dimanche 13 décembre 2009

Ep25 - Une méthode d'espionnage Ummite

Avec soulagement, j’obtempérai et ôtai ma combinaison.

«Incroyable!, m’exclamai-je.
- Qu’est-ce qui est incroyable?, s’enquit Lark.
- Le fluide, qui baignait la cabine, plus une goutte nulle part…
- C’est grâce à l’action combinée du système de pressurisation cabine et au traitement de surface des différents éléments qui la composent, précisa DIUUL532, à qui je n’avais rien demandé. Si vous le souhaitez, je peux développer quelques éléments embryonnaires d’informations relatives à ce sujet.
- Surtout pas!»
Lark et moi, nous étions exprimés en chœur, retrouvant pour l’occasion un simulacre d’entente parfaite.


Presque à regret, je me décidai à lever les yeux sur notre invité surprise.
Comme tous les ummites, il était plutôt grand et mince et portait des lentilles colorées. Ses fins cheveux d’un blond si pâle qu’ils en paraissaient blancs auréolaient un front disproportionné.


«Avant de continuer, il est indispensable que nous fassions quelques petites vérifications d’usage, continua DIUUL, en faisant abstraction de notre présence.»
Il sortit d’un compartiment caché dans la paroi un petit objet métallique muni d’une sorte d’antenne qui se mit à émettre un sifflement assez insupportable lorsqu’il l’actionna. Le sifflement s’accentua au point de nous obliger, Lark et moi, à nous boucher les oreilles, lorsqu’il pointa l’instrument vers les pieds de Lark.


«Désolé, je vais passer en mode silencieux… Enlève ta chaussure droite, ordonna DIUUL à Lark.
- Pff, grommela Lark en lui tendant sa bottine en cuir noir.»
DIUUL, s’en saisissant, grimaça violemment.
«Quelle atrocité!»
Je compris que c’était l’odeur qui incommodait le système sensoriel surdéveloppé du blondinet de service.


Avec la pointe de son appareil, il décolla une petite rondelle blanche, coincée entre deux rainures de la botte.
« Tu a été équipé d’un mouchard… J’avais vérifié l’intégralité du vaisseau avant votre arrivée et je craignais quelque chose de ce genre.
- Un mouchard?! Quand ça? Par qui?
- Par quelques uns des miens. Pendant votre sommeil.
- Qu’est-ce que c’est?, questionna Lark en observant ce qui ressemblait à un éclat de plâtre innocent avec une petite inclusion noire centrale.
- Un détecteur de position et un enregistreur sonore, le tout miniaturisé sur une pastille de 1 mm.
- Mais pourquoi nous suivre à la trace?, demandai-je.
- A cause de moi, soupira DIUUL. Contact coupé, désolé mes frères!»
Et il écrasa brutalement du pied le système électronique…

<---PREC                                                                 SUIV--->



micro espion ummite



1 commentaire:

  1. "- Le fluide, qui baignait la cabine, plus une goutte nulle part…"

    C'est balo! hihi ;-)

    RépondreSupprimer



N'hésitez pas à poser vos questions ou à donner votre avis !

Les commentaires sont modérés et ne sont donc pas publiés de suite. LES LECTEURS ANONYMES DOIVENT OBLIGATOIREMENT INDIQUER LEUR PSEUDO.
En cas de soucis...