très semblables sur n'importe quelle Planète. Ainsi un viroïde ou un virus encapsulé dans un réseau protéïnique est peu différent sur UMMO d'un autre similaire sur la Terre. Les chaînes d'ARN ou d'ADN codent les caractéristiques qui serviront à la réplication du spécimen.
En principe, une série d'agents (parfois biochimiques, parfois des radiations énergétiques, par exemple), peuvent modifier le message codé. Vous connaissez le phénomène sous le nom de mutation.
La réplication des protéines suppose une configuration avec une structure spatiotemporelle qui lui permette d'affronter le milieu physique.
Mais le milieu ambiant est hostile. Le réseau d' " Ibozsoo uhu" externe lui apporte des données (information) qui lui permettent d'enrichir (s'il a une complexité suffisante) son information interne , mais cet environnement l'agresse, il lui est étranger, il tend à le détruire s'il manque de défenses suffisantes. C'est ce que vous appelez l'AGRESSION DU MILIEU. Si l'A. n'est pas préparé, il périt. Si sa structure physiologique est résistante, il survit (vous nommez ceci SÉLECTION DU MILIEU).
Si dans les chaînes nucléïques, il ne se produit pas de mutation parce que, comme il arrive sur certains astres froids, l'encapsulement métallique et la protection biochimique est très résistant, l'espèce se perpétue pendant des millions d'années, mais il ne se produit aucune évolution.
»

Exobiologie :
D99:
« Spectre des conditions physiobiologiques pour que soit possible la genèse d'OEMII à partir d'êtres vivants inférieurs :
Température superficielle de l'étoile "solaire" : 6170° K à 4552° K.
Excentricité de l'orbite planétaire : 0 à 0,1766 ± 0,0002.
Temps ou période de rotation : 16 h 31 mn à 84 heures.
Spectre de température sur la surface de la planète : 241° K à 319° K.
Masse de la planète : 2,65.1027 g à 12,01,1027 g.
Pourcentage de gaz atmosphérique à proximité de la lithosphère :
Oxygène : 18 % comme minimum.
Azote : 64 % comme minimum.
Radiation cosmique (valeurs moyennes) inférieure à 0,48 nucléons/cm2 (s) (stéréo-radiant) pour 1,8 GeV/nucléon.
»

Les "ummites" et la technologie :

Dans ce domaine, les exemples foisonnent. On trouvera par exemple, dans la D66, le schéma d’un appareil d’enregistrement des sons réalisables à partir des équipements disponibles sur Terre en 1967:
« De la même manière que vous utilisez en télévision, pour la déflexion du faisceau cathodique, des circuits générateurs d'onde en forme de "dent de scie", comme vous les appelez, il faudrait que le balayage de l'écran ne soit pas réalisé par un double tracé de ce système, mais plutôt par une trajectoire (appelée sur Terre: spirale d'Archimède).
Vous avez déjà conçu plusieurs circuits oscillateurs qui utilisent deux paires de bobines déflectrices ou plaques déflectrices donnant un trait de balayage spiral.
»

Les "ummites" et les sciences humaines et sociales :

Sociologie - économie -gestion :
Dans la D112,  on trouvera la solution ummite aux maux de notre société :
« C'est seulement si de grandes strates sociales et les minorités intellectuelles se rebellent contre l'oppression des centres actuels de pouvoir, en modifiant en partie la sociodynamique des systèmes, que pourra être évité ce collapse. Cela suppose de grandes modifications :
1 - Équilibrer offre et demande de biens jusqu'à atteindre un développement inférieur aux niveaux atteints aujourd'hui,
2 - Rééduquer les masses dans les principes humanistes qui supposent le respect des opinions de toute nature,
3 - Contrôle de la base sociale sur les centres de pouvoir,
4 - Éliminer les recours technologiques qui ne sont pas nécessaires,
5 - Redistribution de l'énergie aux secteurs qui en ont besoin, au préjudice des secteurs improductifs,
6 - Aide aux nations à faible produit national brut,
7 - Désarmement à tous les niveaux et répartition de ces budgets aux autres secteurs nécessiteux,
8 - Séparation des jeunes générations en centres de rééducation pour les préserver des schémas de pensée périclitant l'ethnologie
. »

Sciences politiques :
D68:
« Nous vous rappellerons que les juristes de votre propre astre, distinguent trois modèles de l'ÉTAT DE DROIT: 
- ÉTAT LIBERAL DE DROIT
- ÉTAT SOCIAL DE DROIT
- ÉTAT DEMOCRATIQUE DE DROIT ou ÉTAT DE JUSTICE.
Nous croyons donc que vous commettez une grave erreur en utilisant le terme "ÉTAT ORGANIQUE DE DROIT", expression que nous savons inexistante dans la Documentation Juridique internationale.
»

Linguistique - communication :
D77:
« Notre premier objectif de notre pensée fut d'élaborer des bases dialectiques, une logique qui fût indépendante du langage, de la langue. Ceci était d'une importance vitale si vous tenez compte du fait que notre forme d'expression est bisynchrovalente et que la codification verbale de la pensée en deux modes d'expression capables d'être phonétiquement simultanées (l'une par un mécanisme linguoguttural semblable aux langages de la TERRE, et l'autre par un code qui implique des répétitions séquentielles des phonèmes ) prédispose à des interprétations erronées et est une source de tromperies due à l'ambiguïté des termes utilisés et à la composante émotive lors de leur expression. »

Religion - philosophie :
D539- On trouve dans les écrits ummites des réponses à nos grandes interrogations métaphysiques:
« Mais pour les hommes qui acceptent un credo religieux, le problème se centre sur une autre importante question. Quand l’âme s’associe-t-elle à l'être à naître? Au moment de la fécondation ?  Au moment où l’ancien zygote se transforme en morula ?  Quand dans l’embryon commencent à se différencier les divers tissus ? »

Conclusion : A tous ceux qui claironnent que l'affaire Ummo est un canular évident, j'ai envie de dire : "Allez-y! Inventez-nous les missives d'une autre ethnie en visite. Vous avez de la chance: désormais le web est à votre disposition. Et nous comparerons le résultat." Si canular il y a, c'est probablement un travail d'équipe. Quelle organisation pouvait avoir envie de tenter ce genre d'expérience ? Et surtout, pourquoi ?

38 commentaires:

  1. Concernant : "Les 'ummites' et les sciences humaines et sociales", je n'ai pas bien compris le huitième point. Qu'entendent-ils par "centres de rééducation"? Les associations? La DASS? Les orphelinats? L'école? La famille? L'armée? etc.

    A l'heure actuelle, très peu accepteraient de telles transformations qui sonneraient le glas de nombreuses cultures(au sens plein du terme, qui résisteraient d'ailleurs jusqu'à la violence physique), dans le sens où je comprends ce qui est expliqué, même si elles sont potentiellement très salutaires. Le risque n'est-il pas de voir diminuer l'hétérogénéité des cultures qui caractérisent l'espère humaine?
    Nous verrons dans l'avenir quelles directions aura pris le(s) Changement(s) et si des sociétés humaines sont prêtent à "tester" de tels réajustements. Je mets entre guillemets le terme tester pour la simple raison qu'en sciences sociales il n'y a jamais de test, c'est à dire de retour possible à une situation antérieure sans transformation de l'état initial par cette expérience de test(s).

    Pour l'ensemble des autres points, il me semble que beaucoup de femmes et d'hommes bataillent pour de telles évolutions. Il reste cependant à savoir lesquelles seront rendues plus légitimes que les autres par nos sociétés et donc vers quels schémas conceptuels (sociaux, politiques et économiques) nous nous orienterons pour les siècles à venir.

    C'est très intéressant et je suis assez frustré de manquer de capacités intellectuelles pour mieux comprendre les volets des lettres qui concernent les sciences dites "dures".

    Gros Bisous !

    RépondreSupprimer
  2. La société "ummite" est une société "monoculturelle", très normative et donc bien différente de la nôtre. Rien d'étonnant donc de voir les "ummites" préconiser leur propre solution éducative : à savoir couper les enfants de leur cocon familial pour les éduquer et les instruire dans des centres qui les prennent complètement en charge. Cet éloignement volontaire de la cellule familiale est appliqué dans quelques petites sociétés humaines, mais certainement pas dans notre société moderne occidentale. A grande échelle, il reviendrait effectivement à gommer les différences culturelles.

    En ce qui concerne les autres points, certains paraissent tout à fait souhaitables, mais on est encore bien loin d'en voir le bout.

    Exemple: "contrôle de la base sociale sur les centres de pouvoir". Nous avons effectivement la possibilité d'élire nos représentants mais l'actualité nous prouve chaque jour qu'une fois au pouvoir, ils ne tiennent aucun compte (ou presque, car il y a des périodes de campagne électorale) des souhaits de la base sociale. Un référendum? Peut-être. Mais seulement si on est certain que la réponse sera positive. Le peuple a toujours été considéré par les dirigeants comme une entité incapable de prendre une décision intelligente. Et c'est probablement vrai au sens où nous laissons les commandes à des individus qui conduisent nos sociétés tout droit à une catastrophe économique, écologique et humaine...

    Quant à la récupération des budgets des armées pour aider les nécessiteux, ce n'est pas demain la veille. De toute façon, si extraterrestres il y a, on peut être sûr qu'il y aura des terriens gradés et inconscients pour leur tirer dessus sans sommation. La vanité et l'agressivité humaines n'ont pas de limites.

    Je crois que j'ai un côté misanthrope, et ce depuis l'enfance. J'essaie de me soigner mais impossible, dès que je regarde les actualités, ça se confirme...

    Bisous à toi

    RépondreSupprimer
  3. "Quant à la récupération des budgets des armées pour aider les nécessiteux, ce n'est pas demain la veille."

    Les aides sont souvent perçues de manières dégradantes par celles et ceux qui en bénéficient. Il faut tout un accompagnement de reconstruction de l'identité de la personne en l'amenant vers une dynamique de reconsidération de l'image de soi et de celle perçue par les autres. Ce n'est qu'une fois que nous en sommes arrivés à ce point qu'une personne peut, accepter sans honte, une aide sociale. C'est pour cela que toutes les politiques d'aides sociales sont souvent soit un échec soit moins efficaces que souhaitées.

    Il faut aussi se méfier des effervescences collectives et des phénomènes de groupe. Un "contrôle par la base" dissimule le fait que les acteurs doivent être autonomes, au sens plein du terme, afin de parer à toute dégénérescence collective et donc de la manipulation d'un petit nombre, ceux et celles qui maitrisent la répartie verbale notamment, pour contre-carrer tout effet d’imitation et d'embrigadement. Ce processus serait un retour à des formes de socialisations les plus primaires du genre humain et c'est souvent ce qui tue toute action collective. Je comprends donc mieux les autres points dictés, notamment le 2). Cette activité serait évidemment différente que celle que nous connaissons. Il serait intéressant de voir si persiste, dans ce système, l'advènement de sous-groupes marginaux (idéologiques, religieux, sectaires, etc) et déconnectés de la société globale.

    Hum... je serai vraiment curieux de voir un tel système à l'échelle globale à l’œuvre.

    Bisous !

    RépondreSupprimer
  4. En ce qui concerne les aides aux nécessiteux, je me suis très mal exprimée. Je ne pensais pas à des individus mais à des domaines d'activité. Car il est vrai que l'aide individuelle demande pour sa mise en place une réflexion aboutie. On peut effectivement avoir tous les cas de figure: celui qui s'arrange pour profiter des aides alors qu'il pourrait s'en passer, celui qui les accepte concrètement mais ne va pas les supporter psychologiquement, celui qui les refusera mais se trouvera dans une situation impossible. Et cette aide individuelle n'est de toute façon qu'un emplâtre sur une jambe de bois.

    Au niveau du "contrôle par la base", tu as parfaitement raison d'en souligner les dangers. Et effectivement, les points 2 mais aussi 8 de la proposition ummite me semblent destinés à contrecarrer ces dérives possibles. Les jeunes cerveaux "ummites" sont en quelque sorte formatés par un système éducatif commun. En même temps, cette solution est potentiellement à risque, ce système éducatif doit lui-même impérativement être contrôlé.

    Maintenant, une société correspondant au modèle de très réfléchis "ummites" conviendrait-elle à des terriens aux réactions beaucoup plus primaires? Rien n'est moins sûr. Car les manipulateurs que tu évoques utilisent, il me semble, comme leviers les peurs et toutes les réactions terriennes non rationnelles. Soyons clairs, les ummites eux-mêmes doutent fortement de la possibilité de ce transfert et les points qu'ils citent dans mon billet sont une solution intermédiaire plus adaptée à notre pauvre cerveau.

    Alors y aurait-t-il des sectes, des sous-groupes marginaux chez les "ummites", la question reste ouverte. Mais on peut noter que certaines lettres mentionnent des "reprogrammations" de certains ummites ayant un comportement anormal. Pas très rassurant n'est-ce pas! Cela dit, s'ils sont de vrais extraterrestres, si les dernières lettres ne sont pas des faux et si nous mettons la planète en danger (ça fait beaucoup de suppositions heureusement), ils interviendront et prendront le contrôle de la Terre, alors peut-être verras-tu leur solution appliquée à l'échelle globale! mdr

    Tu devrais lire la lettre D1378, elle est très éclairante.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour,
    juste quelques lignes pour faire partager le fond de ma pensée....Je n'ai pas creusé la question à par quelques émissions de radio sur "ici et maintenant" et quelques articles glanés ici et là; le sujet m'apparais fascinant et effrayant à la fois....En partant du postulat de la véracité de cette présence Ummite, l'aspect pensée unique me gène un peu voir ne me donne pas du tout l'envie d'un contact de civilisation. En faite sur le seul domaine de leur "religion" ou spiritualité (ce qui déja n'est pas du tout pareil) le parallèle avec le christianisme me parait réducteur; je trouve étrange qu'il n'y ai pas de non croyant ou des individu avec d'autre système de croyance. Il y a dans la multiplicité des croyance et religions source de sagesse (même si c'est souvent utilisée par les gouvernant comme un outil politique pour asservir les peuples). A vrai dire je suis heureux de pourvoir, au milieu de ce "joyeux bazars" que sont nos sociétés humaines, discuter échanger sur nos divergences et nos contradictions: "loin de me nuire tes différences m'enrichissent" (je ne sais plus les mots exacts de cette citation ni de qui elle est, mais elle traduit bien mon sentiment).
    En fait je crois savoir que ces Ummites ne sont pas de grands créateurs artistique? et c'est à cet endroit là que notre différence me réjouie...

    RépondreSupprimer
  6. A Tambouillou,

    D'abord, bienvenue sur Blogspot! Et merci d'avoir pris le temps de commenter ce billet.

    C'est vrai, la pensée ummite est une pensée unique... Mais, pour eux (en admettant qu'ils existent"), pas de croyance en un système religieux, l'existence de Dieu et d'un "sauveur" relèvent d'une démonstration scientifique. Donc, pas de variante possible. Et la vie de l'ummite moyen est réglée de A à Z par des choix dictés par le raisonnement. Effectivement cela fait peur et cela paraît très réducteur.

    Quant au fait que les ummites ne sont pas doués dans les arts qui nous sont familiers, ils le reconnaissent volontiers mais affirment être des pros dans l'art du mélange des parfums.
    Pauvres ummites perdus dans le métro parisien...

    RépondreSupprimer
  7. La créativité, l'inventivité, la capacité de s'approprier les objets pour donner sens fait suite à un besoin de combler un vide. Ce vide peut être par exemple caractérisé aujourd'hui, dans notre hypermodernité, par la crise des grands récits (religieux, politiques, économiques) qui donnaient des lectures du monde au travers d'une réalité singulière. Cependant, l'individu est multidéterminé. Cela lui permet d'une part de devenir "libre", par la possibilité de faire des choix, mais il est aussi contraint à "l'excellence" c'est à dire la capacité d'être autonome vis-à-vis des choix à prendre. Bref, cela mériterait un plus long développement.

    Pour le dire autrement, c'est parce qu'il y acrise de sens que la création est possible. Dans le cas de la société "ummite" cela ne peut advenir étant donné que son système sociétal empêche toute crise de sens. Il faudrait également savoir si comme les êtres humains, les "ummites", ont-ils besoin de donner sens à leur existence pour vivre (c'est à dire être acteur de sa propre vie dans l'hypermodernité)?

    En somme, que nous dépassions les "ummites" dans le domaine des arts est tout à fait "normal".

    RépondreSupprimer
  8. Personnellement, je vois avant tout la créativité comme une capacité qui se développe naturellement lors de l'évolution des êtres intelligents. La créativité est à mon sens, en effet, la possibilité de pouvoir trouver rapidement une solution que le raisonnement ne pourrait entrevoir immédiatement, c'est un levier pour notre intellect. C'est donc un bonus pour une espèce animale que d'être créative.

    Cela ne remet pas en cause ton point de vue, bien au contraire. En effet, l'inventivité est avant tout latente, elle peut émerger ou non suivant les besoins. Et donc, il n'est pas surprenant que les individus qui se montrent créatifs soient ceux qui éprouvent un manque par rapport à leur situation de vie.

    Pour en revenir aux "ummites", étant donné que leur société comble (à ce qu'il paraît...) tous leurs besoins, il n'est pas étonnant qu'ils se soient moins tournés vers les arts que nous, exception faite des arts olfactifs. Et tu as raison de souligner que là encore les lettres se montrent cohérentes.

    Seraient-ils moins créatifs que nous, je ne le pense pas. Une supposée intelligence extraterrestre qui aurait conquis les espaces sidéraux, ne peut qu'être créatrice. Maintenant, les formes de créativité vont émerger en fonction des systèmes d'acquisition de l'information dominants pour l'espèce étudiée. Pour les hommes de la Terre, ce sont principalement la vue et l'ouïe. Pour les ummites, ce serait l'odorat. Ce qui laisse supposer une structure mentale très différente de la nôtre...

    RépondreSupprimer
  9. J'évoquais une créativité avant tout artistique. En fait, je pense qu'il y a plusieurs types de créativité : dont celle qui naît du besoin matériel, par exemple, et qui peut permettre justement le développement scientifique et technologique. Dans ce cas là, la créativité ne viendrait pas d'un manque mais de la demande d'un besoin ou d'une nécessité matérielle. Ce qui n'est pas du tout la même dynamique intraphychique et sociale.

    Concernant les "systèmes d'acquisition de l'information" j'émets un bémol... les hommes et femmes se choisissent par l'odorat... donc nos systèmes d'acquisition de l'information passent également, de manière importante, par ce sens biologique. Mais cela a lieu principalement pour le choix du partenaire sexuel certes.

    En somme... j'ai vraiment l'impression que les "ummites" sont véritablement très proches de nous biologiquement parlant. Ils ont cependant eu, très certainement, des évolutions biologiques différentes des nôtres pour mieux s’adapter à leur habitat naturel qui est lui, somme toute logique déductive, différent du notre.

    RépondreSupprimer
  10. La créativité artistique ou celle qui naît d'un besoin matériel ont les mêmes fondements à mon avis. Ce qui diffère, c'est leur forme d'expression. Les inventeurs, par exemple, diffèrent des autres en ce sens qu'ils ne sont pas satisfaits de leur environnement et qu'ils cherchent à le modifier alors que la plupart des gens y vivent très bien et s'en contentent. Il y a donc bien aussi chez les inventeurs un manque qui doit être comblé et ce n'est pourtant pas une forme de créativité artistique.

    Quant au fait que nous ayons ou non du nez, les phéromones chez l'être humain semblent avoir un effet au niveau sexuel, ça a été prouvé. Mais c'est très limité. La vue et l'ouïe jouent aussi un rôle énorme. Nos facultés olfactives sont ridicules comparativement à celles d'un chien ou semblerait-il, d'un ummite.

    Cela dit, les ummites sont si proches de nous malgré tout que justement, c'est un des aspects qui les rend si peu crédibles. Et pourtant, je reste persuadée que des différences énormes semblent apparaître en filigrane dans les lettres. J'en parlerai dans un futur billet. Et je ne parle pas de la vision dermique ou de la sensibilité aux phénomènes d'accélération. Ces derniers éléments posent d'ailleurs question: quel serait donc leur habitat naturel originel?

    RépondreSupprimer
  11. Et moi, je me pose la question : est-ce qu'il y a des créativités différentes qui se manifestent selon des types spécifiques de manque(s) et (ou) de besoin(s) se présentant à l'individu?

    Arrivons-nous là aux frontières de l'irréductible psychique humain? Existe t-il?

    Arrg... ils/elles doivent s'amuser là haut si ils/elles nous lisent !

    RépondreSupprimer
  12. Hum, si j'en crois mon cas personnel, je dirais que je me lance dans les formes de créativité correspondant aux domaines pour lesquels j'ai le plus de facilités et par suite d'affinités.

    Maintenant, on voit tous les jours à la télé des gens qui chantent horriblement faux se présenter à des concours artistiques. Et regarde, certains idiots se targuent d'écrire des romans en ligne alors qu'ils n'ont aucun talent littéraire. Mdr

    Donc quels sont mes manques, docteur? Besoin de parler sur des sujets qui n'intéressent absolument pas les gens que je croise tous les jours. Sûrement!

    RépondreSupprimer
  13. Je suis bête ! La créativité est à la frontière de l'irréductible social et psychique ! C'est presque comme l'advènement du sujet donc la créativité est-elle analogue à l'acquisition de l'autonomie? C'est à dire la capacité d'une personne à s'émanciper de ce que l'histoire (familiale, sociale, etc.) a fait du sujet et ce que le sujet est capable d'en faire pour influer sur sa "destinée".

    Donc la créativité dépendrait des déterminismes paradoxaux qui sont aussi les fonctions pour qu'un sujet advenienne. Donc c'est à ce niveau qu'il faut étudier ce qui nous différencie, nous êtres humains (catégorie très hétérogène à tous les niveaux), des "ummites" (société mal connue). Quels sont les facteurs qui les multi-déterminent pour être autonome et être capable de réflexivité et de création?

    Il y a trop de chose à analyser et à étudier... je parts dans tous les sens !!!

    Pour revenir à toi, nous avons tous un besoin de reconnaissance. Elle est au fondement de la socialisation. Toute carence de reconnaissance produit un mal-être chez une personne, un isolement, une honte, etc. Et comme aucune histoire n'est identique à une autre, il n'y a donc pas de schéma fonctionnel universel pour répondre aux questions provoquées par les contractions qui traversent un individu dans sa quête d'autonomie. C'est à dire ce qu'il manque à telle ou telle personne pour être correctement insérée dans ses multi-appartenances sociétales à partir de ce que l'histoire a fait d'elle (cela vient de Sartre, j'ai oublié de citer les auteurs dans mon développement).

    Tu as donc juste un besoin de reconnaissance de ce qui te passionne, et c'est tout à faire « normal » ! Nous avons tous besoin d'être conforté, par le regard de l'Autre, dans nos passions, nos projets, nos comportements, etc.

    Gros Bisous !

    RépondreSupprimer
  14. La créativité permettant de sortir de son contexte familial et social? Intéressante théorie.

    Les ummites, eux, ont ceci de particulier qu'ils ne pensent pas en terme d'individus mais en terme de groupe social. Ils insistent même lourdement sur la question et ont beaucoup de mal à nous comprendre.
    Pour nous, donner sa vie pour la communauté, signifie être classé dans les héros ou dans les saints, pour eux, c'est un comportement normal.
    Donc, ont-ils le moindre désir de devenir autonomes par rapport à leur groupe social, de s'affranchir de la voie tracée pour eux? Pas sûr du tout.

    On retombe sur un des aspects dérangeants de leurs lettres où ils nous décrivent une vie réglée comme du papier à musique, orchestrée par un ordinateur central qui choisit partenaire et avenir professionnel. Ce qui nous paraîtrait insupportable représente pour eux le summum du bonheur.

    Même leurs moments de créativité dans le domaine des parfums semblent obéir à des règles précises et à un cérémonial. La Japonaise qui respecte la cérémonie du thé est-elle créative?
    Ne faut-il pas outrepasser certaines règles, habitudes pour être créatif? Par essence, la création doit apporter du neuf.
    Les programmes informatiques générant des orchestrations font-ils preuve de créativité? Je ne le crois pas.

    Si les ummites existent et s'ils me lisent, j'espère qu'ils ne sont pas trop susceptibles! lol

    RépondreSupprimer
  15. Oups....je ne sais pas pour vous , mais je suis artiste peintre...et je pense (à mon sens ) qu'il y a une réelle différence entre "créativité"," inventivité", et démarche "artistique", ...
    La démarche artistique est une "reliance" à ce qui est transcentale en nous, un courant qui allant au delà du raisonnement mental, frappe nos esprits comme une caisse de "raisonnance"...
    Cette démarche est un témoignage, pas un besoin de comblé quoi que ce soi , ce n'est pas issu de l'ego...en celà elle n'est pas complaisante (et ne doit pas l'être)..
    Donc une société sans dissidence ni forme d'art multiforme c'est pour moi très étrange, voir suspect..
    ceci dit, je voulais aussi rajouter qu'une civilisation peu être plus évolué, cela ne la rend pas forcement meilleur...

    très amicalement
    bonne soirée
    jean luc

    RépondreSupprimer
  16. Et inversement une société peu "évoluée" n'est pas forcément meilleure qu'une société dite "évoluée". L'ambivalence est au cœur de l'être des hommes et des femmes.

    Oui, c'est très intéressant ce que tu dis. Je vais d'ailleurs rebondir sur le terme "évolué". Il est, je pense, important de bien définir ce terme, et d'autres. En sciences humaines (pour ne pas distinguer des disciplines qui sont complémentaires), l'évolution se traduit, au niveau de l'humanité, davantage par les capacités des pans technologiques, scientifiques, la complexité ou l'efficacité des structures organisationnelles, etc. Pour le dire autrement, il n'y pas beaucoup de différence entre l'être humain de il y a... disons 5.000 ans et l'être humain d'aujourd'hui. Le développement culturel des civilisations, l'éducation, les ordres sociaux, les pratiques intériorisées de ces ensembles, etc. sont abordés comme des construits (apprentissages, intériorisations multiples de normes sociales, etc). Imaginons un même ordinateur qui peut se voir attribué plusieurs types de OS d'époques très différentes. Le parallèle est donc fait. Ces mêmes OS ne sont pas forcément compatibles, notamment au niveau de leurs programmes. L'évolution serait-elle la capacité de créer des "patchs" de compatibilités au sens informatique du terme ? La mise en place d'un OS « de dernière génération » capable d'être compatible avec ceux qui l'ont précédé ne permettraient qu'un échange dans un sens unique (position des ummites) car il serait impossible (ou coûteux pour peu de gains) de rendre les anciens OS compatibles avec le plus récent.

    En biologie, les évolutions sont définies comme l'adaptation d'un être vivant à son environnement de vie. En d'autres termes, l'évolution est ici en quelque sorte une adaptation au milieu, avec tout ce que cela peut impliquer, et non un principe de croyance leurrant d'une amélioration perpétuelle de l'être avec le temps. Les deux guerres mondiales sont-elles moins barbares que les croisades? Sur certains points de vues moraux non, d'autant plus que la diplomatie avait à l'époque plus de place dans le champ de l'action que les batailles elles-mêmes, et d'après un point de vue purement technologique on peut dire oui, les deux guerres mondiales étaient plus évoluées que l'époque des croisades (mais évolué par rapport à quoi? Les matériaux de base de la technique n'étaient pas du tout les mêmes).

    De mon point de vue, l'artiste est un névrosé de sa société. C'est comme un "gothique" isolé au lycée : c'est la projection des contradictions du groupe projetées sur un individu peu adapté à s'y intégrer (principe sociologique). Mais attention un névrosé peut également être bien adapté au groupe, et c'est sa trop grande adaptation qui fera qu'il le sera ou non (un parallèle avec Le suicide, de Émile Durkheim est possible). Tout est affaire ici de contexte et de situations favorables ou non à l'émergence de telles personnalités. "Créativité", "inventivité" et "démarches artistiques" sont présentes partout et non pas seulement dans ce qui est défini comme de "l'art" dans nos sociétés modernes occidentales (que recouvrent ces termes là encore?). On peut retrouver ces conditions dans le jeu, le travail, enfin bref, dans toute situation où l'individu est amené à exploiter ses capitaux personnels (culturels, sociaux, économiques, principalement) dans un contexte particulier dans lequel il est mal ou trop bien adapté.

    Bon j'explique cela très vite. J'espère que cela apporte un bon complément au débat.

    Bonne fin d'après midi !

    RépondreSupprimer
  17. Je ne pense pas que l'aspect "transcendantal" évoqué par Tambouillou ne concerne que la démarche artistique. On peut se sentir inspiré dans une multitude d'autres domaines. Un mathématicien peut avoir une révélation avant de trouver une démonstration mathématique et s'émerveiller de sa "beauté". On raconte d'ailleurs que Kékulé aurait compris la structure moléculaire du benzène grâce au message symbolique d'un rêve.

    Quant au fait que l'art naîtrait d'une sorte de mécanisme compensatoire, je comprends que cela puisse choquer, mais je n'exclus pas cette hypothèse même si je la trouve un peu réductrice. Le mal-être et le spleen n'ont-ils pas engendré de très grands poètes? Cela pourrait en tout cas expliquer le développement artistique limité de la société "ummite".

    Personnellement, je dirais que les artistes sont des gens à l'émotivité et à la sensibilité exacerbées qui réagissent un peu comme des amplificateurs, des antennes et traduisent le non-dit, les tensions de leur entourage.

    En ce qui concerne le degré d'évolution d'une société extraterrestre, il ne faut effectivement pas confondre les degrés d'évolution culturelle ou technologique et le degré d'évolution au sens biologique du terme. Il est vrai que le Terrien d'aujourd'hui est exactement le même que celui de l'âge des cavernes. Il a juste un téléphone portable en plus et une hache de pierre en moins!

    Pour en revenir aux "ummites", leurs lettres justifient en partie la limitation de leurs contacts par, justement, cet écart trop important dans le stade culturel d'évolution entre nos deux civilisations (cf lettre D31).

    Et, nous sommes bien d'accord, une société plus en avance, que ce soit au niveau biologique, culturel ou technologique, n'est pas forcément plus digne de confiance. De toute façon, la nature ne connaît ni le bien, ni le mal et donc, l'idée que l'évolution aurait une orientation manichéenne me semble très simpliste.

    Bonne soirée à tous les deux.

    RépondreSupprimer
  18. bonsoir....
    voilà juste quelques mots...
    si je suis artiste peintre, et je ne me reconnais pas du tout dans cette image stéréotypée du "gothique névrosé".
    je ne sais pas non plus si l'histoire de l'art et la culture se souviendra de moi, et je doit dire que cela m'importe peu. Ce qui est important c'est la nécessité d'exprimer un témoignage, de retranscrire se qui vibre sur l'instant présent....
    Mais j'ai du mal à penser que tout ceux dont l'histoire à retenue le nom et qui font la culture des civilisations, des Arts Premiers, de Lascaux à la Renaissance en passant par les Incas,les Grecs, les tapis d'orient, les tapisserie des Flandre ou d'aubusson...(et bien sûr désolé pour tout ceux que je ne cite pas là)...que tout ces artistes là soit ramener à des "névrosé en mal de quelques chose à comblé"...
    Je viens de m'apercevoir que j'avais oublié de citer les écrivains, les poètes dans mon "listing" de ceux qui ont fait et qui font la culture de nos sociétés...
    donc désolé mais tout compte fais je ne les apprécies pas ces Ummite super évolués, "qui n'ont plus besoin d'artiste" je préfère mon statue de singe griffonnant sans cesse ce qui s'offre à mes sens.
    Et je continue à penser que les arts et la culture sous toute ses formes sont essentiel au développement humain.. Et si cela ne l'ai pas pour les Ummite et bien de mon point de vue ce n'est pas une preuve de qualité.

    Bien à vous
    et Cordialement

    RépondreSupprimer
  19. "si je suis artiste peintre, et je ne me reconnais pas du tout dans cette image stéréotypée du "gothique névrosé"."

    C'était une image conceptuelle, j'ai choisi la plus significative, et la plus connue pour ma génération et les personnes qui ont un parcours semblable au mien, véhiculée dans les imaginaires collectifs des sociétés occidentales, et notamment anglo-saxonnes, par l'industrie du cinéma. J'aurais pu prendre le « roux » ou Tom Sayer. Le but était de montrer le symptôme : ce personnage fait autant parti de la société que les autres mais en y remplissant un rôle particulier qui lui est nécessaire (à une société donnée à un moment donné de son histoire). Je suis peut être trop abstrait. Mais il n'y a aucune projection de soi à réaliser, même si cela est possible (voir : Le cinéma ou l'homme imaginaire de Edgar Morin, pour étudier ce phénomène de projection).

    "j'avais oublié de citer les écrivains, les poètes dans mon "listing" de ceux qui ont fait et qui font la culture de nos sociétés"

    La culture est réalisée par l'ensemble des individus d'une société donnée, et non pas par une « élite » qui détiendrait le pouvoir de. Ce principe corporatiste occidental, du fait qu'il existe depuis des siècles, a été naturalisé dans les cultures de nos sociétés. Il porte donc une influence, qui travestit la perception des acteurs sur : ce qui est « artistique » et ce qui ne l'est pas. Autrement dit, ce ne sont que certaines corporations, ou classes sociales, qui décident ce qu'est de l'Art et ce qui ne l'est pas. Cela n'est absolument pas un point de vue scientifique mais un produit purement culturel que de penser que « l'artiste » (dont la définition est celle du sens commun je suppose?) est le détenteur de « l'Art ».
    Pour donner un exemple simple : il n'y a pas plus d'Art dans un Rambrandt que dans un dessin d'un élève de CP pour l'ethnologie. Ce qui va faire que la société dit que l'un l'est, et l'autre non, ce sera la technique (pour le cas de cet exemple, et en le simplifiant).
    Les "artistes" autoproclamés comme tels, ou nommés comme tels, ne sont que les acteurs de cultures de leurs propres histoires de vie, elles-même sur-déterminées par les conditions sociales d'existence de leurs acteurs et notamment les classes sociales dans lesquelles ils ont évolués, etc. Les artistes sont ceux qui ont les moyens de devenir acteurs de leurs propres vies. Conditions sociales qui ne sont pas données à tous. Voilà la définition de ce qui produit « l'Art » dans nos sociétés.
    Ensuite, il est important de distinguer le sens pour lequel l'objet de sens (l'œuvre d'art) a été conçu : les grottes de Lascaux avaient quels buts? Était-ce un travail ethnologique, inconscient, destiné à détailler leurs vies quotidiennes? Si oui pour qui, et en vue de quoi? Était-ce de l'Art pour eux? Ou avaient-ils seulement un désir de mémoire ou une volonté pédagogique « d'éclairer » leurs enfants?

    « que tout ces artistes là soit ramener à des "névrosé en mal de quelques chose à comblé" »

    Nous sommes tous des névrosés, j'ai employé ce terme à partir de son sens purement psychologique du terme et non en son sens vulgaire (ce qui n'est pas une insulte, cela signifie : la réappropriation par le collectif de termes scientifiques en en détournant légèrement le sens). Seulement, selon nos périodes de vie nous sommes à certains moments plus sujet à. Le moteur de la création est la recherche de quelque chose, et cette recherche est due à un manque qui n'a parfois rien à voir avec le lieu, et le contexte, où émerge cette création.

    « Et je continue à penser que les arts et la culture sous toute ses formes sont essentiel au développement humain.. »

    Pour ma part, je n'ai jamais dit le contraire.

    RépondreSupprimer
  20. « Et si cela ne l'ai pas pour les Ummite et bien de mon point de vue ce n'est pas une preuve de qualité. »

    C'est un jugement de valeur purement subjectif, il est construit à partir de vos expériences de vie, votre éducation, vos connaissances, votre classe sociale, etc. Pour avoir une idée interprétative plus juste de la société « ummite », il est important justement de confronter nos points de vue, subjectifs, sans pour autant admettre que l'un est supérieur à un autre (démarche de la sociologie clinique). Si nous réussissons dans cette entreprise nous aurons fait un grand pas vers une compréhension scientifique.

    RépondreSupprimer
  21. bonsoir,
    "dernière balises avant mutation" Hubert Felix Thiefaine

    voilà un dernier petit mot après je ne vous embête plus avec mes bêtises.
    mais quand même je dirais (de mon point de vue) que :
    "il n'y a pas plus d'Art dans un Rambrandt que dans un dessin d'un élève de CP pour l'ethnologie" ...
    et bien un petit supplément d'Ame peu être, sauf si c'est un Picasso encore au CP dont ont parle .
    Et oui ne vous déplaise nous en somme pas égaux et ce n'est pas seulement une différence de technique qui fait "la différence" entre un Mozart, un Salieri et un "chanteur de salle de bain", mais effectivement "ce petit supplément d'Ame" ....l'humain ne se réduit pas dans un "Emc2 mon amour ".....(Patrick Cauvin).
    Donc bien le bonsoir
    et bien à vous

    RépondreSupprimer
  22. Décidément, les lettres ummites suscitent des réactions enflammées.

    J'aimerais toutefois rassurer Tambouillou sur le fait que le sieur Poupi, que je connais bien, ne dénigre en aucun cas les artistes. Pour reprendre ses termes, parfois un peu excessifs je le concède, il est également un "gothique névrosé" en puissance (tout comme moi), puisque les arts sont loin de le laisser indifférent. Il ne fait que s'interroger sur l'origine de l'inspiration artistique.

    Débattre est, à mon avis, un moyen de s'enrichir.

    A très bientôt j'espère.

    RépondreSupprimer
  23. ...oui débattre est bien un moyen d'enrichissement.
    effectivement j'ai eu l'impression d'une certaine "condescendances'...ceci dit ont peu avoir la vision que l'on souhaite sur l'art et les artistes et certain sont, même si leur expression est génial, quelques peut décalé.....

    En faite je ne remets pas en cause l'origine ou la véracité des "Ummite" que ce soit un mythe une invention ou un réalité peu m'importe;
    ... je pense que la "présence extra terrestre" n'est plus à prouver, mais qu'il est important d'en connaître le sens ...et c'est là ou ce situe mon inquiétude : être "féodalisé" à une façon de penser et d'agir....quand je vois comment la mondialisation s'installe dans nos sociétés, et bien je ne suis pas rassuré en pensant à qui ou quoi "instrumentalise" les peuples.

    Je sais cela fais un complot internationale , je ne suis un adepte du complot "illulminati", mais j'imagine les dégâts d'une colonisation ET ou Ummite...
    bien à vous ...
    jean luc..
    pour en savoir un peu plus sur moi :
    http://www.lyrybyza.com/
    et que le ciel vous garde en joie (france culture)

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir,
    Je crois que ces histoires de "centres de ré-éducations" sont quelque peu exagérées. Je pense que les ummites disent que "si ils avaient les pleins pouvoirs, et (ne sachant pas comment procéder autrement car ils ne nous connaissent pas encore bien dans les détails) alors ils appliqueraient leurs méthodes, radicales, d'ingénierie sociale.
    A grande échelle, et sur plusieurs dizaines d'années.
    Ils disent cela, pour annoncer ensuite que jamais ils ne se permettraient d'ailleurs de telles privautés a notre égard (sauf si on faisait vraiment les cons, avec menace d'autodestruction de l'espece).
    Je pense qu'ils sont cependant très créatifs, et que leur "grégarité" est plutôt exemplaire, basée sur l'esprit de service envers le prochain (principe inculqué dès l'enfance chez eux, par réflexes "conditionnés" ? )
    UmmoWoa a dit "tu aimeras ton prochain comme toi-même". Ou peut être c'était
    Jésus..
    La clé de la compréhension de la société ummite est la relation télépathique entre les personnes et dans les groupes sociaux, je pense.
    Point important sinon nous risquons de verser dans l'anthropocentrisme..
    Je pense que la télépathie est le seul lien possible entre les gens, et les
    vaisseaux sur de longues distances.
    Si nous voulons accéder à l 'Espace, alors il nous faut maitriser ce lien.
    La radio ne marche pas bien, voyez vous.
    Je sais ça à l'air idiot. Mais c'est une possibilité.
    Est ce que vous l'incluez dans votre roman ?
    Bises a toutes et a tous.


    RépondreSupprimer
  25. HUMO c'est joli.
    J'ai vu les enfants de XEEDIE et de OUURIO aujourd'hui. Ils sont jolis. La petite BIE m'a donné un beignet de XUU, et nous avons joué au jette-caillou ensemble.
    J'ai vu le jardin de OUURIO, elle a fait toutes sortes de têtes d'animaux avec les pierres, on ne les voit que si on est en face, et dans ses pensées-formes.
    J'aime bien les Oemmi des lacs. Ils sont tranquille, ici.
    J'adore voir le lever de NAOUEE à l 'aube, même si je trouve les journées parfois un peu longues. J'ai décidé d'adopter leur cycle diurne et nocturne, au début le manque de sommeil se faisait sentir, maintenant ça va.
    J'ai trouvé une astuce, je fais quelques minutes de sieste en milieu de journée. J'ai du mal a suivre son rythme, je l'avoue, mais je m'accroche.
    Et puis, je suis si content d'être ici. Tant de choses a découvrir ?
    TOUT est différent. Les mammifères volants, et.. ceux qui ne volent pas.
    C'est aussi comme un .. pélérinage. Je veux voir l'endroit ou elle a grandi, ce qui à pu la pousser à partir.

    bon je pête pas la forme moi ce soir, la suite plus tard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouveau roman inspiré par un contact télépathique avec le copain ummite ?
      C'est mignon tout plein.

      Un "ummophile" en pleine crise de fantasme, encore une fois.

      Supprimer
  26. Je vais vous envoyer une photo de ce qu'on peut faire avec des cailloux et des branches, c'est ma collection personnelle, je la mettrai sur un site "anonyme" ce soir, ça n'est pas moi qui l'ai fait le dessin, c'est une très jolie tête.
    Un peu angoissante tout de même..
    Ca vient du sud.
    Mais a part ça, j'ai des jolis fantasmes, tout de meme, non ? A se demander si c'est moi qui ai tout inevnté tout seul... Serais-je aussi "génial" ? Hem, je ne pense pas..
    (il ne s'agit pas d'ailleurs d' "un" copain)


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc c'est une copine... Quelle chance vous avez ! La fameuse "jeune fille" insensible aux balles.
      Du romantisme, de la science-fiction, du suspens... Vous êtes le digne héritier de Jimmy Guieu.

      Supprimer
  27. Qu'est ce que vous en savez ?
    Merci de m'avoir permis de m'exprimer un peu ici.
    Adieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince ! Que s'est-il passé entre 12:58 et 15:57 ce 2 octobre 2012 ? Un coup de fil avec une voix rauque ?
      Et hop ! Adieu ! Vous retournez à vos moutons.
      Et je ne vais pas pouvoir voir cette oeuvre en cailloux et en branches, tête de beau blond (belle blonde), de gris aux grands yeux, de IEGOOSSAA poilu, de WOA sait quoi... C'est dommage.

      Ou alors vous êtes vexé parce que j'ai osé dire que vous étiez dans une crise de fantasmes.
      OK. Vous êtes sérieux. Prouvez-le !

      Supprimer
  28. Merci,
    j'adoooooore Jiminny Guieu. Comme tous les ufologues dignes de ce nom, je pense..
    Enfin, espérons le.
    Paix à son ame, lui qui me fit réver quand j'était petit.
    " Un bon verre , dans l'Hostelde l'evesque, depuis la chaise du diable"
    " 41°, treize minutes, prinicipale tige, septième branche"
    " Tirez de l'oeil gauche du crane une ligne d'abeille, cinquante pieds au large"
    Edgar Allan POE "le Scarabée d'or"
    Une histoire de trésor et de pirates...
    .
    A plus tard

    RépondreSupprimer
  29. La jeune fille n' est pas "insensible aux balles". Lorsque vous dites "insensible" cela me fait penser à une insensibilité à la douleur. Ou a quelque chose de "magique".
    Les balles sont peut être tout simplement déviées, par quelque déflecteur "à électrons" dont elle s'est munie (simple principe de précaution).
    C 'est comme une sorte de "parapluie", peut être.
    relisez la lettre FP01 de DEII 98, qui décrit un tel dispositif.
    (Probablement un mélange d'info et d'intox, d'ailleurs. Il doit être difficile de savoir quand ce type est sérieux et quand il "joke".. C'est parce qu'il n'a pas de forme. C' est pour ça qu'il est le meilleur d'entre tous).


    RépondreSupprimer
  30. Ne pas avoir de forme,
    est ce qu'il y'a de plus difficile.
    Surtout pour des êtres inter-dimensionels comme les belles personnes de Oummo.
    Savoir se glisser entre les dimensions.. Apparaitre, disparaitre.. rester discret.. Observer avec des drones ce qui se passe ici.. Ou ailleurs..
    Tout un programme, très intéressant et sympatique je trouves



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée de vous contredire, mais les ummites ne se sont jamais présentés comme "sans forme". Ce n'est pas parce qu'ils peuvent, grâce à une technologie pointue, inverser les composants élémentaires de leur vaisseau pour passer dans un autre univers qu'on peut les assimiler à des êtres inter-dimensionnels.

      Supprimer
  31. @l'Anonyme qui s'amuse à poster, sous divers pseudos, des commentaires à droite et à gauche sur les billets de sites relatifs à Ummo, commentaires se contredisant sans cesse et suggérant sans preuve aucune qu'il aurait des informations voire des contacts privilégiés avec les "Ummites":
    Pourquoi ne pas ouvrir votre propre blog ? Vous pourriez y croiser des gens plus spécifiquement intéressés par les allégations fantastiques que vous présentez.
    Pour ma part, vos dires m'amusent mais ne me convaincront jamais sans éléments de validation concrets.

    RépondreSupprimer
  32. Je ne vous convaincra jamais sans doute, d'ailleurs je ne cherche pas cela..
    Ou sont mes contraditions ?
    savez vous analyser un texte ? Qu'est ce que j'ai affirmé puis contredit ?
    Pfff, trop fatiguant, hein.
    Je vous laisse à votre roman feuilleton. Il est très très bien, d'ailleurs.
    En ce qui concerne mes "blogs" comme vous dites...
    Merci, ssela va très bien pour nous autres.
    A plus tard, JANE
    prenez soin de vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop fatigant ? Non, parce qu'il n'est pas besoin de chercher bien loin.

      Billet sur la pseudo vidéo de l'UEWA en Suède (http://futurenfolie.blogspot.com/2012/05/une-uewa-ummite-filmee-en-suede-en-2012.html)
      Votre commentaire du 03/09/12 à 18:44
      "Il se trouve que j'ai parlé avec un ami ummite de cette vidéo..."

      Billet sur les aveux de Peña (http://futurenfolie.blogspot.com/2011/02/novembre-2010-affaire-ummo-nouveaux.html)
      Votre commentaire du 01/10/12 à 17:41 :
      "D'autant que pour eux, si tant est qu'ils existent, la cohabitation " a terme " est donc inévitable..."

      On doit donc en conclure que vous discutez avec un(e) ummite mais que vous n'êtes pas certain de leur existence.

      A plus tard, et prenez également soin de vous...

      Supprimer
  33. En effet je suis perclus de contradictions. Les mettre en avant ne vous fera pas gagner un commentaire de plus.
    Je vous laisse a vos certitudes, elles sont si.. certitudesques.

    RépondreSupprimer



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis ! Si le cadre de saisie ne s'affiche pas, assurez vous que vous avez activé le javascript sous votre navigateur.

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite... Mais ne vous inquiétez pas, tous ceux respectant le cadre légal de publication sur le net, la bienséance et la politesse seront mis en ligne. Sauf le SPAM, et les commentaires anonymes ne précisant pas de pseudo...
ATTENTION : Si vous postez en anonyme, précisez au début du commentaire votre pseudo !